formats

Perron: «Où s’en va Bergevin avec sa gang de pygmées?»

juin
4
par dans ABL, Hockey

Trente-trois ans après avoir mené le Canadien à la conquête de la coupe Stanley avec sept ou huit recrues et un blanc-bec devant le filet, JEAN PERRON n’a rien perdu de son franc-parler.

«Je suis scandalisé de voir qu’il n’y a qu’une couple de Québécois dans l’alignement du Canadien, dit-il. Quand j’ai

Jean Perron: «Y’a pas assez de Québécois au sein du Canadien».

gagné la coupe, j’avais 9 gars du Québec à ma disposition. Quand JACQUES DEMERS a gagné (1993), il en avait 13. Ça me choque de voir ce qui se passe avec le CH et je ne suis pas le seul».

Perron croit que la rivalité MONTRÉAL-QUÉBEC forçait les dirigeants du Canadien à embaucher plusieurs joueurs nés au Québec. SERGE SAVARD en a parlé plusieurs fois depuis qu’il a quitté la fonction de directeur général. Les Nordiques poussaient dans le dos de leurs rivaux, mais ils ne sont plus là et ne reviendront probablement jamais.

Maintenant établi à Chandler, Perron s’intéresse encore beaucoup au sport qui l’a rendu célèbre, d’autant qu’il est invité à donner son opinion sur trois stations de radio de Québec et de la Gaspésie.

«Je constate moi aussi que le jeu est plus rapide que jamais et YVAN COURNOYER a raison de dire que les patinoires sont devenues trop petites, avance-t-il. Veux-tu bien me dire ce que fait MARC BERGEVIN avec sa gang de pygmées? Pour espérer gagner la coupe de nos jours, ça te prend des joueurs mobiles et costauds. Il suffit de regarder les quatre équipes qui ont atteint le carré d’as (Boston, Saint-Louis, San Jose et Caroline)».

En bon français, 2 et 2 font 4.

Natif d’Ascot Corner, Perron a profité de son passage en Estrie pour revoir ses anciens compagnons de classe à l’Université de Sherbrooke et jouer une couple de rondes de golf avec des amis. Il a plein de choses à régler dans la région de Montréal avant de retourner dans sa chère Gaspésie où il dirige un petit resto avec son épouse Carole.

PARENT, TALBOT ET MARCOTTE AU SEIN DE LA CUVÉE 2019

JACQUES BARIL, président du Panthéon des Sports du Québec, vient de dévoiler les noms de la cuvée 2019. En tête

Bernard Parent, ex-gardien étoile des Flyers, est parmi les nouveaux élus au Panthéon des Sports du Québec.

de liste, on retrouve BERNARD PARENT, deux fois vainqueur du trophée Conn Smythe, FERNAND MARCOTTE, champion boxeur, et DANIEL TALBOT, plusieurs fois champion de la PGA provinciale… ANN DOW, qui a fait sa marque en water-polo, et MARIANN DEMONKOS, championne de tennis de table, complètent la liste des athlètes élus…. YVAN DUBOIS, ex-maire du Village olympique, et RICHARD LEGENDRE, ancien patron des Internationaux de tennis de Montréal, seront intronisés à titre de bâtisseurs… À titre posthume, on rendra hommage à PIERRE PILOTE, ex-défenseur étoile des Blackhawks, CLAUDE POTVIN, chef de file des Quatre Chevaliers O’Keefe, LILIANE LACROIX, journaliste, et ROGER SAINT-JEAN, photographe… Enfin, on soulignera le 100e anniversaire de la Québec Amateur Hockey Association… Les cérémonies officielles auront lieu le 24 septembre dans la salle de bal du club de golf MÉTROPOLITAIN-ANJOU.

COUNTRY ROAD, TAKE ME HOME!

J’ai passé la journée de lundi au club de golf LAVAL-SUR-LE-LAC où j’ai bravé un «temps de chien» dans le cadre du tournoi de la Fondation RONALD DENIS. Je vous en parle dans ma prochaine chronique.

De retour à la maison, j’ai vu les BLUES rebondir et remporter la plus grosse victoire de leur histoire. Un gain de 4-2 qui a de quoi réjouir tous ceux et celles qui détestent les Bruins.

RYAN O’REILLY, le gentil barbu, a été la grande étoile du match avec deux buts, dont le filet vainqueur sur un retour de lancer d’ALEX PIETRANGELO en milieu de troisième. BRAYDEN SCHENN a ensuite scellé l’issue du match dans un filet désert.

Les BRUINS restent favoris, mais ça se joue sur le 200 X 85.

BASEBALL MAJEUR: Les Dodgers ont poursuivi sur leur lancée en battant les D’Backs 3-1 au Chase Field. COREY SEAGER a produit tous les points des visiteurs avec la longue

Corey Seager donne la victoire aux Dodgers avec un circuit de 3 points.

balle et le jeune WALKER BUEHLER a réussi 11 retraits au bâton en route vers sa 6e victoire.

