formats

Le Phoenix sera fier de son amphithéâtre

avril
19
par dans À la Une, LHJMQ

Construit en 1966 suite à la conquête de la coupe Allan par les Castors Seniors de Georges Roy, le Palais des Sports de Sherbrooke était encore une des belles patinoires de la province, mais il avait grandement besoin d’une cure de rajeunissement pour accueillir le Phoenix de Sherbrooke, nouvelle concession de la LHJMQ.

C’est ce qu’on est en train de faire sur la rue du Parc, dans l’est de la ville. Lorsque les travaux seront terminés, à la fin juin, le Palais des Sports sera méconnaissable avec ses 3700 bancs bleu foncé, ses 28 loges corporatives, son hall d’entrée revampé et son nouveau tableau indicateur. Les coûts des travaux, estimés à 4,6 millions, sont partagés entre la Ville de Sherbrooke et le gouvernement du Québec.

Jocelyn Thibault

Jocelyn Thibault met tout en oeuvre pour que le Phoenix de Sherbrooke soit un grand succès.

L’ex-gardien de but Jocelyn Thibault, copropriétaire de la nouvelle équipe, n’a cependant pas l’intention de se fier uniquement au nouvel amphithéâtre pour attirer les amateurs de hockey des Cantons de l’Est. Il prendra tous les moyens pour créer un sentiment d’appartenance. Il désire aussi que chaque match au Palais des Sports devienne un happening.

Récemment, il a rencontré les étudiants en administration de l’Université de Sherbrooke pour recueillir leurs suggestions. C’est ainsi qu’il se penchera sur la possibilité d’organiser des «tailgates partys», d’embaucher un orchestre pour les entractes et de faire la promotion de son équipe dans les salles de cinéma de la région.

On songe également à favoriser les échanges entre joueurs et partisans sur Facebook et Twitter.

Le meilleur marketing demeure le rendement de l’équipe sur la patinoire, mais on peut dire que le Phoenix est sur la bonne voie. Une fois que le produit sera lancé officiellement, on prendra les moyens pour bien l’enrober et pour créer un lien solide entre l’équipe et ses clients.

LEFEBVRE ENTRAÎNEUR?

Encore à la recherche de son premier entraîneur, la direction du Phoenix a obtenu la permission de discuter avec Sylvain Lefebvre, de l’Avalanche du Colorado.

L’ex-défenseur du Canadien et des Maple Leafs est originaire de Richmond et il est un ami de longue date de Jocelyn Thibault. Il semble avoir une longueur d’avance sur les autres candidats. Les autres noms mentionnés sont ceux de Judes Vallée, Martin Bernard et Paulin Bordeleau.

L’ouverture du camp d’entraînement aura lieu le 13 août. À sa première saison dans le circuit Courteau, le Phoenix aura le droit d’aligner cinq joueurs de 20 ans.

 

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Le Phoenix sera fier de son amphithéâtre  comments 
formats

La java du jeudi: Lacoursière, Shanahan et cie

avril
19
par dans Potins
  • RÉGENT LACOURSIÈRE, vainqueur de la Traversée internationale du Lac Saint-Jean en 1960 et membre du Panthéon des sports du Québec, célèbre aujourd’hui son 77e anniversaire de naissance. Notre Johnny Weismüller prend de l’âge, mais il n’a rien perdu de sa passion pour enseigner la natation aux plus jeunes. Il atteindra bientôt le chiffre de TROIS MILLIONS de leçons à son école d’Anjou. Il est particulièrement heureux d’avoir montré à nager à des milliers de bébés québécois. En 2010, Régent a dû subir six pontages à l’Institut de cardiologie de Montréal et il doit une fière chandelle au docteur RAYMOND CARTIER. Alors, bonne fête, mon cher Régent, et poursuis ta mission auprès des jeunes.

    Régent Lacoursière

    Régent Lacoursière dirige son école de natation depuis 1958. Il est épaulé par son épouse Mary depuis le premier jour..

