formats

Victoire revisitée

juin
26
par dans Golf

Le dernier triomphe de Tiger à Augusta fait encore jaser

Après avoir vu JACK NICKLAUS venir de l’arrière pour remporter une victoire aussi spectaculaire qu’inattendue au tournoi des Maîtres de 1986, le regretté KEN VENTURI s’est tourné vers JIM NANTZ pour lui dire: «Jeune homme, tu vas sans doute revenir ici plusieurs fois, mais je te promets une chose: tu ne revivras jamais une journée aussi spéciale que celle-ci».

Or, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve dans le merveilleux monde du sport. Trente-quatre ans plus tard, Nantz a vécu une autre journée du même genre lorsque TIGER WOODS est venu de l’arrière pour mériter son 5e veston vert.

Tiger Woods: sa dernière victoire à Augusta continue de faire jaser.

 

 

C’était le 14 avril 2019, il y a un peu plus de 14 mois. Comme des dizaines de journalistes et des milliers d’amateurs, j’ai eu le bonheur d’assister en direct à ce moment historique, le genre d’exploit qui marque les mémoires et s’incruste dans le GRAND LIVRE pour toujours.

Après avoir vu Tiger devancer ses rivaux au fil d’arrivée, je me suis précipité vers la salle de conférence pour entendre ses commentaires et ses explications. C’était clair comme de l’eau de roche que cette victoire avait une signification particulière pour celui que plusieurs considèrent comme le meilleur golfeur de tous les temps, à tout le moins le plus talentueux.

D’abord parce qu’il n’avait pas gagné un tournoi majeur depuis 11 ans, mais aussi parce que sa fille Sam et son fils Charlie étaient sur place pour assister à la victoire de leur célèbre papa. Il venait de leur démontrer ce dont il était capable quand il était à son apogée.

Quelques mois après avoir eu très peur de ne plus jamais jouer au top niveau à cause de ses nombreuses opérations aux jambes et au dos, il venait de réussir l’impossible, de remonter au sommet après avoir visité le fond du baril. Pas étonnant qu’il ait été si exubérant en quittant le vert du 18e trou. En bon français, he was back on top of the world.

On en parlera encore longtemps

L’autre jour, je suis tombé sur un article du Golf Digest concernant le dernier grand triomphe de Tiger. J’en ai appris un peu plus et j’ai retenu des commentaires fort intéressants. Les voici:

JACK NICKLAUS: «Tiger peut se signaler dans les tournois

Jack Nicklaus: «Tiger a encore 10 ans devant lui pour ajouter à sa fiche».

majeurs pendant encore 10 ans. Cela représente une quarantaine de tournois et d’occasions de l’emporter. Je ne veux pas qu’il batte mes records, mais je ne veux pas non plus qu’il soit malade ou blessé. S’il reste en santé et s’il parvient à ses fins, je serai le premier à le féliciter».

CURTIS STRANGE, double champion de l’Omnium des États-Unis: «Je n’ai jamais vu Tiger aussi excité qu’après sa dernière victoire à Augusta. Il criait et donnait des «high-five» à tout le monde. Je n’avais pas besoin d’en voir plus. Je comprenais à quel point cette victoire était importante à ses

Adam Scott: «C’est difficile pour les plus jeunes de comprendre à quel point Tiger était intimidant».

yeux. Dieu sait ce que l’avenir lui réserve, mais il n’a pas besoin de gagner un seul autre tournoi pour prouver sa grandeur».

ADAM SCOTT, champion du Masters en 2013: «C’est difficile pour les jeunes joueurs du circuit de comprendre le niveau de jeu de Tiger quand il était à son apogée. Il était tellement meilleur que tout le monde. Il était très intimidant. Aujourd’hui, il ne détient plus un tel avantage, mais il demeure un grand joueur. Si BROOKS KOEPKA, par exemple, veut rééditer ses exploits, il ne pourra jamais ralentir la cadence. Personnellement, j’aurais aimé avoir une carrière plus grandiose, mais j’ai vite compris que je n’atteindrais jamais son niveau de jeu».

TREVOR IMMELMAN, champion en 2008: «Je dirais que 98% des gens le croyaient incapable de gagner un autre tournoi majeur. Les plus grands athlètes ne craignent pas de se mettre de la pression sur les épaules. Tiger est de ceux-là. Il a su puiser au fond de lui-même pour réaliser son objectif».

Rocco Mediate a livré un combat royal avant de s’incliner devant Tiger à l’Open des États-Unis, en 2008.

