formats

Légendes vivantes!

En reprise.

Laissez-moi vous confier un petit secret: je mets rarement les pieds au Centre Bell sans prendre quelques minutes pour aller saluer les légendes des Glorieux au deuxième étage. Une vieille habitude qui me remémore un tas de souvenirs et me retrempe dans l’atmosphère du hockey.

Sur la pointe des pieds, je m’approche lentement des photos et je fixe les légendes droit dans les yeux pour bien entendre ce qu’elles ont à dire. Je vous jure que ça marche. Voici ce qu’elles m’ont raconté le printemps dernier:

  • JEAN BÉLIVEAU: «Envoyez-moi le p’tit Galchenyuk pendant deux semaines et je vais lui montrer comment faire pour gagner 75% des mises en jeu».
  • TOE BLAKE: «Si le Canadien gagne la coupe, j’invite tout le monde à ma taverne. C’est à deux pas d’ici sur la Catherine. Avec 5 piastres, tu remplis la table de bière».

    Maurice Richard: «De la ligne bleue au filet adverse, c’est encore moi le meilleur».

  • MAURICE RICHARD: «De la ligne bleue au filet adverse, c’est encore moi le meilleur. By the way, où est passé Ted Lindsay que je lui règle son cas!»
  • KEN DRYDEN: «À cause de la parité entre les équipes, je ne pourrais plus passer la soirée appuyé sur mon bâton. Ça serait trop risqué».
  • BOOM BOOM GEOFFRION: «À ma première présence sur la patinoire, je vise la tête du gardien avec une des mes garnottes. Ça le fait «shaker» dans ses culottes!»
  • DOUG HARVEY: «Serge Savard peut se mettre à genoux et me dire merci. Il ne serait pas au panthéon s’il n’avait pas copié ma tourniquette».
  • CAROL VADNAIS: «Si j’étais resté à Montréal au lieu de m’expatrier, on parlerait du Big Four
  • BUTCH BOUCHARD: «J’ai été le premier joueur à oser se lancer en affaires. Frank Selke n’était pas content de me voir ouvrir un restaurant dans l’est de la ville, mais j’avais bougrement raison».

    Claude Provost: «Ça prend combien de coupes pour être élu au panthéon?»

  • YVAN COURNOYER: «Si je n’avais pas si mal au dos, je patinerais à vive allure vers une 11e coupe et un deuxième Conn Smythe».
  • CLAUDE PROVOST: «J’ai gagné 9 coupes Stanley. Ça en prend combien pour être élu au panthéon?»
  • ROGER DOUCET: «Pour chanter O’ Canada, je suis aussi bon que Ginette!»
  • CHRIS CHELIOS: «On m’a chassé de Montréal et j’ai joué 20 ans de plus. Pas si mal!»
  • LE SÉNATEUR MOLSON: «Me semble qu’on gagnait la coupe plus souvent lorsque Blake et Bowman étaient derrière le banc».

    Doug Harvey: «Le grand Serge s’est rendu célèbre en copiant ma tourniquette».

  • HENRI RICHARD: «Avec toutes les pauses publicitaires dans le hockey d’aujourd’hui, je pourrais jouer deux parties le même soir. Mais pas pour Al MacNeil!»
  • MARCEL BONIN: «Présentez-moi les plus costauds du club adverse. Y’a personne qui me fait peur dans cette ligue-là».
  • JEAN-CLAUDE TREMBLAY: «Si Sam Pollock avait été moins gratteux, je ne serais pas allé jouer à Québec».
  • AURÈLE JOLIAT: «J’ai appris à patiner et à me chamailler sur le canal Rideau. Dans les p’tits pots les meilleurs onguents. Avez Morenz à mes côtés, y’avait rien pour nous arrêter».

    Patrick Roy: «Allez donc dire au président de ne pas s’asseoir derrière le banc!»

  • PATRICK ROY: «Allez donc dire au président de ne pas s’asseoir derrière le banc!»
  • JOHN FERGUSON: «Le secret, c’est de frapper en premier. Tu poses les questions après».
  • DICKIE MOORE: «Croyez-moi si je vous dis que je ferai plus d’argent lorsque j’arrêterai de jouer au hockey».
  • PIERRE BOUCHARD: «J’ai les fesses les plus payantes… après Danièle Ouimet!»
  • JACQUES LAPERRIÈRE: «Donnez-moi de l’aspirin. Si je joue moins bien, c’est parce que je souffre d’un mal de tête lancinant et péniiiible!»
  • GUY LAFLEUR: «Je suis heureux dans mes patins. J’arrive au Forum à 3h. pour ne rien manquer. Ne venez pas me dire que je serai un jour restaurateur».
  • MATS NASLUND: «Pourquoi est-ce qu’on m’appelle le P’tit Viking? Je suis plus grand que Richard Sévigny».
  • FLOYD CURRY: «Où est passée la reine d’Angleterre? La dernière fois qu’elle est venue ici, j’ai réussi le tour du chapeau».
  • ELMER LACH: «Un bon «six pouces» dans les flancs n’a jamais fait mal à personne».

