formats

Parlons sport in USA

mars
14
par dans Baseball, Hockey, Potins

HYPOLUXO, Floride— J’attendais patiemment ma pizza «extra-large toute garnie» sur une terrasse de la Floride en dégustant une Budweiser bien froide.

Dans une revue de Palm Beach, un ancien journaliste devenu

Frank Robinson: un très grand leader. Il a mérité le titre de MVP dans les deux ligues majeures de baseball.

avocat racontait comment il avait vécu la mort récente de FRANK ROBINSON, le héros de son enfance à Baltimore. Et il avait raison de dire que la mort des athlètes que nous avons aimés et admirés nous ramène à notre jeunesse et nous rappelle combien la gloire est éphémère.

Robinson, qui a dirigé les Expos de Montréal dans un contexte très difficile pour satisfaire les exigences du commissaire Bud Selig, a été un des meilleurs joueurs de baseball de tous les temps. Il était le dieu du stade à Cincinnati au milieu des années 1960, mais les Reds ont jugé que ses meilleures années étaient derrière lui. Erreur grave et impardonnable. Une fois échangé aux Orioles de Baltimore, FRobby est devenu le grand leader de sa nouvelle équipe. En 1966, il a non seulement mérité le titre de joueur par excellence de la Ligue américaine avec 49 circuits et 122 points produits, mais il a conduit les Orioles à un balayage sans équivoque contre les Dodgers en Série mondiale. Pourtant, les Dodgers misaient alors sur Sandy Koufax et Don Drysdale.

Plus tard, il a mené son équipe à trois autres championnats de la Ligue amércaine et à un autre triomphe dans la classique automnale contre la jeune Big Red Machine (1970). On a alors eu droit à une performance historique de son homonyme Brooks Robinson, absolument magnanime au «hot corner» et au bâton.

Frank Robinson n’était pas un leader silencieux. Il prenait sa place dans le vestiaire et ne se gênait pas pour «brasser» un camarade qui traînait de la patte. En ce sens, on pourrait le comparer à un Mark Messier, un Bob Gainey ou un Pete Rose.

LE ROI DU MASSACHUSETTS

Je n’avais pas terminé ma bière lorsqu’un sportif du Rhode

Bobby Orr est à la retraite depuis 40 ans, mais ses exploits sur la patinoire continuent de faire jaser.

Island, ayant reconnu mon accent, s’est mis à me parler de Jean Béliveau, d’Henri Richard, de Bobby Orr et même de Réjean Houle! Comme quoi le hockey demeure un langage universel.

Lorsque je lui ai dit que la majorité des joueurs des années 1960-70 considéraient BOBBY ORR comme le meilleur joueur de hockey de tous les temps, je lui aurais donné 1000$ cash et il n’aurait pas été plus content.

Les choses se sont gâtées lorsque je lui ai demandé ce qu’il pensait de DONALD TRUMP. «Je viens d’un coin des États-Unis où les Démocrates ont la faveur populaire, mais j’aime bien Donald, m’a-t-il dit. Il ne se laisse pas piler sur les pieds et il fonce droit avant. Je suis convaincu qu’il sera réélu en 2020».

Ouin…

LEGAULT A RAISON

J’aime le discours de FRANÇOIS LEGAULT quand il dit: «Tant et aussi longtemps que le Québec sera la province la province la plus pauvre au pays et que nous recevrons 13 milliards du fédéral en péréquation, arrêtons de parler d’un pays de rêve».

En d’autres mots, bâtissons sur du solide avant d’avoir les yeux plus grands que la panse!

EN BREF

  • L’épouse de l’ex-lanceur MARCEL GUILBAULT reçoit l’aide médicale à mourir, cet après-midi. DIANE était une femme exceptionnelle, toujours de bonne humeur. Mes plus vives sympathies à Marcel et à toute la famille.
  • Le trophée MARCEL-ROBERT est remis annuellement au joueur de la LHJMQ qui allie le mieux le hockey et les

    Les 3 finalistes au prix Marcel-Robert.

    études. Les trois finalistes sont JÉRÔME GRAVEL (Victo), RAPHAËL HARVEY-PINARD (Huskies) et MATTHEW WELSH (Charlottetown).

  • Les Devils ont utilisé 6 marqueurs différents pour

    Connor McDavid: une troisième saison de 100 points.

    l’emporter 6-3 à Edmonton et mettre fin à une série de 7 défaites. CONNOR McDAVID a récolté 2 passes pour les Oilers. Il a atteint ainsi le cap des 100 points pour une troisième année de suite.

  • Les Blackhawks ont pris une avance de 5 buts et ils ont fini par battre les Maple Leafs 5-4 à Toronto pour

    Alex DeBrincat: toute une découverte pour les Blackhawks!

    augmenter leurs chances de participer aux séries. Un 38e but pour ALEX DE BRINCAT. Tavares a réussi son 39e dans une cause perdante et Matthews a ajouté son 32e.

  • Les Canucks ont vaincu les Rangers 4-1 à Vancouver. TYLER MOTTE a fait la différence avec 2 buts en l’espace de 11 secondes au deuxième tiers.
  • Le CANADIEN visite les Islanders ce soir. Les Capitals sont à Pittsburgh et les Bruins à Winnipeg.
  • DANIEL LESSARD, analyste politique à Radio-Canada, s’ennuie de l’époque des RENÉ LÉVESQUE, Pierre Trudeau, Jean Drapeau et Bill Davis. Il n’est pas le seul.
  • Le resto CHEZ MORASSE, une institution à Rouyn-Noranda, fête ses 50 ans. J’y ai mis les pieds quelques fois après 3h. du matin!
  • MIKE BOSSY accompagnera un groupe de voyageurs en NORMANDIE dans le cadre du 75e anniversaire du Jour J.
  • DERICK BRASSARD, de l’Avalanche du Colorado, a été baptisé «l’homme à la valise».

ÉPHÉMÉRIDES du 14 mars: En 1980, GUY LAFLEUR devient le

Guy Lafleur et Mario Lemieux: deux de nos plus grands héros… chez les Juniors et dans la LNH.

plus jeune joueur de la LNH à atteindre le cap des 400 buts. Il a 28 ans… En 2007, RENÉ ANGELIL est la vedette de Musicographie. L’événement attire 700 personnes au cinéma Impérial…. En 2007, dans une entrevue à ESPN, PETE ROSE avoue finalement avoir pris des paris sur son équipe quand il dirigeait les Reds de Cincinnati… En 1984, MARC

Pete Rose: gambler invétéré.

GARNEAU est choisi pour devenir le premier Canadien à aller dans l’espace… En 1964, JACK RUBY, assassin de LEE HARVEY OSWALD, est condamné à la chaise électrique… En 1984, MARIO LEMIEUX, des Voisins de Laval, marque 6 buts contre les Chevaliers de Longueuil et termine la saison avec 133 filets. C’est 3 de plus que le record établi par GUY LAFLEUR avec les Remparts en 1971. Toutefois, Flower avait joué 8 parties de moins… En 1965, PETULA CLARK chante pour la première fois au Ed Sullivan Show… En 2005, selon un sondage de La Presse, ISABELLE BOULAY est la femme la plus belle et la plus élégante de la province. Elle devance LUCIE LAURIER et PASCALE BUSSIÈRES… En 1995, PETER STASTNY, des Blues de Saint-Louis, marque le 450e et dernier but de sa

Larry Robinson a terminé sa carrière avec les Kings après avoir gagné 6 coupes Stanley à Montréal.

carrière… En 1992, LARRY ROBINSON, des Kings de Los Angeles, est l’objet d’un hommage bien senti sur la patinoire du FORUM… En 1923, la station CKCK de Régina diffuse le premier match de hockey professionnel au complet… En 2011, NEIL DIAMOND et ALICE COOPER font leur entrée au panthéon du Rock’N’Roll… En 1964, les BEATLES monopolisent 60% des ventes de 45-tours… En 1997, JOE MULLEN, des Penguins, marque son 500e but dans la LNH… En 2009, PATRICE BRISEBOIS joue sa 1000e partie dans la LNH. Le même soir, MARTIN BRODEUR rejoint PATRICK ROY avec sa 551 victoire… En 1976, INGEMAR STENMARK est champion mondial de ski alpin et il n’a pas encore 20 ans… En 1962,

Jean Besré dans le rôle de Joseph-Arthur Lavoie. Avec Nicole Leblanc, alias Rose-Anna Saint-Cyr. De la bonne télévision!

GORDIE HOWE devient le deuxième joueur à atteindre le cap des 500 buts… En 1989, RAYMOND SAINT-GELAIS est le nouvel évêque de NICOLET… Sont décédés le 14 mars: JEAN BESRÉ, populaire comédien originaire de Sherbrooke; KARL MARX, philosophe allemand, économiste et théoricien du socialisme; RAYMOND LAPLANTE, annonceur; PAUL ROSE, militant souverainiste; IRVING KRAVITZ, ancien propriétaire du restaurant Ben’s à Montréal; GEORGE EASTMAN, manufacturier d’appareils photo; PETER GRAVES, acteur américain.

P.S. Merci à Irénée Goulet et à Guy Champoux.

LE MOT D’HUMOUR

Un client régulier au bar: «Je combats l’alcool, mais je ne gagne pas souvent!»

ANNIVERSAIRES du 14 mars

  • BOB CHARLES, champion golfeur, 83 ans.
  • RAOUL MÉNARD, as golfeur de L’Ange-Gardien, 27 ans.
  • HUGUETTE ROUSSEAU, charmante épouse de Bobby Rousseau.
  • VACLAV NEDOMANSKY, ancien des Red Wings, 75 ans.

    Raoul Ménard sait quoi faire avec un bâton de golf.

  • MICHEL BOLDUC, arbitre de golf, 72 ans.
  • DANIEL RIOUX, retraité du Journal de Montréal.
  • BILLY CRYSTAL, comédien et fan des Yankees, 71 ans.
  • ALBERT DE MONACO, 61 ans.
  • MICHAEL CAINE, brillant acteur britannique, 86 ans.
  • BOBBY JENKS, ex-releveur des White Sox, 38 ans.
  • RON CARTER, ancien des Castors Juniors, 61 ans.

    Billy Crystal est heureux dans l’uniforme des Yankees.

  • ANDRÉ LANDRY, de Trois-Rivières, 77 ans.
  • YVON GRENIER, de Montréal, 74 ans.
  • YVAN MAILHOT, de Laval, 70 ans.
  • YVES VINCENT, consultant.
  • BERTRAND BLIER, cinéaste, 80 ans.
  • DENIS BOUDREAULT, de Saint-Bruno.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Parlons sport in USA  comments