formats

Les anniversaires du lundi 21 mai

mai
21
par dans Anniversaires
  • JOSH HAMILTON, super frappeur des Rangers du Texas, 31 ans.
  • BOBBY COX, ex-gérant des Braves d’Atlanta, 71 ans.
  • CLÉMENT LADOUCEUR, professionnel de golf au club Métabéroutain.
  • HUGH CAMPBELL, ex-entraîneur des Eskimos d’Edmonton, 71 ans.
  • MICHEL GAUDETTE, ancien président de la LNAH, 62 ans.
  • RICHARD BERTRAND, photographe de Gatineau.
  • HENT HRBEK, ex-vedette des Twins du Minnesota, 52 ans.
  • RICKY WILLIAMS, des Dolphins de Miami, 35 ans.
  • STÉPHANIE MORIN, de Varennes, 38 ans.
  • PAUL BOUCHER, du club de golf Candiac, 68 ans.
  • ROCK LEGAULT, de Saint-Eustache, 65 ans.
  • GILLES LÉGARÉ, ex-lanceur des 4 As Molson, 78 ans.
  • MICHAEL McDONALD, trot et amble, 64 ans.
  • DANIELLE ALLARD, de Drummondville.
  • DOT GERMAIN, ex-golfeuse de la LPGA, 65 ans.
  • EDDIE MILNER, ancien des Reds de Cincinnati, 57 ans.
  • TOMMY ALBELIN, ex-défenseur des Devils, 48 ans.
  • GREGORY STEWART, ancien du Tricolore, 26 ans.
  • ROGER PÉLOQUIN, retraité de Seagram’s.
  • RODKY BIDDLE, ex-lanceur des Expos, 36 ans.
  • JOSE MESA, baseball, 46 ans.
  • JEAN JOLIN, des JSH.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les anniversaires du lundi 21 mai  comments 
formats

Phil Goyette se souvient de son échange aux Rangers

Les funérailles de Butch Bouchard m’ont permis de renouer avec plusieurs anciens membres du Canadien, dont Phil Goyette, un joueur de centre qui a évolué dans l’ombre de Jean Béliveau et d’Henri Richard avant de connaître beaucoup de succès dans l’uniforme des Rangers de New York et des Blues de Saint-Louis.

Phil Goyette

Phil Goyette a gagné quatre coupes Stanley avec le Canadien avant d'aller jouer à New York, Saint-Louis et Buffalo. Il a été échangé aux Rangers en compagnie de Jacques Plante en 1963.

De tous les athlètes que j’ai côtoyés durant ma carrière, Phil est sûrement un des plus sympathiques. Il est toujours de bonne humeur et il a toujours des choses intéressantes à raconter.

Natif de Lachine, il a passé 16 ans dans Ligue nationale après avoir fait ses classes avec le National Junior, les Mohawks de Cincinnati et le Royal Senior. Il était reconnu pour son intelligence sur la patinoire et ses passes savantes.

«Je l’appelle «Soft Hands» parce que j’ai rarement vu un joueur de hockey avec d’aussi bonnes mains, déclare Serge Savard. Phil n’a pas toujours reçu les éloges qu’il méritait».

ÉCHANGÉ AVEC JACQUES PLANTE

Goyette était avec le Canadien depuis six ou sept ans quand il a été échangé aux Rangers de New York en compagnie de Jacques Plante et de Don Marshall en 1963. En retour de ces trois joueurs établis, le Tricolore a obtenu Gump Worsley, Dave Balon, Léon Rochefort et Len Ronson.

«C’est un échange qui a fait beaucoup de bruit parce que Jacques Plante était alors le meilleur gardien de but de la Ligue nationale, rappelle Goyette. Ça me faisait de la peine de quitter Montréal, mais cette transaction a été bonne pour la suite de ma carrière. Les Rangers m’ont accordé plus de temps de glace et j’ai pu me faufiler parmi les meilleurs de ma profession».

Goyette a connu sa meilleure campagne avec les Blues de Saint-Louis en 1969-70. Il a terminé au quatrième rang des marqueurs, derrière Bobby Orr, Phil Esposito et Stan Mikita. Il a aussi mérité le trophée Lady Bing pour son comportement exemplaire sur la patinoire.

«Ça ne donne rien de regarder en arrière et de dire que le hockey était meilleur dans mon temps, ajoute-t-il. Tout était tellement différent. Avant la première expansion, on jouait 14 fois contre chaque équipe en saison régulière et ça favorisait les rivalités. Au printemps, seulement les quatre meilleurs clubs participaient aux séries de championnat. Nous connaissions très bien chacun de nos rivaux.

«J’ai eu la chance et le bonheur de gagner quatre coupes d’affilée avec une équipe extraordinaire. En 1960, nous avons balayé nos huit parties contre Chicago et Toronto. Nous avions trois trios capables de marquer des buts, Doug Harvey à la ligne bleue et Jacques Plante devant le filet. C’était le bon temps. On gagnait tout le temps et on était comme des frères».