  • BOB HARTLEY est maintenant champion de Hawkesbury à Zurich en passant par Laval, Hershey et Denver. Ses Lions de ZURICH ont battu la puissante équipe de Berne sur sa patinoire lors du match ultime de la Ligue nationale de Suisse.
  • Il n’y a rien à comprendre dans la série FLYERS-PENGUINS. En voulez-vous des buts, en v’là! MARC-ANDRÉ FLEURY connaît des moments difficiles devant le filet des Penguins, mais que dire d’ILYA BRYZGALOV? Les Flyers lui ont versé une fortune pour le sortir de Phoenix et il n’est pas capable d’arrêter un BALLON DE PLAGE.
  • Les funérailles de BUTCH BOUCHARD auront lieu samedi matin (11h.) en l’église Saint-Antoine-de-Padoue à LONGUEUIL, à l’angle de la rue Saint-Charles et du Chemin Chambly. Mgr JEAN-CLAUDE TURCOTTE, archevêque de Montréal, présidera la cérémonie religieuse en compagnie d’Yves Le Pain, curé de la paroisse. La famille recevra les témoignages sur la parvis de l’église à compter de 10 heures.
  • BRENDAN SHANAHAN perd des plumes depuis le début des séries de la coupe Stanley. C’est encore la vieille politique du «deux poids deux mesures» qui prévaut. Au lieu de punir simplement LE GESTE, on tient compte de la réputation du coupable et des dommages causés à l’adversaire. Le rôle de Shanahan n’est certes pas facile. Il doit manoeuvrer à travers tous ces directeurs généraux qui prêchent pour leur paroisse. Il devra cependant faire preuve d’une plus grande RIGUEUR s’il ne veut pas perdre le contrôle. Ça serait tellement plus simple si les joueurs SE RESPECTAIENT davantage.
  • Le nouveau gérant BOBBY VALENTINE est en train de foutre le bordel chez les Red Sox de Boston. Il a dû s’excuser auprès du joueur de troisième but KEVIN YOUKILIS après avoir mis en doute son implication physique et émotionnelle. DUSTIN PEDROIA, un des leaders du club, n’a pas hésité à se porter à la défense de son ami «Youk» en déclarant: «Ça ne marche pas comme ça ici. Nous sommes tous derrière Kevin. Cette méthode fonctionne peut-être au Japon, mais pas ici». On sait que Valentine a été gérant au JAPON pendant quatre ans avant d’obtenir une nouvelle chance de diriger une équipe des ligues majeures. Son ego est aussi gros que le Fenway Park!

    Bobby Valentine

    Bobby Valentine a foutu le bordel dans le vestiaire des Red Sox en s'attaquant au vétéran Kevin Youkilis.

  • Selon les revues spécialisées, la fortune de MAGIC JOHNSON, nouvel actionnaire des Dodgers, varie entre 500 et 800 millions de dollars. Payant, le basketball!
  • ERIK KARLSSON, le jeune défenseur des Sénateurs, a de l’énergie pour dix.
  • La majorité des joueurs de la LNH sont gros et rapides, mais ils ne sont pas tous très habiles avec la rondelle. Quand ils ne savent pas quoi en faire, ils s’en débarrassent. Ça donne ce que ça donne!
  • JOE LOUIS a été un fameux boxeur, mais c’est le nom de GORDIE HOWE qui devrait apparaître sur  la façade de l’amphithéatre des Red Wings.
  • Le criminaliste CLAUDE OLIVIER s’amuse à dire que le Canadien n’est qu’à un joueur de gagner la coupe Stanley.
  • Le circuit provincial de GOLF JUNIOR amorcera sa saison au club Shenendoah dans l’Etat de New York, en fin de semaine. Le circuit est commandité par DUQUETTE CONSTRUCTION.
  • DANY DUBÉ est de retour comme ambassadeur du club de golf LE VERSANT à Terrebonne.
  • Les Jeux olympques de LONDRES auront coûté quelque chose comme 15 milliards de dollars au gouvernement britannique. C’est quatre fois le montant prévu au point de départ. Les mesures de SÉCURITÉ sont particulièrement dispendieuses: 1,6 milliard.
  • C’est FLOYD LAHACHE, frère de John, qui a joué pour les Castors de Sherbrooke durant les années 1970. Merci à LUCIEN DEBLOIS et à ROBERT CADIEUX pour la précision.
  • La plongeuse MYRIAM BOILEAU, septième au Jeux olympiques d’Athènes (2004), est travailleuse sociale à BLAINVILLE. Elle est la soeur des hockeyeurs Patrick et Daniel Boileau.
  • MATT KEMP connaît un excellent début de saison dans l’uniforme des Dodgers. Même chose pour son coéquipier ANDRE ÉTHIER.
  • Que vient faire HULK HOGAN sur l’écran géant des Flyers de Philadelphie? Ça ne fait pas sérieux. Les Flyers sont-ils membres de la WWE?
  • JEAN-GUY BLANCHETTE, président de la maison Éducalivres, et son ami TONY RIZZUTO ont été fort impressionnés par le club de golf EMERALD HILLS dans la région de Fort Lauderdale. Ce club accueille parfois les rondes de qualification de la PGA.
  • Le Beauceron ROCH CLOUTIER est le grand champion des pools de hockey. Il connaît tous les joueurs de la LNH et il a du flair.
  • Le chandail rouge des BLACKHAWKS est encore le plus beau, mais le gilet bleu des RANGERS n’est pas piqué des vers.
  • La philosophie de STEVEN SPIELBERG, réalisateur de grand talent: «Bien choisir ses acteurs, écouter ce qu’ils ont à dire et garder son coeur d’enfant».

LE MOT D’HUMOUR

Jean Cocteau: «Le verbe aimer n’est jamais facile à conjuguer. Son passé n’est pas simple, son présent est imparfait et son futur est toujours conditionnel!»

