formats

Entre vous et moi… Et Sidney Crosby

«Sid The Kid» s’entraîne régulièrement avec les Penguins, mais il n’a toujours pas reçu le feu vert des médecins pour revenir au jeu. La profondeur des Penguins leur permet d’être patients avec lui. On ne serait pas surpris de le voir arriver d’ici la fin du mois et disputer quelques parties avant d’entamer les séries. Un joueur du calibre de Crosby peut vite se retremper dans le feu de l’action.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Entre vous et moi… Et Sidney Crosby  comments 
formats

Entre vous et moi… Et Vincent Damphousse

Vincent Damphousse se défend très bien devant les caméras de RDS. Plusieurs le voient comme le futur directeur général du Canadien. Il a été très actif lors du conflit de travail qui a paralysé la LNH au milieu des années 2000 et il connaît bien les deux côtés de la clôture.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Entre vous et moi… Et Vincent Damphousse  comments 
formats

Entre vous et moi… Et le club de golf Victoriaville

mars
6
par dans Golf, Potins

Alain Danault est fier d’annoncer le début des travaux d’agrandissement au club de golf Victoriaville. Le pavillon sera beaucoup plus vaste et la boutique du professionnel Pierre Champeau sera maintenant située au premier étage. Il y aura aussi une terrasse avec vue sur le 18e trou. Fondé en 1944, le club Victoriaville a longtemps été le théâtre de l’Omnium du Québec, du tournoi Béliveau-Perreault et du festival de golf Gilles Marotte.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Entre vous et moi… Et le club de golf Victoriaville  comments 
formats

Entre vous et moi… Et Gary Carter

mars
6
par dans Baseball, Potins

La mort de Gary Carter continue de faire jaser. Peu importe votre occupation dans la vie, 57 ans, c’est beaucoup trop jeune pour mourir. Le Kid était le favori de la foule pour mille et une raisons: son talent, son exubérance, son amour du baseball, son désir de vaincre, son sourire de gamin et sa relation avec le public. Son immense popularité a fait quelques jaloux dans le vestaire des Expos. So what? Je n’oublierai jamais le voyage que nous avons fait ensemble à Toronto au début des années 1980. «J’adore Montréal, mais je devrai aller jouer ailleurs si on ne me donne pas le salaire que je mérite», m’avait-il confié dans la limousine qui nous conduisait à l’aéroport. Charles Bronfman a finir par lui consentir un contrat de deux millions par année, mais ça ne faisait pas son affaire. Oh que non! Il craignait qu’une surenchère fasse éclater la structure salariale des ligues majeures et il avait raison, mais c’était le prix à payer pour un joueur du calibre de Carter. Quelques mois plus tard, après une saison de 106 points produits, il a été échangé aux Mets pour trois inconnus et les Expos ont perdu une partie de leur âme. De nombreux partisans n’ont jamais digéré cette transaction. Il est quand même étonnant de constater que les deux plus grandes stars des Expos, Rusty Staub et Gary Carter, ont tous les deux été échangés aux Mets.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Entre vous et moi… Et Gary Carter  comments