ROCCO MEDIATE, vétéran de la PGA: «Je pense que le record de Jack est encore en danger. Tiger n’est plus le golfeur qu’il était il y 15 pu 20 ans, mais il peut encore rivaliser avec les plus jeunes même s’il aura bientôt 45 ans».

BUBBA WATSON, double champion du Masters: «Tu veux voir les meilleurs réussir quelque chose de spécial. J’étais content d’être là pour assister à son retour à la gloire».

JIM NANTZ, de CBS: «Il y a un parallèle entre sa première victoire en 1997 et celle de l’an passé. La première fois, il a sauté dans les bras de son père pour l’embrasser. Cette fois, il a voulu montrer à ses enfants de quel bois il pouvait se chauffer».

Tiger Woods avec ses deux enfants, Sam et Charlie.

PATRICK REED, champion en 2018: «J’étais dans le Butler Cabin pour pour hisser le veston vert sur ses épaules. Je n’oublierai jamais ce moment et le «look» sur son visage. Ça n’avait pas de prix. On aurait dit qu’il venait de gagner le Masters pour la première fois».

TIGER lui-même: «D’habitude, je suis en avance ou à égalité avant de gagner un tournoi majeur. Cette fois, j’ai dû venir de l’arrière. En ronde finale, je n’ai pas commis un seul double-bogey et j’ai bien géré la situation. Tout le monde doit surmonter des obstacles dans la vie. Je n’aurais jamais réussi cela tout seul. Je suis bien entouré par des gens qui m’aiment. Il y a aussi mes deux enfants qui me servent d’inspiration».

Voilà.

MACKENZIE HUGHES JOUE 60

  • MACKENZIE HUGHES, un golfeur de Hamilton, a joué 60 en première ronde du tournoi Travelers en banlieue

    MacKenzie Hughes: quel départ!

    de HARTFORD. Il détient une avance de 3 coups sur RORY McILROY, Xander Schauffele et Viktor Hovland…. PHIL MICKELSON, Sergio Garcia et Louis Oosthuizen sont aussi parmi les meneurs…. Le record dans ce tournoi est de 58 et il appartient à JIM FURYK depuis quelques années.

  • CAREY PRICE se dit à la fois optimiste et pessimiste en ce qui concerne la suite des choses. Il ajoute qu’il comprendrait qu’un joueur refuse de participer au prochain tournoi pour des raisons de santé. Son prochain mandat: battre les PENGUINS dans un 3 de 5.

    ARTEMI PANARIN, joueur étoile des Rangers, est d’avis que les joueurs de la LNH ne devraient pas retourner au jeu avant d’avoir réglé la question des «dépôts fiduciaires» avec les propriétaires de la ligue.

    Bonne chance!

  • J’étais content de revoir le circuit gagnant de JERRY WHITE contre les Dodgers en 1981. Un peu moins content de revoir les grimaces de STEVE ROGERS!
  • PHIL MICKELSON a obtenu un laissez-passer pour le prochain Omnium des États-Unis. Une invitation parfaitement méritée pour le golfeur de 50 ans. Il a terminé 2e à six reprises dans le championnat national, mais ne l’a jamais gagné.
  • Très belle rencontre avec JIMMY WAITE et son frère STÉPHANE à la Taverne Alexandre de SHERBROOKE. Je vous en parle dans ma prochaine chronique.
  • EDDIE KASKO, ex-gérant des Red Sox, vient de rendre l’âme. Il avait 88 ans.

J’AI SOUVENIR ENCORE: En 1999, ALAIN DELON quitte pour de bon le monde du cinéma…. En 1993, MARIO LEMIEUX épouse sa belle NATHALIE devant 400 personnes à la basilique

Pat Quinn a fait sa marque derrière le banc des Flyers, des Canucks et des Maple Leafs. Il a aussi dirigé l’équipe olympique du Canada.

Notre-Dame de Montréal…. En 2001, RAYMOND BOURQUE confirme sa retraite après 22 saisons dans la Ligue nationale… En 1998, PAT QUINN est nommé entraîneur des Maple Leafs…. En 1997, DENIS SAVARD tire sa révérence avec 525 buts, dont 65 dans les séries de la coupe Stanley…. En 1959, INGEMAR JOHANSSON cause une surprise de taille en passant le K.-O à FLOYD PATTERSON au stade des Yankees…. En 1975, le Canadien obtient le petit joueur de centre DOUG JARVIS, des Maple Leafs, en retour d’un inconnu (Greg Hubick)…. En 1906, le premier GP de l’histoire de la course automobile est présenté à LE MANS… En 2004, BERNARD LANDRY épouse l’ex-chanteuse CHANTAL RENAUD à Verchères…. En 2016, les REDS de

Denis Savard a été le dieu du Chicago Stadium après Bobby Hull et Stan Mikita.

