formats

Marc Bergevin: un choix logique

mai
2
par dans À la Une, Hockey

Marc Bergevin, ex-défenseur des Blackhawks, des Blues et du Lightning de Tampa Bay, succède à Pierre Gauthier comme directeur général du club de hockey Canadien. La nouvelle a été confirmée par Geoff Molson mercredi matin. Il présentera son homme de confiance aux journalistes cet après-midi au Centre Bell.

Bergevin a fait ses classes à tous les niveaux (joueur, recruteur, directeur du personnel et entraîneur-adjoint) avant de devenir directeur général adjoint chez les Blackhawks de Chicago en juin 2011. Sa feuille de route est donc très bien remplie. Il a l’avantage de bien s’exprimer en français et en anglais, un plus pour son nouvel emploi. Il est dans la fleur de l’âge (46 ans) et il connaît tous les rouages d’une équipe de hockey.

Marc Bergevin

Marc Bergevin possède une feuille de route impressionnante et il a tous les atouts pour devenir directeur général du Canadien.

Au final, il aurait été préféré à Julien Brisebois, bras droit de Steve Yzerman à Tampa Bay, et à Pierre McGuire, analyste de hockey au réseau TSN.

On peut s’imaginer que Serge Savard, conseiller de Geoff Molson dans ce dossier, a consulté son bon ami Scotty Bowman pour en savoir davantage au sujet de Bergevin. Bowman est encore dans l’organisation des Blackhawks et son fils Stan occupe le poste de directeur général de l’équipe.

Un ami de longue date de Mario Lemieux, Bergevin est père de trois enfants. Dès son arrivée à Montréal, il aura beaucoup de pain sur la planche: trouver un adjoint et un entraîneur compétents et bien se préparer à la prochaine séance de repêchage de la Ligue nationale.

Ce qu’on peut souhaiter par-dessus tout, c’est que le nouveau patron du Canadien soit en poste durant plusieurs années afin d’amener de la stabilité. Il faudra aussi que les partisans fassent preuve de patience. Personne ne peut rebâtir une équipe en l’espace de quelques mois.

Il est cependant possible de redonner de la crédibilité à une équipe assez rapidement, comme Dale Tallon vient de le prouver à Miami. Quoi qu’il en soit, le prochain DG du Canadien pourra difficilement faire pire que son prédécesseur!

On raconte aussi qu’il possède un très bon sens de l’humour. Dans un marché comme celui de Montréal, ça devrait être utile.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Marc Bergevin: un choix logique  comments 
formats

Les anniversaires du mercredi 2 mai

  • BRAD RICHARDS, des Rangers de New York, 32 ans.
  • RÉAL MASSÉ, propriétaire de la pourvoirie de Saint-Zéon, 71 ans.
  • MARIO BRISEBOIS, journaliste sportif et champion golfeur, 59 ans.
  • JACQUES PRIMEAU, réalisateur de télévision pour les Maple Leafs, 68 ans.
  • RÉGIS LABEAUME, maire de Québec, 56 ans.
  • JEAN DÉSAUTELS, ex-annonceur maison à Blue Bonnets, 65 ans.
  • SOPHIE THIBAULT, lectrice de nouvelles à TVA, 51 ans.
  • CLAY CARROLL, ex-releveur des Reds de Cincinnati, 71 ans.
  • JEAN BOIS, ancien joueur des Patriotes de Trois-Rivières, 45 ans.
  • JOE SCANNELLA, ancien coach des Alouettes, 81 ans.
  • CHRISTOPHE DUTARTE, entraîneur à l’UQAM.
  • GATES BROWN, ancien des Tigers de Détroit, 73 ans.
  • ANGELO FERRERA, de Montréal-Concordia.
  • RHÉAL SÉGUIN, ex-sauteur à ski de l’Outaouais.
  • RENÉ VIBOUX, sportif de l’Estrie, 64 ans.
  • ALAIN TRUDEL, pro de golf dans le comté de Bellechasse, 56 ans.
  • CLAUDE SAMSON, de Sorel, 71 ans.
  • KEITH MORELAND, ex-voltigeur des Phillies, 58 ans.
  • LOUIS DATTILIO, de Montréal, 77 ans.
  • MARTIN TREMBLAY, des JSH.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les anniversaires du mercredi 2 mai  comments 
formats

Yu Darvish et les échos du mardi matin

mai
1
par dans Général
  • Les RANGERS DU TEXAS ont payé 60 millions pour mettre la main sur le lanceur YU DARVISH, mais il semble que ce sera un très bon investissement. L’artilleur de 25 ans présente une fiche de 4-0 depuis son entrée dans les ligues majeures et il multiplie les retraits au bâton. Il a encore besoin d’un interprète pour s’adresser aux journalistes, mais il sait quoi faire avec une balle. À ses deux derniers départs contre les Yankees et Toronto, il a passé 19 frappeurs dans la mitaine. Il en a maintenant 33 en autant de manches. Il devra cependant réduire son nombre de buts sur balles (17). Ses débuts ne sont pas sans nous rappeler ceux d’un certain FERNANDO VALENZUELA avec les Dodgers au début des années 1980.

    Yu Darvish

    Le lanceur recrue Yu Darvish fait sensation dans l'uniforme des Rangers du Texas. Ses débuts ne sont pas sans nous rappeler ceux de Fernando Valenzuela avec les Dodgers de Los Angeles au début des années 1980.

