formats

Vachon vante les mérites de Jonathan Quick

mai
3
par dans À la Une, Hockey

Rogatien Vachon ne se fait pas prier pour vanter les mérites du gardien de but Jonathan Quick et il croit qu’il établira plusieurs records devant la cage des Kings de Los Angeles.

C’est ce que l’ex-gardien de but du Canadien et des Kings a confié au confrère Dave Stubbs, du journal The Gazette, au début de la semaine.

Rogatien Vachon

Rogatien Vachon a été une grande vedette devant le filet des Kings de Los Angeles durant les années 1970. Il a aussi brillé dans le premier tournoi de la Coupe Canada.

«Jonathan devrait gagner le trophée Vézina cette année, a dit Vachon. C’est un vrai de vrai. Il a traîné l’équipe sur ses épaules durant toute la saison et il a été tout simplement phénoménal. Il a déjà effacé quelques-uns de mes records et il en brisera d’autres. Il est rapide, très fort mentalement et sa technique est à point».

De jolis compliments de la part d’un joueur qui a été le dieu du stade à Los Angeles pendant six ans et demi avant de devenir directeur général et ambassadeur de l’équipe.

Maintenant à la retraite, Vachon a vu jouer Henrik Lundqvist à plusieurs reprises durant les derniers mois et il croit que Quick lui est supérieur. En tout cas, les statistiques parlent en sa faveur. Il a terminé la saison avec 10 jeux blancs et une moyenne de 1,95 but alloué par match. Son travail est irréprochable depuis le début des séries de championnat et les Kings sont maintenant considérés comme de sérieux aspirants après avoir terminé le calendrier régulier en huitième place.

Celui que les Américains appelaient «Rogatienne Vachonne» ajoute que les gardiens d’aujourd’hui sont plus gros et plus forts que dans son temps et qu’ils travaillent davantage pour s’améliorer. Dans une ligue où on prend tous les moyens pour favoriser la parité, la présence d’un gardien de premier plan devient donc une composante essentielle.

Enfin, Vachon se dit déçu pour les partisans du Canadien et il trouve inacceptable qu’une si grande organisation soit plongée dans la médiocrité. Il souhaite bonne chance au nouveau directeur général Marc Bergevin, mais il précise qu’il ne pourra pas tout changer du jour au lendemain.

Originaire Palmarolle en Abitibi, Vachon a remporté 171 victoires devant le filet des Kings après avoir gagné deux coupes Stanley à Montréal. Kelly Hrudey est deuxième avec 145 victoires et Jonathan Quick en a 131.

«Rogie» a grandi dans l’organisation du Canadien avec les Serge Savard, Guy Lapointe, Lucien Grenier et Carol Vadnais. Il a joué un rôle majeur dans la victoire de son équipe lors du premier tournoi de la Coupe Canada (1976). Il ne mesurait que cinq pieds sept pouces, mais il possédait des réflexes extraordinaires. Il n’a pas mis de temps à faire mentir Punch Imlach qui s’était amusé à le traiter de joueur junior B!

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Vachon vante les mérites de Jonathan Quick  comments