formats

Réveillez-vous, Monsieur Molson

Geoff Molson

Geoff Molson

Mon cher Geoff, tu n’as pas honte d’avoir payé presque 600 millions de dollars pour une équipe aussi poche?

Si on a bien saisi tes récents commentaires, Pierre Gauthier demeure ton homme de confiance pour relancer une équipe qui s’écroule sous le poids d’une mauvaise gestion. C’est plutôt inquiétant.

On a beau nous rappeler que le Canadien s’est rendu en troisième ronde des séries il n’y a pas si longtemps, ce n’était qu’un mirage, une fausse lueur d’espoir. Sans les miracles de Jaroslav Halak, rien de cela n’aurait été possible et le CH serait tombé dès le premier tour.

L’équipe t’appartient, mon cher Geoff. Tu peux en faire ce que bon te semble, mais je te préviens: les partisans, même les plus farouches, en ont ras-le-bol d’assister à de si piètres performances. Si ça continue comme ça, il y aura bientôt des sièges vides au Centre Bell. Une organisation aussi prestigieuse n’a pas le droit d’offrir un si mauvais spectacle.

Ce n’est pas une équipe de marketing qu’on veut applaudir, mon cher Geoff, mais une vraie équipe de hockey avec trois bons trios. Avec un seul, tu ne vas nulle part.

Pierre Gauthier est un homme travaillant et il possède une vaste expérience de la Ligue nationale, mais il multiplie les gaffes depuis qu’il fait équipe avec Bob Gainey. En outre, il n’a pas le tour de faire passer son message et il est nul en relations publiques.

Sa pire erreur cette saison a été de consentir un contrat de trois ans à Andrei Markov sans avoir la certitude qu’il pouvait aider l’équipe. Si les médecins l’ont mal renseigné au sujet de son défenseur étoile, il faudrait nous l’expliquer clairement. Chose certaine, l’absence prolongée de Markov a «tué» le jeu de puissance du Canadien, une carte essentielle dans le hockey d’aujourd’hui. Son absence a aussi forcé les autres défenseurs à prendre une surplus de responsabilités avec les résultats que l’on connaît.

D’autre part, peut-on dire que Gauthier a obtenu «mer et monde» en retour d’Halak et d’Andrei Kostitsyn? Lars Eller fait quoi exactement depuis son match de quatre buts? Kostitsyn ne valait-il pas davantage qu’un choix de deuxième ronde?

Pourquoi être allé chercher Tomas Kaberle à prix d’or pour boucher un trou? Si les Maple Leafs, les Bruins et les Hurricanes n’en voulaient plus, pourquoi serait-il meilleur à Montréal?

Pour ce qui est de l’échange qui a envoyé Michael Cammalleri à Calgary en retour de Rene Bourque, il faudra attendre avant de porter un jugement, mais on dirait bien que les deux équipes se sont échangés leurs problèmes.

Pierre Gauthier a aussi raté le bateau en congédiant Jacques Martin au mauvais moment et en le remplaçant par un entraîneur unilingue anglophone sans égard pour la clientèle d’ici. Le pauvre Randy se débat comme un diable dans l’eau bénite en sachant très bien que ses chances d’être de retour derrière le banc l’hiver prochain sont quasiment nulles.

Enfin, rappelons que Monsieur Gauthier a été impliqué directement dans l’affreux échange qui a amené Scott Gomez à Montréal. Une gaffe monumentale, d’autant que le jeune Ryan McDonagh, un jeune colosse du Minnesota, ne cesse de prendre du galon chez les Rangers. Glen Sather doit rire dans sa barbe chaque fois qu’il pense à cette transaction à sens unique.

Je suppose que ça suffit en ce qui concerne la feuille de route de Monsieur Gauthier. Et vous allez lui faire confiance pour la suite des choses?

Le Canadien de Montréal a eu trois grands directeurs généraux depuis 1946: Frank Selke, Sam Pollock et Serge Savard.