Cincinnati retirent le numéro 14 de PETE ROSE… En 2019, c’est au tour de ROBERTO LUONGO de prendre sa retraite…. En 2006, première du film LE SECRET DE MA MÈRE à la Place des Arts…. En 1999, les Canucks repêchent les frères SEDIN… En 2007, PAULINE MAROIS est élue chef du PQ sans opposition… En 1985, première cérémonie de L’ORDRE NATIONAL du Québec. Parmi les premiers récipiendaires: FÉLIX LECLERC, Maurice Richard, le cardinal Léger, Armand Frappier, Fernand Séguin et Jean-Paul Nolet…. 1976, inauguration de la tour du CN à Toronto…. En 2015, les Oilers

L’excellent Viacheslav Fetisov a fui la Russie pour poursuivre sa carrière dans la LNH.

réclament le jeune CONNOR McDAVID. Un choix qui saute aux yeux… En 1989, les Devils embauchent VIACHESLAV FETISOV, joueur étoile de l’Armée Rouge… En 1993, ALEXANDRE DAIGLE est le premier choix des Sénateurs à l’encan amateur. Les Nordiques repêchent JOCELYN THIBAULT et le Canadien jette son dévolu sur le jeune Finlandais SAKU KOIVU… En 1997, ELVIS offre son tout dernier spectacle à Indianapolis…. En 1925, CHARLIE CHAPLIN lance son nouveau film: La ruée vers l’or…. En 1963, création du ministère de l’Éducation par le gouvernement Lesage…. En 2004, le Canadien embauche CRISTOBAL HUET et RADEK BONK…. En 2018, MARTIN BRODEUR entre au panthéon avec MARTIN SAINT-LOUIS… En 2000, le lanceur OREL HERSHISER prend sa retraite avec 214 victoires et plus

Martin St-Louis et Martin Brodeur sont entrés ensemble au Panthéon du hockey. Ils posent ici avec le commissaire Gary Bettman.

de 2000 retraits au bâton… En 1980, création de la Régie de la sécurité dans les sports… En 1961, le Panthéon du hockey est inauguré à Toronto par JOHN DIEFENBAKER… Nous ont quittés le 26 juin: DANIEL PILON, comédien; LÉO DANDURAND, copropriétaire du CH et des Alouettes; ROY CAMPANELLA, joueur étoile des Dodgers; RICHARD BENNETT, premier ministre du Canada; GEORGES BROSSARD, entomologiste; BOURGET DE LISLE, compositeur de La Marseillaise.

ANNIVERSAIRES du 26 juin

  • DEREK JETER, ancien capitaine des Yankees, 46 ans.
  • MICHAEL VICK, ex-vedette des Eagles, 40 ans.

    Pierre Archambault a été plusieurs fois champion du club Laval-sur-le-Lac.

  • GREG LeMOND, 3 fois champion du Tour de France, 59 ans.
  • PIERRE ARCHAMBAULT, as golfeur du club Kanawaki, 76 ans.
  • GUY LEBLANC, sportif de Gatineau, 56 ans.
  • ED JOVANOVSKI, ex-défenseur des Coyotes et des Panthers, 44 ans.
  • SIMON ROBIDAS, hockey senior, 40 ans.
  • NORMAND SAINT-PIERRE, le Radisson de Saint-Claude, 61 ans.
  • GUY RHÉAUME, de Richmond, 70 ans.

    Guy Leblanc, sportif de Gatineau, avec sa conjointe.

  • GAROU, chanteur, 48 ans.
  • ISABELLE DÉRY, de la firme UbiSoft, 38 ans.
  • ÉRIC SALVAIL, ex-vedette de TVA, 51 ans.
  • RENÉ COURNOYER, de Sorel, 76 ans.
  • KEVIN McCONNELL, de l’Université de Montréal.
  • COLIN JOHNSON, trot et amble, 54 ans.

    Isabelle Déry, d’UbiSoft, glisse vers la quarantaine!

  • DANY BOON, acteur français, 54 ans.
  • GENE GAINES, ancien des Alouettes, 82 ans.
  • KIRK McLEAN, ex-gardien des Canucks, 54 ans.
  • PIERRE DESJARDINS, de Longueuil, 62 ans.

P.S. S’il était encore parmi nous, JEAN-PIERRE ROY fêterait aujourd’hui ses 100 ans. Il nous a quittés en 2014.