formats

UN CRI DU COEUR

Chers amis(es),

Je suis les activités du CANADIEN depuis la fin des années 1950. Au moins 60 ans! J’ai vu la tourniquette de DOUG HARVEY, les derniers coups de patin du ROCKET, les boulets de canon de BOOM-BOOM, les feintes magistrales du GROS BILL et les prouesses de JACQUES PLANTE devant son filet pendant que TOE BLAKE faisait les 100 pas derrière le banc.

Un club désorganisé, un manque de talent qui saute aux yeux, un capitaine endormi, un gardien de but surévalué zéro relève à Laval, zéro leadership et un coach au bord de la déprime.

Plus tard, j’ai vu arriver BOBBY ROUSSEAU, Gilles et Jean-Claude Tremblay, Yvan Cournoyer, Gump Worsley et le fougueux JOHN FERGUSON. Je les ai vus perdre contre les «vieillards» de Toronto l’année de l’Expo, mais je les ai aussi vus gagner 5 coupes Stanley avec panache, surtout en 1971 quand ils ont surpris les Big Bad Bruins au premier tour.

À la fin des années 1970, j’ai eu le bonheur de faire plusieurs voyages avec FLOWER, le Big Three, Yvan, Coco, Scotty et le grand Ken. Une équipe quasi-parfaite qui n’a subi que 29 défaites en trois ans, un record qui ne sera jamais battu ou même approché.

Plus tard encore, j’ai vu le GRAND SERGE assembler de très bonnes équipes qui ont gagné deux finales sur trois grâce aux exploits de CASSEAU devant le filet.

Puis, un beau jour d’octobre 1995, MONONCLE RONALD a décidé que le temps était venu de faire le ménage et d’amorcer une ère nouvelle. Une décision CATASTROPHIQUE qui a provoqué une chute aux enfers interminable.

Le CH n’a jamais été le même par la suite et sa seule chance de gagner la coupe est survenue en 2010 lorsque JAROSLAV HALAK est «tombé sur la tête» pour éliminer Washington et Pittsburgh.

On a confié l’équipe à RÉJEAN HOULE, puis à André Savard, Bob Gainey, Pierre Gauthier et Marc Bergevin. Ils nous ont tous promis des jours meilleurs, mais on attend encore.

Pour vous dire franchement, je suis DÉGOÛTÉ par ce que je vois depuis le début de la saison en cours: un club complètement désorganisé, un manque de talent qui saute aux yeux, un capitaine endormi, un gardien de but surévalué, zéro relève à Laval, zéro leadership et un coach au bord de la déprime. Non, c’est PAS JOJO!

Marc Bergevin: on le pensait meilleur que ça.

Comme vous, j’ignore ce qui va se produire durant les prochains mois, voire les prochaines années, mais je ne déborde pas d’optimisme. Au contraire, j’ai plutôt tendance à être terriblement PESSIMISTE.

On a DÉTRUIT la meilleure organisation du hockey pour en faire la RISÉE DE LA LIGUE. Les gradins sont encore pleins, mais le spectacle est affreux. Combien de temps encore les amateurs accepteront-ils de souffrir en silence et de payer le GROS PRIX pour un sous-produit?

Je n’ai rien contre MARC BERGEVIN, mais je trouve qu’il est très mal entouré et que certaines de ses décisions sont épouvantables, inexpliquables. Ce gars-là pourrait faire fortune s’il fondait sa propre compagnie de DÉMOLITION!

Pour ce qui est de GEOFF MOLSON, il dort au gaz! Il devrait céder la présidence du secteur hockey à un homme compétent… le plus vite possible. Ce n’est tout simplement pas sa tasse de thé.

À bon entendeur, salut!

LA PAROLE AUX LECTEURS

  • JOHANNE LABONTÉ, de Montréal: «Un gros, gros ménage… de haut en bas».

Johanne Labonté: un gros ménage… de haut en bas!

  • JEAN-PIERRE MONDION, retraité de TVA: Ça prend un nouveau président-hockey et ça urge».
  • MICHEL MILLAIRE: «Plus on perd et plus on améliore nos chances de repêcher de bons joueurs. C’est la seule bonne nouvelle».
  • GHISLAIN DELAGE, ex-entraîneur des Castors Juniors: «À quand la fin du country club à Bergevin?»
  • DANNY PARKER, de Val-d’Or: «Une bonne organisation, ça part d’en haut».
  • ROMÉO RIOPEL, ex-employé du Canadien: «On a un club bin ordinaire».
  • GUY NORMANDIN, de la Baie Boissonneault: «Tu ne bâtis pas ton club autour d’un gardien de but à moins qu’il soit extraordinaire. Et tu ne bâtis pas ta défense avec les restants des autres clubs. Tu finis pas payer pour».
  • JERRY SÉGUIN, de Victoriaville: «Triste à mourir».
  • BENOÎT JACQUES: «Notre meilleur joueur s’appelle Javel. Patrick Roy sera le prochain directeur général».

