formats

GUY ÉMOND: tout un personnage!

février
6
par dans Général, Hockey

J’apprends aussi le décès d’ANDRÉ BOUDRIAS à Whistler

GUY ÉMOND, qui a rendu l’âme de matin dans un centre d’hébergement de Joliette, a marqué l’histoire du journalisme sportif par son exubérance, ses potins et sa joie de vivre. Je ne me trompe pas en disant qu’il était «dans une classe à part».

Guy Émond avec son fils Jean-Marc. À sa façon, il a marqué l’histoire du sport au Québec.

«Ti-Guy est le premier journaliste que j’ai rencontré en arrivant à Montréal, me dit SERGE SAVARD au bout du fil. Je jouais alors pour l’équipe Junior B du Centre Immaculée-Conception. Je ne l’ai jamais perdu de vue par la suite».

Le Sénateur se souvient de soirées passablement mouvementées avec le Cerf-Volant, que ce soit sur la route avec le Canadien, à Blue Bonnets ou au restaurant de son ami

Guy Émond avec son idole, le légendaire Jacques Beauchamp.

Claude Saint-Jean.

«Ti-Guy avait la passion des courses de chevaux, comme son patron Jacques Beauchamp. D’ailleurs, ils étaient tous les deux de très mauvais parieurs, ajoute le Sénateur. Guy était un gars entier. Il s’enflammait quand il était question de John Ferguson, d’Eddy Melo ou de Roberto Duran. Il s’est aussi fait connaître en faisant le tour de la province avec l’équipe de balle molle du Journal de Montréal. Il était proche du peuple et ses anecdotes faisaient jaser les amateurs de sport. Il me doit encore quelques billets verts, mais disons que j’ai effacé ses «I owe you»!

«J’ai connu Ti-Guy quand je jouais pour le Canadien Junior, ajoute RÉJEAN HOULE. Il voyageait avec le club et assistait même à nos pratiques. Il avait beaucoup d’énergie et une grande joie de vivre. Il avait le don de nous faire rire. Tout un personnage!»

Rire contagieux

Je pourrais vous parler de Guy Émond pendant des heures. Nous avons travaillé ensemble durant une dizaine d’années et j’ai hérité de «sa page» le jour où il a quitté le Journal sur un

Serge Savard a eu plusieurs soirées mouvementées avec le Cerf-Volant. Il ne l’a jamais laissé tomber.

coup de tête. Voici quelques anecdotes à son sujet:

  • La première fois que tu rencontrais Ti-Guy, tu avais l’impression de faire face à un extra-terreste avec sa coiffure à la Elvis, ses chemises à frisons, ses bottes en peau de crocodile, ses baguettes en l’air et son rire contagieux. Il ne laissait personne indifférent.
  • Il avait une grande passion pour le CANADIEN, la boxe, la lutte et les courses de chevaux. On le voyait aussi très souvent sur la galerie de presse pour les matchs des EXPOS.
  • Il jouait à la balle molle avec tout son coeur et il était fou de joie quand il faisait mordre la poussière à un rival. Il portait le numéro 1140 même si balle n’était pas si rapide que cela.
  • Il a fait le tour de la province avec son équipe de balle molle. Chaque soir, c’était la fête avec MARCEL GUILBAULT, Rodger Brulotte, Claude Ruel, Johnny Charbonneau, Jean-Guy Déom, Claude B. Poitras, Jean Fortier, Daniel Ménard, Jos Guy, Sad Pup Vachet, Bob Cadieux, Serge Vleminckx et tous les autres. Et c’est madame son épouse (Danielle) qui lavait les uniformes.
  • Il retirait une grande fierté quand il jouait contre CLAUDE POTVIN et les 4 Chevaliers O’Keefe. Il a aussi affronté MAURICE ALEXANDRE et l’équipe de balle du Canadien de Montréal dirigée par CLAUDE MOUTON et FRANK LÉVEILLÉ.
  • Aux funérailles de JOS GUY, il a osé dire: «Y’é pas mort, y’é safe!» On l’a ri longtemps, celle-là.
  • Ti-Guy connaissait toutes les chansons d’ELVIS et ne se faisait pas prier pour les chanter. Il était à son mieux quand il faisait équipe avec JOEY TARDIF.
  • Mes condoléances à ses deux fils, JEAN-MARC et DANNY, et à toute la famille.

ANDRÉ BOUDRIAS: 60 ans dans le hockey

ANDRÉ BOUDRIAS, ancien joueur étoile du Canadien Junior et ancien bras droit de Serge Savard avec le grand club, est mort en faisant du ski à Whistler, mardi après-midi. Il avait 75 ans. C’est GARY MONAHAN, son ancien coéquipier à Vancouver,

Ancien joueur étoile du Canadien Junior, André Boudrias a connu ses meilleures saisons dans la LNH avec les Canucks de Vancouver. Il a perdu la vie en faisant du ski avec des amis à Whistler. Il avait 75 ans.

qui a fait la macabre découverte.