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur La java du jeudi: Lacoursière, Shanahan et cie  comments 
formats

Les anniversaires du jeudi 19 avril

avril
19
par dans Anniversaires
  • RÉGENT LACOURSIÈRE, professeur de natation à Anjou, 77 ans.
  • JOE MAUER, receveur étoile des Twins du Minnesota, 29 ans.
  • MARIA SHARAPOVA, championne de tennis, 25 ans.
  • RANDY CARLYLE, entraîneur des Maple Leafs de Toronto, 56 ans.
  • LUC GAUTHIER, ex-défenseur des Canadiens de Sherbrooke, 48 ans.
  • FRANK VIOLA, ex-lanceur des Twins, 52 ans.
  • AL UNSER Jr., deux fois champion du Indy 500, 50 ans.
  • SPIKE OWEN, ancien des Expos, 51 ans.
  • ROLAND PIER, caricaturiste à la retraite, 76 ans.
  • ANDRÉ HINSE, ancien des Roadrunners de Phoenix, 67 ans.
  • RICHARD LEMIEUX, ex-joueur de centre du Canadien Junior, 61 ans.
  • ANDRÉ MARSAN, de Lachine, 64 ans.
  • RICHARD BOURGAULT, retraité de la Banque Scotia, 66 ans.
  • GILBERT CINQ-MARS, de Montréal-Concordia.
  • LUC PICHÉ, de Mirabel, 51 ans.
  • GABRIELLE THÉORÊT, étudiante de Montréal, 18 ans.
  • BOB ROSE, vétéran golfeur, 73 ans.
  • JOSÉE CADIEUX, de Princeville, 39 ans.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les anniversaires du jeudi 19 avril  comments 
formats

Jackie Robinson ne serait pas content

avril
18
par dans À la Une, Baseball

Il y a 65 ans cette semaine, Jackie Robinson disputait son premier match dans l’uniforme des Dodgers de Brooklyn, devenant ainsi le premier Afro-Américain à jouer dans les ligues majeures de baseball. Un événement marquant dans l’histoire du sport national des Américains.

Après avoir promis à Branch Rickey de ne pas répliquer aux menaces et aux injures, Robinson est devenu une super-vedette sur le losange et il a fait avancer la cause de ses compatriotes dans la société, du moins jusqu’à un certain point.

Jackie Robinson

Il y a 65 ans cette semaine, Jackie Robinson faisait ses débuts dans l'uniforme des Dodgers de Brooklyn. Aujourd'hui, seulement 8 pour cent des joueurs sont afro-américains.

Toutefois, une récente enquête de la section sportive du USA Today nous révèle que les progrès ne sont pas toujours aussi rapides qu’on le voudrait. Robinson, qui est décédé du cancer en 1972, ne serait pas content s’il était encore vivant. Même qu’il serait probablement furieux.

En effet, la proportion de joueurs afro-américains a chuté à 8 pour cent. C’est une statistique désolante quand on pense que 17,25 pour cent des joueurs étaient des Noirs en 1959 et que le nombre a grimpé jusqu’à 27 pour cent en 1975.

Le commissaire Bud Selig a tenté de calmer le jeu en disant que les choses allaient s’améliorer grâce au programme qui a été créé pour encourager la pratique du baseball dans les milieux défavorisés.

Dave Stewart, ex-lanceur étoile des Athletics d’Oakland, n’est pas du tout d’accord avec le commissaire. «Bud n’arrête pas de nous dire que les choses vont s’améliorer, mais il n’est pas en position de faire bouger les choses, a-t-il déclaré. Il travaille pour les propriétaires et il ne peut pas les forcer à agir contre leur gré. Au lieu de s’améliorer, la situation se détériore.

«Ils ne veulent pas embaucher les Noirs comme décideurs, certainement pas comme directeur général d’une équipe. Il y a plein de Noirs qui ont les compétences requises et qui pourraient très bien faire le travail. On leur accorde une entrevue, mais on ne les embauche pas».

Les chiffres donnent raison à Stewart. Ken Williams, des White Sox de Chicago, et Michael Hill, des Marlins de Miami, sont les deux seuls Noirs à occuper le poste de direicteur général sur un total de 30 clubs.

En ce qui concerne les gérants sur le terrain, il n’y en a que deux: Ron Washington, des Rangers du Texas, et Dusty Baker, des Reds de Cincinnati.

Stewart lui-même aurait aimé occuper un poste de commande, mais il a fini par se décourager.

«Je pense que Jackie serait très déçu s’il était encore avec nous. Il voudrait certainement qu’il y ait plus de Noirs dans le baseball», a dit Ron Rabinovitz, un ami de l’ancien joueur étoile des Dodgers.

Si la proportion de joueur afro-américains a chuté de façon dramatique, il est intéressant de noter que le nombre de joueurs nés à l’extérieur des Etats-Unis a grimpé pour atteindre 28,4 pour cent. Ces joueurs viennent surtout de l’Amérique latine, en l’occurrence la République Dominicaine, le Mexique et le Vénézuéla.

Pourtant, les Noirs ont déjà eu le haut du pavé. Entre 1990 et 1995, neuf des 12 joueurs par excellence des ligues majeures étaient des Afro-Américains.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Jackie Robinson ne serait pas content  comments