Claude Gamache: un partisan désabusé.

  • CLAUDE GAMACHE, de Drummondville: «Qu’on leur donne des cours de peinture. Comme ça, ils apprendront à utiliser autre chose que le blanc».
  • STEVE VERMETTE, de Sherbrooke: «Je propose l’intervention du Frère André».
  • JOCELYN BOURQUE, de Québec: «Le Frère André a ses limites!»
  • JEAN LUSIGNAN, de Sorel: «On n’a pas su développer les Sergachev, Galchenyuk, McDonagh, Beauchemin et cie. Je pense que Lucien Deblois et Pierre Mondou pourraient les aider».
  • JEAN-FRANÇOIS CODÈRE: «Prends les gardiens adverses dans ton pool de hockey».
  • SERGE COMEAU: «Ils sont pourris depuis 25 ans».
  • RICHARD CUSSON, chanteur sous les palmiers: «C’est pas la fin du monde. Personne ne mourra parce que le CH connaît une saison affreuse».
  • DANIEL RENAUD: «Pu capable de voir ça».
  • PIERRE THIBAULT, de Sorel: «Reconstruction».
  • JASON WHEELER, de la firme Herwood: «Essayez Price au centre. Il semble avoir un bon coup de patin!»

Roger Ménard: le Canadien a perdu son identité.

  • ROGER MÉNARD, ancien receveur au baseball: «Le Canadien n’a plus aucune identité».
  • STÉPHAN BARDIER: «Bergevin et ses amis n’ont pas rempli leur mandat. Tout va mal depuis le départ de P.K.»
  • P.A. SENÉCAL: «Le problème se situe au niveau du repêchage et du développement des joueurs».
  • ANDRÉ CHARETTE, de Windsor: «Il faut miser sur des joueurs québécois et canadiens. Et ne pas laisser partir une vedette en herbe».
  • JACQUES RICHARD: «La réponse appartient aux amateurs. Le jour où Molson fera moins d’argent, il va bouger».
  • LARRY KENDALL: «Lâchez-moi avec la reconstruction. Au boulot et trouvez des joueurs au plus vite».
  • JEAN LAFORCE, professionnel de golf: «Ouf!»

ÉCHOS DE LA LNH

  • Les Jets de WINNIPEG ont infligé une défaite de 6-1 aux Blues de Saint-Louis. En vedette: BLAKE WHEELER (2-1), Mark Scheifele (0-3) et le gardien CONNOR HELLEBUYCK (30e victoire). Finalement, les nuits sont

    Connor Hellebuyck: 30 victoires devant le filet des Jets.

    moins longues à Winnipeg qu’à Montréal!

  • THOMAS GREISS, des Islanders, a stoppé 45 rondelles pour blanchir les Hurricanes 3-0. La veille, JAROSLAV HALAK avait bloqué 50 tirs pour blanchir les Rangers. ANTHONY BEAUVILLIER a inscrit son 14e but et JOHN TAVARES son 30e.
  • Les Flyers ont eu raison des Blue Jackets 2-1 sur un but de SEAN COUTURIER en prolongation. C’est leur première victoire à Columbus

    Fernand Barrette, ancien responsable de la salle de presse des Expos, vient de mourir à l’âge de 102 ans. Il était aussi un fier partisan du CH. Fernand pose ici avec Claude Raymond, une de ses idoles. Merci à Fernand Lapierre pour l’info.

    depuis 2005. Un autre but et Couturier en aura 30.

  • Les Stars de Dallas n’ont eu besoin que de 16 lancers pour vaincre Saint-Louis 2-1. BEN BISHOP a repoussé 27 tirs pour mériter la victoire.

ÉPHÉMÉRIDES du 17 février

En 2006, DOMINIQUE MALTAIS gagne la médaille d’argent au snowboard-cross à Turin… En 1993, DENISE

Dominique Maltais: ex-reine de la planche à neige.