Natif du quartier Notre-Dame-de-Grâce, André Boudrias a été un des meilleurs joueurs à avoir porté les couleurs du Canadien Junior. Tellement qu’il a gagné deux fois le trophée Eddie Powers remis au meilleur joueur de la Ligue Junior de l’Ontario (OHA). Il formait un duo du tonnerre avec un certain YVAN COURNOYER. Il lui arrivait de jouer au centre et à la ligne bleue durant la même partie tellement il était talentueux.

Boudrias a joué seulement 7 parties avec le Canadien, puis il a traîné son baluchon au Minnesota, à Chicago, Saint-Louis et Vancouver. Il a aussi porté les couleurs des Nordiques en fin de carrière. C’est à Vancouver qu’il a obtenu le plus de succès avec trois saisons de 25 buts et plus.

En tout et partout, il a réussi 115 buts dans la LNH et il a récolté 491 points en 662 parties. Une fois à la retraite, il a travaillé dans l’organisation des NORDIQUES avant de devenir le bras droit de Serge Savard à Montréal. Il était surtout responsable du recrutement et du développement des joueurs.

Au milieu des années 1990, il s’est joint à l’organisation des Devils du NEW JERSEY et il a travaillé longtemps sous les ordres de LOU LAMORIELLO. À la retraite depuis un an ou deux, il passait ses hivers dans la région de Boynton Beach et il était membre du club de golf INDIAN SPRING avec Gilles Meloche, Claude Larose et plusieurs autres Québécois.

Mes plus vives sympathies à son épouse GINETTE et à toute la famille.

EN BREF

  • Victoire prévisible du CANADIEN contre les Ducks et bravo à BRENDAN GALLAGHER pour ses deux buts. Le gars a «zéro charisme», mais il se présente à tous les

    Patrice Bergeron: un grand champion.

    soirs.

  • PATRICE BERGERON a fêté son 1000e match dans la LNH avec deux buts contre les Islanders. Un leader et un grand joueur.
  • Vegas a arraché un gain de 3-2 à Tampa. ALEX TUCH a réussi le but gagnant en tirs de barrage.
  • JULIAN EDELMAN, joueur par excellence du dernier Super Bowl, était quart-arrière à Kent State avant de graduer chez les pros. Trop petit pour évoluer à cette position, il a été converti en receveur de passes et il est

    Julian Edelman a trimé dur pour devenir un des meilleurs joueurs de son époque.

    devenu avec le temps la cible préférée de TOM BRADY. «Je n’ai jamais vu un joueur travailler aussi fort pour apprendre à jouer à une autre position», a dit BILL BELICHICK après la victoire de son équipe.

  • Edelman joue au football avec passion et ne craint pas

    Gaston Gingras était de passage au Centre Bell pour signer des autographes en compagnie de Réjean Houle et de Guy Lafleur.

    de se faire frapper pour attraper le ballon. Il ne fait aucun doute qu’il sera éventuellement élu au panthéon.

  • Le Cactus de VICTORIAVILLE (baseball senior) a embauché le joueur de champ intérieur RYLAN SANDOVAL, ex-espoir des Mets et des Athletics. Âgé de 31 ans, Sandoval jouait pour les Boulders de ROCKLAND dans la Ligue Can-Am, l’été passé.
  • Mon ami SERGE TOUCHETTE va bon train dans l’écriture de son livre sur les EXPOS. On a hâte de lire ça.
  • RÉAL LABBÉ, de Québec, se paye la traite sur les plus beaux parcours de MYRTLE BEACH avec son ami ROGER

    Réal Labbé adore golfer sur les plus beaux parcours de Myrtle Beach.

    BOUTHILLIER. Quand il visitera le club HERITAGE, il plantera une croix dans une fosse de sable en souvenir des mes exploits sur ce terrain!

  • Le vétéran journaliste DAN SHAUGHNESSY considère maintenant TOM BRADY comme le plus grand athlète de l’histoire de BOSTON, tous sports confondus. Devant TED WILLIAMS, Bobby Orr, Bill Russell, Carl Yastrzemski, Big Papi et tous les autres. Un bon sujet de discussion.

ÉPHÉMÉRIDES du 6 février: En 1952, en voyage au Kenya, la princesse ELIZABETH apprend la mort de son père, GEORGE VI, et devient automatiquement reine de Grande-Bretagne.

Dennis Martinez a marqué l’histoire des Expos. Il a aussi été un lanceur étoile à Baltimore. Un vrai de vrai.

Elle est encore en fonction,67 ans plus tard!… En 1999, le lanceur DENNIS MARTINEZ met fin à une carrière de 22 ans dans le baseball majeur. Il a porté les couleurs des EXPOS pendant 7 ans et il a lancé un match parfait contre les Dodgers…. En 2006, cinq Québécois sont choisis pour faire partie du cabinet de STEPHEN HARPER: JOSÉE VERNER, Lawrence Cannon, Jean-Pierre Blackburn, Michael Fortier et MAXIME BERNIER…. En 1977, RENÉ LÉVESQUE cause la mort d’un piéton avec son automobile… En 1937, publication du roman Des souris et des hommes de JOHN STEINBECK… En 2009, sortie de POLYTECHNIQUE, un film de DENIS VILLENEUVE… En 1998, l’aéroport de Washington est rebaptisé en l’honneur de RONALD REAGAN… En 1996, GUY CARBONNEAU joue sa 1000e partie dans la LNH…. En 1992, GARY CARTER est de retour chez les Expos pour y terminer sa carrière…. En 1958, l’avion transportant le MANCHESTER UNITED s’écrase au sol. La tragédie fait 23 morts, sont 7 joueurs de l’équipe… En 1968, ouverture des Jeux olympiques de GRENOBLE… En 2014, JAY LENO anime le Tonight Show pour la dernière fois. Il a tenu l’antenne pendant 22 ans… En 1985, la chanteuse BETTE MIDLER est immortalisée sur Hollywood Boulevard… En 1948,

Ted Williams était le joueur de baseball le mieux payé à la fin des années 1950.

la Canadienne BARBARA ANN SCOTT gagne la médaille d’or en patinage artistique à ST.MORITZ…. En 1958, TED WILLIAMS signe le plus riche contrat jamais accordé à un joueur de baseball. On dit qu’il gagnera entre 135 000$ et 150 000$, une fortune à l’époque…. En 1935, lancement du jeu MONOPOLY…. En 1986, DAVE ANDREYCHUK, des Sabres, marque 5 buts contre Boston… En 1998, NAGANO accueille les athlètes du monde entier… En 2012, ALBERTO CONTADOR, reconnu coupable de dopage, perd les médailles qu’il a gagnées en France et en Italie… En 2001, MARTIN FONTAINE chante Elvis au Mississipi…. En 1971, TOM JONES nous arrive avec la chanson She’s A Lady… En 1958, LUCILLE WHEELER gagne la médaille d’or en descente à BAD

Lucille Wheeler a été notre première championne de ski alpin.

GASTEIN…. En 1973, début des travaux de construction de la TOUR DU CN à Toronto… En 1979, fin d’un long conflit de travail (7 mois) au MONTREAL STAR… En 2001, BOB MARLEY a maintenant son étoile su Hollywood Boulevard…. En 2010, l’église SAINT-FRANÇOIS de Montréal est détruite par les flammes… En 1778, la FRANCE et les États-Unis signent un

Oscar Thiffault chantait «Le rapide blanc».

traité d’amitié et de commerce…. Nous ont quittés le 6 février: LEW BURDETTE, lanceur des Braves et héros de la Série mondiale de 1957; OSCAR THIFFAULT, chanteur; ARTHUR ASHE, champion de tennis; FERNAND LACHANCE, Monsieur Poutine dans la région de Warwick; RALPH KINER, joueur étoile des Pirates; GILLES BROWN, chanteur; FULGENCE CHARPENTIER, journaliste; JULIEN CHOUINARD, magistrat québécois; GEORGES CABANA, évêque de Sherbrooke; GEORGE VI, roi de Grande-Bretagne.

P.S. Une création d’Irénée Goulet et de Guy Champoux.

LE MOT D’HUMOUR

Conseil d’une maman: «Ma fille, ne cours jamais après un homme ou un autobus. Il en viendra toujours un autre!»

ANNIVERSAIRES du 6 février

  • ROBERT DUBUC, le Gordie Howe de Mercier, 75 ans.
  • RÉJEAN LEMELIN, ex-gardien des Bruins, 65 ans.

    Alain Chainey vous offre son livre: Souvenirs d’un recruteur.

  • BOB SIROIS, ancien des Capitals, 65 ans.
  • ALAIN CHAINEY, analyste à TVA Sports, 67 ans.
  • ISABELLE BLAIS-BEISIEGEL, championne golfeuse, 40 ans.
  • RON FLOCKHART, ancien du CH et des Flyers, 63 ans.
  • BOB FUGÈRE, plusieurs fois champion du club Rivermead, 77 ans.
  • RICKY BARNES, golfeur de la PGA, 38 ans.
  • MIKE HOUGH, ancien des Nordiques et des Panthers, 56 ans.
  • JEAN-CLAUDE RIENDEAU, sport amateur.
  • LOUIS BÉGIN, ex-vedette des Castors Juniors, 59 ans.
  • RICHARD MONTPETIT, de Ville-Émard, 86 ans.
  • JOHANNE SAWYER, de Montréal, trois fois 20 ans.

    Bob Fugère: champion de ski et de golf.

  • DIANE TREMBLAY, fidèle lectrice de Sherbrooke.
  • FABIAN BRUNNSTROM, ancien des Stars de Dallas, 34 ans.
  • PAUL GAGNÉ, hockey, 57 ans.
  • YVAN JOLY, ancien du Tricolore, 59 ans.
  • LUIS ARGUMEDES, des Expos de Sherbrooke, 30 ans.
  • DANIEL BOUTHILLIER, ancien de la Ligue Dépression, 58 ans.
  • GUY MIRON, des JSH, 57 ans.