formats

Pot-pourri du mercredi

février
26
par dans Potins
  • La logique dit à MARC BERGEVIN de faire preuve de prudence dans le dossier d’ANDREI MARKOV. S’il veut vraiment finir sa carrière à Montréal, on finira par trouver un compromis avec le défenseur de 35 ans. Sinon, il faudra se résigner à le laisser partir. Le hockey est un business.

    Andrei Markov: un dossier délicat dans les mains de Marc Bergevin. Doit-il se plier à ses exigences ou l'échanger à une autre équipe?

    Andrei Markov: un dossier délicat dans les mains de Marc Bergevin. Doit-il se plier à ses exigences ou l’échanger à une autre équipe?

  • Il y a 50 ans cette semaine, CASSIUS CLAY passait le K.-O. à Sonny Liston pour devenir champion mondial des poids lourds. Une légende venait de naître.
  • MIKE BABCOCK mérite d’être applaudi par les partisans du Canadien, ce soir, au même titre que CAREY PRICE ou P.K. Subban.
  • CLAYTON KERSHAW, as lanceur des Dodgers, dit qu’il échangerait volontiers un de ses trophées Cy Young pour une bague de la Série mondiale. Désolé, mais ça ne marche pas de même, mon cher Clayton.
  • S’il était dans les souliers de Michel Therrien, CHRIS NILAN attendrait à l’automne prochain avant de convertir ALEX GALCHENYUK en joueur de centre.
  • DANIEL BRUNET quitte son poste de directeur du marketing des OLYMPIQUES DE GATINEAU après 15 ans de loyaux services. Il a vécu la conquête de trois coupes du Président. Il avait été embauché par RICHARD BERTRAND en 1998.
  • MARIE-PHILIP POULIN, super étoile de notre équipe féminine de hockey sur glace, a été accueillie par une centaine de parents et d’amis à l’aéroport de QUÉBEC, mardi soir.

    Marc Verreault est gérant des Légendes du Hockey depuis plus de 40 ans. Il pose ici avec ses ami René Noël, René Angelil et Michel Bergeron.

    Marc Verreault est gérant des Légendes du Hockey depuis plus de 40 ans. Il pose ici avec ses amis René Noël, René Angelil et Michel Bergeron.

  • MARC VERREAULT, gérant de l’équipe de hockey des Anciens Canadiens et des Légendes du Hockey depuis plus de 40 ans, se remet d’une opération au CERVEAU. Il a passé sept heures sur la table d’opération à l’hôpital Notre-Dame. Je viens tout juste de le joindre à son bureau de la rue Sherbrooke. Il se porte de mieux en mieux et il a encore plein de projets dans la tête, dont une tournée de BALLE MOLLE. Marc aura 75 ans l’été prochain. Mes amis vieillissent!
  • Mon frère BILL, meilleur golfeur de la famille, fera ses débuts chez TOYOTA RICHMOND vendredi. Il a longtemps travaillé chez Bourassa GM à Laval.
  • Le décès d’ANGÈLE ARSENAULT, emportée par le cancer à 70 ans, est une énorme perte pour l’Acadie et pour le monde de la chanson québécoise. Elle avait du «swing», la p’tite Angèle. «Il faut toute la vivre sa vie, pas juste des ti-bouttes!»
  • MARC GRENIER, ancien partron du club Royal Québec, passera les cinq prochaines semaines sur les plus beaux parcours de la région de SAINT.PETERSBURG. Il profitera de son voyage en Floride pour visiter les camps d’entraînement du baseball majeur.
  • Le Top 5 au classement mondial: Tiger Woods, Adam Scott, Henrik Stenson, Jason Day et Phil Mickelson.

    Léo Vallières était un homme d'affaires très en vue dans le Centre-du-Québec.

    Léo Vallières était un homme d’affaires très en vue dans le Centre-du-Québec.

  • LÉO VALLIÈRES, un des hommes d’affaires les plus prospères du Centre-du-Québec, est mort le mois dernier à Joliette. Il avait 73 ans. Durant sa jeunesse, il a été champion provincial de croquet. Le jeune homme qui transportait ses boules magiques était nul autre que JACQUES B. CÔTÉ, futur président des Royaux de Drummondville et maintenant ambassadeur pour RONOR International.
  • Selon TIM McCARVER, analyste à la retraite, le record de circuits en une saison (61) appartient toujours à ROGER MARIS parce que les autres ont triché.
  • GUY P. NORMANDIN, ex-représentant syndical de la CSN, passe un bel hiver en ARIZONA avec sa belle Micheline et ses bâtons de golf. Chu pas jaloux, chu bin jaloux!
  • En route vers Montréal, petit stop en banlieue de DRUMMONDVILLE pour faire le plein. Dites donc, le vent vient de loin près de la 20!

Entendu au bar

«À ma mort, je veux être incinéré».

Et son voisin, plein au bouchon, de répliquer: «Avec tout ce que j’ai bu, je préférerais être embouteillé».

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Pot-pourri du mercredi  comments