    Guy Lapointe: «Pourquoi m’accuser? Je ne suis pas coupable!»

  • GUY LAPOINTE: «Cherchez le coupable ailleurs. Voir si j’oserais couper la cravate d’un coéquipier ou mettre de la crème à barbe dans ses souliers. Jamais de la vie!»
  • GUMP WORSLEY: «Vive le train du CN! J’ai horreur de voyager en avion».
  • RENÉ LECAVALIER: «À toi, Jean-Maurice!»
  • JIM ROBERTS: «Ce n’est pas cette année que je gagnerai mon premier concours de beauté».
  • JEAN-GUY TALBOT: «Je suis le seul à faire rire le Rocket. Comment ça se fait?»
  • TERRY HARPER: «Je perds tous mes combats, mais je n’ai pas peur d’aller au front».

    Denis Savard: «Pourquoi ont-ils choisi Wickenheiser?»

  • DENIS SAVARD: «Pourquoi donc ont-ils choisi Wickenheiser? J’étais pas assez bon?»
  • STÉPHANE RICHER: «Y’a pas rien que le hockey dans la vie».
  • RÉJEAN HOULE: «Dans le Junior, avec Gilbert Perreault, je comptais 50 buts par année».
  • JACQUES LEMAIRE: «Jamais vu un vidangeur du calibre de Steve Shutt».
  • RONALD COREY: «J’étais pourtant convaincu que les fantômes nous suivraient au Centre Bell».
  • SERGE SAVARD: «J’aime bien Red Fisher et Jacques Beauchamp, mais je ne lis pas seulement les pages sportives».
  • RALPH BACKSTROM: «Il n’y a pas de sot métier. Moi, mon job, c’est marchand de vitesse».
  • ROD LANGWAY: «C’est Piton qui m’a montré à jouer».
  • BOBBY ROUSSEAU: «Si on m’accorde un tir de pénalité, je lance de la ligne bleue. Le gardien n’y verra que du feu».

    Bernard Geoffrion: «Une bonne garnotte près des oreilles, ça fait «shaker le goaler» dans les culottes!»

  • YVON LAMBERT: «Prêt pour les Bruins. J’ai un autre but gagnant dans mon sac à dos».
  • GEORGES VÉZINA: «On ne pourrait pas me fournir un meilleur équipement?»
  • MARIO TREMBLAY: «Avec les mains de Flower, j’aurais compté au moins 600 buts. Juré, craché».
  • JEAN PERRON: «Vous n’avez encore rien vu. Ce n’est là que la pointe de l’asperge».
  • PETE MAHOVLICH: «Bien sûr que j’aurais pu être plus sérieux, mais je ne regrette rien. J’ai eu tellement de fun».
  • JACQUES PLANTE: «Je tricote très bien, vous savez. Quelqu’un a besoin d’une tuque?»
  • LARRY ROBINSON: «Prenez ma parole, le métier de joueur est pas mal plus amusant que celui d’entraîneur».
  • TOM JOHNSON: «Qu’est-ce que je fais là parmi toutes ces vedettes?»
  • LÉO DANDURAND: «Je devrai vendre le club si les salaires continuent de grimper».
  • BOB GAINEY: «Je m’ennuie souvent de Carbo et de Nilan. À notre manière, on avait du punch».
  • GILLES TREMBLAY: «Franchement, je préfère manger un bon steak qu’un coup de coude de Gordie!»

    Claude Ruel: «Le match sera retransmis d’un Atlantique à l’autre».

  • CLAUDE RUEL: «Faudra être prêts, ce soir. Le match sera retransmis d’un Atlantique à l’autre».
  • EDDY PALCHAK: «Du lavage, encore du lavage!»
  • FRANK MAHOVLICH: «Montréal ou Toronto, je gagne tout le temps».
  • DICK IRVIN: «Le filet est grand et la rondelle est toute petite. C’est quoi votre problème?»
  • CAMIL DESROCHES: «Tout paraissait si facile pour le Gros Bill. On aurait dit Michel-Ange en patins».
  • CLAUDE MOUTON: «Soyez prudents pour le retour à la maison».

JEAN-GUY TALBOT HOSPITALISÉ

  • JEAN-GUY TALBOT, qui a aidé le Canadien à gagner 7

    Jean-Guy Talobt a été opéré au coeur dans un hôpital de Trois-Rivières.

    coupes Stanley entre 1956 et 1966, a été opéré au coeur dans un hôpital de TROIS-RIVIÈRES. On lui a débloqué deux artères et il devrait être en mesure de rentrer à la maison d’ici une couple de jours. Je lui ai parlé ce matin et il se porte déjà beaucoup mieux. Je me joins à ses nombreux amis pour lui souhaiter un prompt rétablissement. Jean-Guy vient d’avoir 85 ans.