Les séries de championnat ne s’éternisaient pas jusqu’au mois de juin. Durant la deuxième ou la troisième semaine d’avril, on connaissait les champions. Les joueurs profitaient ensuite de quatre ou cinq mois de congé avant de reprendre le collier, parfois avec quelques livres en trop.

Goyette se rappelle d’un match contre Détroit au cours duquel il a réussi le tour du chapeau. Maurice Richard a marqué deux fois ce soir-là et on lui a décerné la première étoile. Après le match, le Rocket est allé voir Goyette pour s’excuser. Il n’avait pourtant rien à voir avec le choix des étoiles.

En 1972, Goyette est devenu le premier entraîneur des Islanders de New York. Il n’avait presque rien entre les mains et il a dû céder sa place à Earl Ingerfield au bout de quelques mois. L’année suivante, Alger Arbour a hérité du poste et il a transformé peu à peu les Islanders en équipe gagnante grâce à d’excellents choix de repêchage (Potvin, Bossy, Trottier, Nystrom, Gillies et cie).

Goyette est rentré à Montréal et il a travaillé durant de nombreuses années pour une agence douanière. Il a aussi porté les couleurs des Anciens Canadiens aux quatre coins du pays. Il aura 79 ans cet automne, mais on ne lui donnerait jamais son âge. C’est toujours un plaisir de le revoir sur un terrain de golf ou au salon des Anciens Canadiens.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Phil Goyette se souvient de son échange aux Rangers  comments 
formats

Les anniversaires du dimanche 20 mai

mai
20
par dans Anniversaires
  • STAN MIKITA, ex-vedette des Blackhawks de Chicago, 72 ans.
  • YVON LAMBERT, ancien ailier gauche du Canadien, 63 ans.
  • SADAHARU OH, roi des coups de circuit au Japon, 72 ans.
  • BUD GRANT, ex-entraîneur des Vikings du Minnesota, 85 ans.
  • DENNIS WIDEMAN, des Capitals de Washington, 29 ans.
  • DAVID WELLS, ex-lanceur des Yankees et des Red Sox, 49 ans.
  • CRAIG PATRICK, ancien patron des Penguins, 66 ans.
  • MARCO DAIGLE, sportif de Gatineau.
  • TODD STOTTLEMYRE, ex-lanceur des Cardinals, 47 ans.
  • VESA TOSKALA, des Maple Leafs, 35 ans.
  • PIERRE LESSARD, du club de golf Milby, 64 ans.
  • THOMAS SMID, tennis, 56 ans.
  • NORMAND PHILIBERT, promoteur de Sorel, 65 ans.
  • JOHANNE LORTIE, de Blainville.
  • FRANÇOIS JOLY, golfeur de Sainte-Thérèse, 45 ans.
  • DAVE HILL, ancien golfeur de la PGA, 75 ans.
  • JOE COCKER, chanteur, 68 ans.
  • ÉRIC D’ARGENZIO, du Journal de Montréal, 45 ans.
  • VITO MARCELINO, boulanger de Sainte-Thérèse, 59 ans.
  • ALAIN HÉROUX, ex-espoir du Canadien, 48 ans.
  • JOCELYNE BÉLANGER, de Repentigny.
  • GUY LEFEBVRE, de Grand-Mère, 43 ans.
  • ANNY LEFEBVRE, soccer.
  • STEVE MARCHILDON et JACQUES BÉLANGER, des JSH.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les anniversaires du dimanche 20 mai  comments 
formats

Les échos du week-end

mai
19
par dans Potins
  • PATRICE BRISEBOIS, ex-défenseur du Tricolore, et ROBERT ORINGER, d’AMG Médical, se partageront la présidence d’honneur du tournoi de HOCKEY DE RUE du Canadien, dimanche et lundi, dans le quartier Côte-des-Neiges. STEVE STOTLAND est à la tête du comité organisateur.

    Dustin Brown

    Dustin Brown remplit parfaitement son rôle de capitaine chez les Kings de Los Angeles. Et dire qu'ils ont songé à l'échanger.

  • MARC CRAWFORD, ex-entraîneur des Canucks et de l’Avalanche, ne tarit pas d’éloges à l’endroit de DUSTIN BROWN, valeureux capitaine des Kings de Los Angeles. «Sans lui, je ne sais pas si les Kings auraient participé aux séries, dit-il. Je n’arrive pas à croire qu’ils aient songé un seul instant à l’échanger».
  • WARREN CROMARTIE se donne cinq ou six ans pour faire revivre les EXPOS dans un nouveau stade. Je lui souhaite de réussir, mais je pense qu’il rêve en couleurs.
  • BENOÎT GROULX, coordonnateur à l’attaque, quitte les Gaiters de BISHOP pour des raisons personnelles. Lourde perte que celle-là.
  • On fêtera les 63 ans d’YVON LAMBERT, dimanche soir, au restautant brésilien Le Milsa, au centre-ville de Montréal. On y attend près de 200 personnes.
  • ROGER H. LEGAULT, de Deauville, se souvient d’avoir servi de chauffeur à MATT KUCHAR à l’occasion de l’Omnium canadien de 1997 au club Royal Montréal. Il était alors loin de se douter que le jeune homme deviendrait un des dix meilleurs golfeurs de la PGA.
  • Les KINGS de Los Angeles ont eu la main heureuse à la séance de repêchage de 2005. Cette année-là, ils ont réclamé ANZE KOPITAR au 11e rang et JONATHAN QUICK au 72e rang. Kopitar et Quick sont deux pièces maîtresses dans l’équipe californienne.

    Donald Fehr

    Donald Gehr est un négociateur coriace. L'ancien bras droit de Marvin Miller en fera voir de toutes les couleurs à Gary Bettman durant les prochaines négociations de la LNH.

  • Le plafond salarial de la LNH est passé de 39 à 64 millions depuis le l0ck-0ut de 2004-2005. On prévoit des négociations très corsées entre GARY BETTMAN et DONALD FEHR, nouveau directeur de l’Association des joueurs. Ce dernier est allé à l’école de MARVIN MILLER, un homme qui a souvent fait plier les magnats du baseball majeur. Les joueurs de hockey touchent présentement 57 pour cent des revenus et Bettman aimerait les faire baisser à 50 pour cent. Bonne chance!
  • Quelques vétérans ont glissé au classement mondial de la PGA. RETIEF GOOSEN occupe actuellement la 66e position, suivi par les DARREN CLARKE (70e), Vijay Singh (90e), Padraig Harrington (95e), Camilo Villegas (126e) et Trevor Immelman (131e). Pis encore, MIKE WEIR et ANGEL CABRERA sont sortis du tableau.
  • C’est le jeune Irlandais RORY McILROY qui vient au premier rang, suivi par Luke Donald, Lee Westwood, Bubba Watson et Matt Kuchar. TIGER WOODS est septième et PHIL MICKELSON 10e.
  • LES ÉCHOS DU BASEBALL: ANDY PETTITE, de retour dans la rotation des Yankees, a blanchi les Reds de Cincinnati pendant huit manches et il a passé neuf frappeurs dans la mitaine. C’est bon signe pour les prochains mois… Le capitaine DEREK JETER continue de diriger l’attaque des Yankees avec une moyenne au bâton de ,360… L’excellent JUSTIN VERLANDER, meilleur lanceur de la Ligue américaine en 2011, a réussi un match d’un seul coup sûr contre Pittsburgh… JONATHAN PAPELBON a réussi ses 12 missions en relève depuis son arrivée à Philadelphie… Les Phillies ont le vent dans les voiles avec six victoires de suite.
  • YVON LAPRADE, mon ex-collègue de travail sur la rue Frontenac, souhaite que le Canadien trouve un nouveau MAURICE RICHARD pour rallumer la flamme des Glorieux. Malheureusement, ce n’est pas facile de dénicher ce type de joueur!
  • TONY MARROCCO, ex-président de la Ligue des Sages, pratique encore le métier de tailleur à son domicile de TERREBONNE. Son ancien associé ELIO DiNARDO profite quant à lui d’une retraite bien méritée.
  • DANIEL ROUX, d’Asbestos, a réussi sept birdies pour jouer une ronde de 68 au club Royal Estrie, vendredi. Il en a mis plein la vue à ses compagnons de jeu MARCEL LEMAY, Bob Lafleur et Pierre Grenier.
  • Le populaire comédien MICHEL CÔTÉ, Estrien d’adoption, a accepté d’agir comme porte-parole de la Fondation du CHUS.
  • Mon bon ami GHISLAIN ARSENAULT, du Village olympique, se fait un point d’honneur d’être né la même année (1935) qu’Elvis Presley et Luciano Pavarotti. Pourtant, il n’est pas reconnu pour ses talents de chanteur!
  • Le public est invité à poser des questions aux OLYMPIENS qui sont membres du Panthéon des sports du Québec. Il suffit de cliquer sur : www.psdq.blogshot.com ou encore sur www.facebook.com/pantheondessports
  • À ne pas inviter au même party: JEAN-GUY BOISVERT, propriétaire du Wild de Windsor, et le journaliste JÉRÔME GAUDREAU, de Sherbrooke.

LE MOT D’HUMOUR

Paul Claudel: «En vieillissant, on perd plusieurs de ses défauts. Ils ne nous servent plus à rien».

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les échos du week-end  comments