Le premier a bâti la première dynastie du Tricolore avec les Maurice Richard, Jean Béliveau, Dickie Moore, Bernard Geoffrion et compagnie. Le second a gagné neuf coupes Stanley entre 1964 et 1978. Très astucieux, Pollock a su accumuler les chois de repêchage et multiplier les championnats. Quant à Serge Savard, il a su former des équipes représentatives dans un contexte plus difficile et il a remporté deux coupes Stanley (1986 et 1993) avec l’aide d’un certain Patrick Roy.

Depuis, c’est le néant. Réjean Houle, André Savard, Bob Gainey et Pierre Gauthier se sont tous cassé la gueule même si on ne peut pas douter de leur bonne volonté. «Pinotte» manquait d’expérience, Sam n’a jamais eu le temps de faire ses preuves, Gainey n’a pas été à la hauteur de sa réputation et Gauthier ne cesse de multiplier les gaffes.

Mon cher Geoff, est-il normal que la coupe Molson soit remise à un gardien de but neuf fois sur dix? Ça n’en dit pas long sur cette équipe?

C’est tout croche ton affaire et on te conseille poliment de consulter quelques personnes compétentes avant de prendre ta prochaine décision. Selke et Pollock sont morts, tu ne peux donc pas leur téléphoner, mais le grand Serge serait sûrement de bon conseil!

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Réveillez-vous, Monsieur Molson  comments 
formats

Les anniversaires du 7 mars

mars
7
par dans Anniversaires
  • Denis Boucher, ex-lanceur des Expos, 44 ans;
  • Ivan Lendl, ex-champion de tennis, 52 ans;
  • Tom Lehman, vétéran de la PGA, 53 ans;
  • Joe Carter, ancien héros de la Série mondiale, 52 ans;
  • Sean McKenna, ancien des Sabres, 50 ans;
  • Gilles Taillon, de Baseball-Québec;
  • Franco Harris, ancien des Steelers, 61 ans;
  • Nancy Gravel, natation, 39 ans;
  • Ron Deschênes, de Rosemère, 71 ans;
  • Daniel Dubé, ex-maire de Sainte-Adèle;
  • Jason Noble, de Gatineau, 41 ans;
  • Jack McIlhargey, ancien des Canucks, 50 ans;
  • Mike Eagles, ancien des Nordiques, 49 ans;
  • Lynn Swann, ancien des Steelers, 60 ans;
  • Jeff Burroughs, baseball, 61 ans;
  • Terry Carkner, ancien des Flyers, 46 ans;
  • Claude Sainte-Marie, soccer;
  • Billy Joe Dupree, football, 62 ans;
  • Homero Blancas, golf, 74 ans;
  • Luc et Lucie Brousseau, du quartier Hochelaga, 48 ans.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les anniversaires du 7 mars  comments 
formats

Un brin d’humour avec Bobby Hull

mars
6
par dans Humour

Bobby Hull: «Ma femme a fait de moi un millionnaire. Avant de la connaître, j’avais six millions en banque».

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Un brin d’humour avec Bobby Hull  comments 
formats

Entre vous et moi… Et Yvon Lambert

Yvon Lambert obtient beaucoup de succès comme encanteur dans les banquets et les tournois de golf. Il était d’office à l’hôtel Windsor lors d’une soirée mettant en vedette Vladislav Tretiak, ex- gardien vedette de l’Armée Rouge, et Alex Ovechkin, des Capitals de Washington. Yvon tient ce talent de son père Marcel, ex-encanteur dans la région de Drummondville.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Entre vous et moi… Et Yvon Lambert  comments 

Inscrivez-Vous, Commentez et Partagez!

Inscrivez-vous au blogue (haut de page) et commentez ensuite mes articles (au bas droit de chaque article).
N.B. Aucun bulletin d'information sur le blogue n'est expédié aux abonnés.

Cliquez "J'aime" quand un article vous plaît, même chose pour ma page Facebook que je vous encourage aussi à suivre et partager.
N'hésitez pas à me transmettre un courriel (haut de page) ou un message Facebook pour toute question ou suggestion.

J'apprécie grandement votre support.

Merci à tous!