BASEBALL EXPRESS

  • JUSTIN SMOAK a cogné deux circuits pour mener les Blue Jays à un gain de 8-6 contre les Red Sox. DUSTIN PEDROIA a été le meilleur dans le camp des perdants avec un circuit de 3 points.
  • Les Orioles ont frappé 4 fois la longue balle pour disposer de Texas 9-7. JONATHAN SCHOOP et ADAM JONES ont produit 3 points chacun.
  • JAKE LAMB a réussi 2 circuits et produit 6 points dans la victoire de 12-2 des D’Backs à Cincinnati. Ça lui fait 76 pp.
  • Les Pirates ont doublé Milwaukee 4-2. En vedette: JOSH HARRISON, Gregory Polanco et le lanceur Jameson Taillon.
  • Les Mets ont vaincu les Cards 3-2 sur un simple de JOSE REYES en fin de 9e manche.

BASEBALL SENIOR: Les BREWERS de Montréal ont écrasé Shawinigan 27-2 au stade Raymond-Daviault. STEVE ROBERT a frappé deux circuits et produit 6 points. RENAUD CARON-CATELLIER a aussi fait résonner son bâton avec 5 coups sûrs et 4 pp… À Sherbrooke, les Expos ont encaissé un revers de 5-3 contre Victo. RENÉ-DAVE PELCHAT a gagné son duel contre GUILLAUME BLANCHETTE, nouveau lanceur des Expos. MATHIEU VEILLEUX a réussi un simple opportun en début de 7e manche.

DAO ET VANDETTE CHAMPIONS

CÉLESTE DAO et CHRISTOPHER VANDETTE, du club

Céleste Dao et Christopher Vandette, du club Summerlea, sont les champions juniors de la province en 2017.

Summerlea, ont enlevé les honneurs du championnat provincial junior sur les allées de BEAUCEVILLE…. Mlle Dao a devancé BRIGITTE THIBAULT, de Laval-sur-le-Lac, par un seul coup… Chez les garçons, Vandette a fait de même aux dépens de LOUIS-ALEXANDRE COLGAN, de Cap-Rouge… LAURENT DESMARCHAIS, de la Vallée du Richelieu, a pris la 3e place.

Le mot d’humour

À la Faculté de médecine, le professeur Michel Talbot donne un cours sur les «contractions musculaires involontaires».

Constatant que ses élèves semblent peu intéressés par le sujet, il demande à la jeune fille sur la première rangée: «Savez-vous ce que fait votre trou du cul lorsque vous avez un orgasme?»

-«Oui, monsieur, répond-elle. Il est au football avec ses chums».

Il a fallu une demi-heure pour rétablir l’ordre dans la classe.

Les anniversaires du 21 juillet

 

  • PAUL CASEY, golfeur anglais, 40 ans.
  • CAROLINE COSSETTE, présidente de CK7.
  • ROMAIN SAINT-CYR, de Shawinigan, 73 ans.

    Paul Casey fête ses 40 ans en participant au British Open.

  • GENE LITTLER, ex-champion de la PGA, 87 ans.
  • PHIL RUSSELL, ex-défenseur des Blackhawks, 65 ans.
  • C.C. SABATHIA, lanceur des Yankees, 37 ans.
  • AL HRABOSKY, ex-releveur des Cards, 68 ans.
  • PIERRE LALLIER, responsable du programme Golf-Études en Estrie, 57 ans.
  • LYLE ODELEIN, ex-défenseur du CH, 49 ans.
  • ROBERT GAMEZ, vétéran de la PGA, 49 ans.

    Pierre Lallier: un ancien élève de Connie Dion au pays de l’amiante.

  • JACQUES MICHEL, du club de golf Victoriaville, 72 ans.
  • DANIEL BEAUCAGE, de CKOI, 56 ans.
  • CAROLINE NÉRON, femme d’affaires avertie, 44 ans.
  • JOHNNY PIERSON, ancien des Bruins, 92 ans.
  • GARY WASLEWSKI, ex-lanceur des Expos, 76 ans.
  • DAVE HENDERSON, ancien des Red Sox, 59 ans.
  • FRANÇOIS PAP, athlétisme.
  • RON WAPLES, une légende du sulky, 73 ans.
  • CARMEN LAUZON, de Rouyn-Noranda.
  • STÉPHANE BROSSEAU, trot et amble, 48 ans.
  • NORMAN CHERBAKA, bijoutier du Canadien, 77 ans.
  • DENIS MENKE, ancien des Astros, 77 ans.
  • ROBERT BOURDON, balle molle, 72 ans.
  • MIKE BORDICK, ancien des Athletics, 51 ans.
  • PAULA AUMONT, de Joliette.

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn