formats

Sérieux, ces Red Wings!

mai
24
par dans Hockey

Sérieusement, auriez-vous été prêts à parier votre maison sur les Red Wings contre la puissante équipe de Chicago? Certainement pas moi.

Inspirés par les vétérans Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg, les Red Wings continuent de confondre les experts. Après avoir éliminé les Ducks d’Anaheim en six parties, ils viennent de prendre une avance de 3-1 dans leur série contre les grands champions de la saison régulière.

Henrik Zetterberg: un formidable leader.

Henrik Zetterberg: un formidable leader.

«En jouant aussi bien que nous l’avons fait en fin de calendrier et durant la série contre Anaheim, nous savions que avions des chances de battre les Blackhawks», a dit Zetterberg après la victoire de 2-0, jeudi soir, au Joe Louis Arena.

De toute évidence, les Red Wings se sont remis de la perte de Nicklas Lidstrom beaucoup plus vite que prévu. Ils ont un nouveau général à la ligne bleue (Niklas Kronwall) et un très bon gardien de but (Jimmy Howard). Ils ont aussi de nouveaux joueurs de soutien comme Jakuk Kindl, Justin Abdelkader, Damien Brunner, Valtteri Filppula et Gustav Nyquist.

Comme si ça ne suffisait pas, les Red Wings ont également une tradition gagnante, un très bon directeur général (Ken Holland), une solide équipe de recrutement et un entraîneur (Mike Babcock) qui connaît le tabac. Ils sont devenus le modèle à suivre pour le Canadien et pour toutes les équipes de la LNH.

Les Blackhawks ne sont pas encore morts, mais ils devront jouer avec l’énergie du désespoir s’ils désirent prolonger leur saison.

RICHARDS IGNORÉ

Les Rangers ont sauvé temporairement leur peau en battant les Bruins en prolongation, mais ils ne gagneront pas quatre parties de suite contre l’équipe de Claude Julien. Oubliez ça.

Brad Richards fait-il partie de la catégorie des «fat cats»?

Brad Richards fait-il partie de la catégorie des «fat cats»?

Ce qu’il faut retenir du dernier match, c’est que Brad Richards a été laissé de côté par John Tortorella même s’il n’était pas blessé. Toute une claque au visage pour l’ancien joueur de l’Océanic de Rimouski et du Lightning de Tampa Bay. Doit-on placer son nom dans la catégorie des «fat cats»? Pourtant, Richards avait pris la direction de Manhattan parce qu’il connaissait bien Tortorella et se disait prêt à travailler pour lui.

Enfin, il y a les Kings de Los Angeles, champions en titre, qui n’ont pas dit leur dernier mot. Après avoir encaissé deux défaites de 2-1 à San Jose, ils ont rebondi de belle façon devant leurs partisans en blanchissant les Sharks 3-0. Anze Kopitar, Jonathan Quick et Drew Doughty ont été les trois étoiles de la partie.

Il ne serait pas étonnant que cette série se rende à la limite. Jusqu’ici, aucune équipe n’a été capable de l’emporter sur la patinoire adverse.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Sérieux, ces Red Wings!  comments