BOMBARDIER reçoit la médaille de la Légion d’honneur des mains du président FRANÇOIS MITTERRAND à L’Élysée… En 1999, DAVE STIEB, as lanceur des Blue Jays, prend sa retraite du baseball. Il a remporté 175 victoires avec la formation torontoise… En 1919, décès de WILFRID LAURIER. Il a été premier ministre du Canada de 1896 à 1911… En 1968, ouverture du premier MUSÉE DU BASKETBALL à Springfield, Massachusetts… En 1759, le général WOLFE quitte l’Angleterre pour aller s’emparer de Québec… En 2010, la patineuse de vitesse MARIANNE

Wilfrid Laurier a été premier ministre du Canada pendant 15 ans.

SAINT-GELAIS fête ses 20 ans en enlevant la médaile d’argent au 500m aux Jeux olympiques de Vancouver… En 1999, la Société des postes des USA crée un timble à l’effigie de JACKIE ROBINSON… En 1978, des bandits armés jusqu’aux dents dérobent environ 3M$ dans une chambre forte de la WELLS FARGO à Longueuil… En 1986, ouverture du premier sommet de la FRANCOPHONIE à Versailles… En 1817, les rues de BALTIMORE sont éclairées au gaz, une première en Amérique… En 1869, création de la SPCA… En 1979, La Tribune annonce que la station CHLT-TV sera vendue à l’homme d’affaires PAUL VIENS, de Montréal.

SENIOR AAA: des victoires pour LOUISEVILLE, La Tuque, Saint-Cyrille et Bécancour. En vedette: JONATHAN CASTONGUAY, Michaël Boudreault, Gabriel Cromp, Étienne Salvail, Charles Tremblay, Charles-Alexandre Drolet et FÉLIX DESJARDINS.

Le mot d’humour

Chantal: «Depuis que le docteur m’a prescrit des somnifères, je dors comme un bébé. Tu sais pourquoi? Je les donne à mon mari!»

Les anniversaires du 17 février

  • MICHAEL JORDAN, légende de la NBA, 55 ans.

    Michael Jordan: 6 fois champion de la NBA avec les Bulls de Chicago.

  • LUC ROBITAILLE, président des opérations chez les Kings, 52 ans.
  • JIM BROWN, ex-vedette de la NFL, 82 ans.
  • LINDY RUFF, vétéran entraîneur de la LNH, 58 ans.
  • MARIANNE SAINT-GELAIS, championne de patinage sur courte piste, 28 ans.
  • MAURICE BARRETTE, ex-gardien des Remparts, 62 ans.
  • DANIEL LEMAY, président du hockey mineur à Saint-Eustache, 51 ans.
  • ROGER CRAIG, ex-lanceur des Dodgers et des Mets, 87 ans.
  • CASE KEENUM, quart-arrière des Vikings, 30 ans.
  • CLAUDE (Ti-Bi) CARDIN, de Sorel, 77 ans.
  • PIERRE CLOUTIER, adjoint de Joël Bouchard chez l’Armada.
  • RAYNALD CASTONGUAY, hockeyeur de Sherbrooke, 72 ans.
  • JIM RUTHERFORD, d.g. des Penguins, 69 ans.

    Claude Cardin, une légende au pays du Survenant. Il pose ici avec Gilles Cartier, Serge Nadeau et Pierre Thibault au milieu des années 1960.

  • DARREN PANG, ex-gardien des Blackhawks, 54 ans.
  • VINCENT LAVOIE, ski alpin, 41 ans.
  • VINNY PROSPAL, ancien du Lightning, 43 ans.
  • DENIS FRANCOEUR, ancien coach des Cataractes, 55 ans.
  • SERGE CLOUTIER, journaliste du Saguenay, 70 ans.
  • MONIQUE MOUTON, veuve de Claude Mouton.

    Raynald Castonguay a encore la passion du hockey.

  • JEAN-LUC WISTAFF, de l’aéroport de Montréal.
  • JOHNNY MONTI, musicien, 83 ans.
  • FRANÇOIS LEFEBVRE, de Rock-Forest, 56 ans.
  • HERVÉ VALLIÈRES, sportif de Windsor, 76 ans.
  • DENIS HOGUE, trot et amble, 55 ans.
  • PAUL SIMIER, globetrotter.
  • SYLVAIN LOCAS, ancien des Saguenéens, 60 ans.
  • LUCIE BOIVIN, de la Fondation du CH pour l’Enfance.
  • MICHAL FROLIK, hockey, 30 ans.
  • MICHEL DUFOUR, de Sorel, 61 ans.
  • PAUL MEGER, ancien du CH, 89 ans.
  • DICK BOSMAN, ex-lanceur des Indians, 74 ans.
  • LISE JOMPHE, partisane du CH.

 

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur UN CRI DU COEUR  comments