  • «Nous sommes seulement au mois d’avril et je suis conscient que les frappeurs adverses me voient pour la PREMIÈRE FOIS, ce qui est nettement à mon avantage, a dit Darvish après avoir battu les Blue Jays. Je veux juste me concentrer sur mon prochain départ». Voilà le commentaire d’un jeune homme intelligent. Pour ce qui est du gérant RON WASHINGTON, il a déclaré ce qui suit: «Je ne m’attends pas à ce que mon jeune droitier finisse la saison avec un dossier de 32-0, mais j’aime beaucoup ce que je vois depuis qu’il est avec nous». Les Rangers sont venus à un cheveu de gagner la Série mondiale l’automne passé et ils seront encore de sérieux aspirants au championnat.
  • YU DARVISH a été une super étoile au Japon avant de tenter sa chance en Amérique. Il mesure six pieds cinq pouces et fait osciller la balance à 215 livres. Comme on dit en langage de baseball, il a de l’étoffe. Il est aussi «beau garçon», ce qui ne gâte rien au niveau promotionnel.
  • DALE HUNTER semble convaincu que son joueur étoile ALEX OVECHKIN sera plus efficace s’il passe moins de temps sur la patinoire. La stratégie a fonctionné lundi soir puisque le fameux numéro 8 a inscrit le BUT DE LA VICTOIRE en troisième période. Il sera intéressant de voir si Ovechkin sera utilisé plus souvent lorsque la série se transportera à Washington.
  • JEAN-GUY MOREAU, qui a fait ses débuts dans le show business en compagnie de ROBERT CHARLEBOIS, n’avait pas son égal pour imiter le maire JEAN DRAPEAU. Les deux hommes ont fini par se lier d’amitié. Ils auront maintenant l’occasion de discuter ensemble durant une éternité!
  • Le défenseur MIKE GREEN, des Capitals, se fait brasser le camarade par RYAN CALLAHAN, des Rangers. À la longue, ça use son homme!
  • Le Titan de PRINCEVILLE n’a pas remporté une seule victoire au tournoi de la coupe Fred Page. Pis encore, l’entraîneur MARIO ROY et le directeur général JEAN PROVENCHER ont quitté les lieux en hurlant contre l’incompétence des arbitres.
  • MARC SIMONEAU, qui a longtemps animé une tribune radiophonique sur les ondes de CHRC, souffre du cancer des os. On lui souhaite bon courage.
  • JOCELYNE BOURASSA est à Chicoutimi ce matin pour faire la promotion du prochain championnat provincial de golf féminin.
  • L’ex-collègue ROBERT CADIEUX: «La journée où Gary Bettman obligera JOHN TORTORELLA à bien se comporter avec les journalistes, les poules auront des dents et les coups à la tête auront complètement disparu».
  • Les ALOUETTES visitent aujourd’hui le Centre hospitalier universitaire de QUÉBEC en compagnie de la mascotte Touché.
  • Le tournoi annuel des Anciens joueurs de hockey et de baseball de la Ligue SENIOR PROVINCIALE aura lieu le jeudi 9 août sur le parcours de DRUMMONDVILLE. Le dynamique CLAUDE CÔTÉ est à la tête du comité organisateur.

LE MOT D’HUMOUR

Marcel Bonin, ancien dur-à-cuire du Canadien: «La vie était belle. On prenait un verre chaque fois qu’on gagnait, pis on gagnait tout le temps!»

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Yu Darvish et les échos du mardi matin  comments 
formats

Les Kings sont à prendre très au sérieux

mai
1
par dans À la Une, LNH

Ne riez plus de ceux qui ont choisi les Kings de Los Angeles pour gagner la coupe Stanley.

Après avoir éliminé les Canucks de Vancouver plutôt facilement, voici qu’ils sont en train de passer les Blues de Saint-Louis dans le tordeur.

Non seulement ont-ils gagné les deux premières parties à Saint-Louis, mais ils ont maintenant une fiche de 5-0 à l’étranger depuis le début des séries. C’est la marque d’une équipe championne que d’être capable de le triompher sur les patinoires étrangères.

Anze Kopitar

L'excellent Anze Kopitar a marqué deux buts dans la victoire des Kings à Saint-Louis, lundi soir. Les Kings mènent la série 2-0.

Le Lightning de Tampa Bay est la dernière équipe à avoir gagné ses cinq premiers matchs des séries à l’extérieur. C’est arrivé en 2004 et ils ont gagné la coupe Stanley quelques semaines plus tard.

Anze Kopitar, un joueur super talentueux, a été le héros du deuxième match à Saint-Louis avec une paire de buts en première période, dont un en désavantage numérique. Jeff Carter, un ancien des Flyers, a également fait mal aux Blues en portant la marque 3-0.

Les Kings ont deux grosses lignes d’attaque. Ils ne se gênent pas pour bousculer l’adversaire et ils jouent du hockey inspiré avec Dustin Brown comme capitaine et chef de file. Ils ont aussi un excellent gardien de but en Jonathan Quick. Ça va prendre une très bonne équipe pour les battre.

HUNTER-OVECHKIN

Dans l’autre série au programme lundi soir, un but d’Alex Ovechkin en avantage numérique a permis aux Capitals de Washington de remporter une importante victoire de 3-2 sur la patinoire des Rangers.

Ovechkin, qui a vu son temps de glace être réduit depuis que l’équipe est dirigée par Dale Hunter, a profité d’une punition infligée à Brad Richards pour niveler les chances dans la série.

«Oubliez mon temps de glace. Nous sommes ici tous ensemble pour battre les Rangers», a dit Ovechkin après la partie.

Une chose est certaine: l’ancien joueur des Nordiques mène sa barque comme il l’entend et les résultats parlent en sa faveur jusqu’à maintenant.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les Kings sont à prendre très au sérieux  comments