  • À Chicago, les Cubs ont disposé des Angels 8-1 devant presque 40 000 partisans. JAVIER BAEZ a frappé son 14e circuit et il a produit 3 points pour aider la cause du vétéran JON LESTER (4-4). Un 13e circuit pour WILLSON CONTRERAS.
  • Les Padres ont assommé les Phillies 8-2. MANNY MACHADO a été le héros du match avec un grand chelem.
  • Les Astros ont doublé les Mariners 4-2. Gurriel et

    Paul Leduc a bien connu le premier ministre René Lévesque et son garde du corps Johnny Rougeau.

    Chirinos ont mené l’attaque pour les visiteurs.

  • Prompt rétablissement à l’ancien lutteur PAUL LEDUC.
  • LE BARBIER DES SPORTIFS: MÉNICK a eu droit à une fête surprise à son salon de la rue Masson, hier soir. De

    MÉNICK a eu droit à une fête surprise à son salon de la rue Masson. Il fête ses 60 ans comme barbier et ne songe aucunement à la retraite.

    nombreux amis ont tenu à fêter ses 60 ans comme barbier des sportifs. Parmi eux, il y avait GUY LAFLEUR, Kid Morency et Little Roddy.

  • JAY MONAHAN, commissaire de la PGA et bon ami de Bobby Orr, est à HAMILTON aujourd’hui pour le lancement officiel de L’OMNIUM CANADIEN RBC.

    Jay Monahan est à Hamilton pour le lancement de l’Omnium canadien RBC.

    Parmi les invités, il y a GARY COWAN, Graham Cooke, Sandra Post, Doug Roxburgh, JIM NELFORD, Mike Weir, Bob Panasik, Dick Zokol, Wilf Homeniuk, MARLENE STREIT, Bob Vokey, Cathy Sherk et Lorne Rubenstein… Les deux nouveaux élus au Panthéon du golf canadien sont ROD SPITTLE et HERB PAGE.

  • La LBMQ enverra ses meilleurs joueurs au championnat canadien de baseball Senior à MIRAMICHI (Nouveau-Brunswick), du 21 au 26 août. DANIEL BÉLISLE agira comme chef de mission. Il sera secondé par DOMINIC BOLDUC (gérant), Jean Simard, Joël Fortin, François-Alexandre Tambosso et JONATHAN BRETON.
  • FRANÇOIS LAFRENIÈRE, des Pirates de Saint-Jean, est le joueur de la semaine dans la LBMQ. Il a excellé tant au bâton qu’au monticule.
  • On connaîtra aujourd’hui la cuvée 2019 du PANTHÉON DES SPORTS DU QUÉBEC.

LE MOT D’HUMOUR

Charles Thiffault, de Sherbrooke: «L’éducation physique mène à tout… à condition qu’on en sorte!»

ANNIVERSAIRES du 4 juin

  • SANDRA POST, ex-championne de la LPGA, 71 ans.
  • FRANÇOIS BEAUCHEMIN, ex-défenseur des Ducks et de

    François Beauchemin frise la quarantaine.

    l’Avalanche, 39 ans.

  • AARON NOLA, lanceur des Phillies, 26 ans.
  • NICK KYPREOS, analyste de hockey chez SportsNet, 53 ans.
  • DERIAN HATCHER, ancien des Flyers, 47 ans.
  • CLAUDE ALAIN, ancien des Tigres de Victoriaville, 74 ans.
  • RÉAL LÉTOURNEAU, de Sherbrooke, 66 ans.
  • GILLES YERGEAU, pro de golf en Mauricie, 71 ans.
  • DONALD FARLEY, ski de fond, 49 ans.
  • MARIUS BRISSON, sportif de Laval.
  • PATRICE LADOUCEUR, de Shawinigan, 49 ans.

    Nick Kypreos connaît le tabac.

  • DUCK PLOUFFE, de Gatineau.
  • TONY PENA, ancien des Pirates, 62 ans.
  • TERRY KENNEDY, ancien des Padres, 63 ans.
  • JOHN McNAMARA, ex-gérant des Red Sox, 87 ans.
  • MARYSE PERREAULT, pionnière en patinage de vitesse, 55 ans.
  • PHIL LINZ, ancien des Yankees, 80 ans.
  • MICHEL BOLDUC, de Sports-Québec.
  • PIERRET BEAUCHAMP, chanteuse.
  • LAURIE BOSCHMAN, ancien des Jets de Winnipeg, 59

    Maryse Perreault (à droite) a montré la voie à sa soeur Annie en patinage de vitesse. Elles posent ici avec le maire Steve Lussier et Jean Perrault, président du Panthéon des sports de Sherbrooke.

    ans.

  • RENÉ KENDALL, de Windsor, 55 ans.
  • SCOTT SERVAIS, baseball, 52 ans.
  • CLAUDE PARENT, retraité des Laurentides, 80 ans.
  • SANDRA HAYNIE, ex-golfeuse de la LPGA, 76 ans.
  • YANICK MICHAUD, baseball amateur, 46 ans.
  • JEAN-YVES LESSARD, de Saint-Jean-sur-Richelieu, 76 ans.
  • TONY MORENO, de Plessisville, 76 ans.
  • DIANE LUSSIER, sportive des Laurentides.
  • KURT STILWELL, baseball, 54 ans.
  • RÉAL DESJARDINS, des JSH, 77 ans.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Perron: «Où s’en va Bergevin avec sa gang de pygmées?»  comments