formats

Bute, Thomas, Talbot et Michel Louvain

juin
4
par dans Potins
  • Il n’existe pas 56 façons d’analyser la défaite de LUCIAN BUTE en Angleterre. «Il s’est fait pincer d’aplomb dès le premier round et il n’a jamais été capable de récupérer, affirme ÉRIC LUCAS. Pour ce qui est de la suite des choses, la réponse n’appartient qu’à une seule personne: Lucian lui-même». Bute a déjà indiqué qu’il voulait un combat revanche contre CARL FROCH, mais il serait étonnant que la bataille ait lieu avant un an.

    Éric Lucas

    Pour Éric Lucas, il n'y a pas 56 manières d'expliquer la défaite de Lucian Bute face à Carl Froch. Il s'est fait surprendre dès le début du combat et il n'a jamais été capable de récupérer.

  • Que ce soit TIM THOMAS ou un autre, si bon soit-il, aucun gardien de but de 38 ans ne peut se permettre de prendre une ANNÉE SABBATIQUE. Pas à ce niveau.
  • MARTIN BRODEUR a raison de dire que les Devils pourraient mener la série 2-0 avec un peu plus d’opportunisme, mais la RÉALITÉ est toute autre. Les Kings ont le vent dans les voiles (14 victoires en 16 matchs) et RIEN NI PERSONNE ne semble pouvoir les arrêter.
  • MARIO TREMBLAY ne jure que par JONATHAN QUICK et il est persuadé qu’on lui décernera le trophée Conn Smythe à l’issue de la finale.
  • LES RIVERKINGS DE CORNWALL, nouvelle équipe de la Ligue nord-américaine, ont dévoilé leurs couleurs lors d’une conférence de presse dans la ville du légendaire Orval Tessier. Le propriétaire BERNARD VILLENEUVE travaillera de concert avec les trois personnes suivantes: MITCH GAGNÉ, Wayne Veary et Al Wagar. Le directeur des communications Nicolas Pelletier a déjà quitté le bateau. Le premier joueur sous contrat est SASHA POKULOK, un défenseur géant originaire de Vaudreuil-Dorion. Les Riverkings ont aussi embauché PIERRE-LUC FAUBERT et ÉRIC MELOCHE au cours du week-end. Les abonnements saisonniers seront bientôt mis en vente au coût de 220$.
  • La 29e place de MAUDE-AIMÉE LEBLANC au New Jersey est un pas dans la bonne direction. Ça lui servira de stimulant pour le prochain championnat de la LPGA à Rochester.
  • DON MATTHEWS assiste cette semaine au camp des ALOUETTES à l’Université Bishop’s. Il sera ensuite invité à donner son évaluation de l’équipe.
  • DANIEL TALBOT n’a pas oublié l’époque où il jouait à la ligne bleue pour le Mon Retour de SAINT-VICTOR, une équipe de hockey junior B qui évoluait à l’aréna Roussin dans l’est de la métropole. ANDRÉ SAINT-LAURENT, futur joueur des Kings, des Islanders et des Red Wings, était parmi ses partenaires et l’équipe était dirigée par GILLES PICARD, le papa de Robert Picard. Daniel n’était ni le plus gros ni le plus grand, mais il n’avait pas froid aux yeux et il ne craignait pas le jeu robuste. Le golfeur de 59 ans participera à la qualification du Championnat de Montréal, mardi et mercredi, à Cowansville.

    Daniel Talbot

    Malgré sa petite taille, Daniel Talbot a été joueur de défense dans les rangs juniors B. Il jouait sous les ordres de Gilles Picard à l'aréna Roussin.

  • DOMINIC DESMARAIS remplacera Judes Vallée derrière le banc des Cougars du COLLÈGE CHAMPLAIN. Il était déjà membre de l’organisation et il connaît bien les joueurs.
  • Le CARON & GUAY de Trois-Rivières a profité du déménagement de Wild de Windsor à Cornwall pour embaucher YANN JOSEPH, Stéphane Boileau, Marc-André Huot et Denis Desmarais. Pour obtenir ces quatre joueurs, la formation trifluvienne n’a eu qu’à céder PIERRE-LUC FAUBERT et un choix de 8e ronde à la nouvelle équipe de Cornwall. Une vraie farce!
  • Le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce a agi aussi rapidement en mettant le grappin sur MARTIN NOLET, Philippe Bolduc, Samuel Grenache et Brandon Christian. Il y a toutefois de fortes chances que le jeune Grenache poursuive sa carrière en Allemagne. Le Cool FM a aussi obtenu l’attaquant ALEXANDRE TREMBLAY dans un échange avec Sorel, mais il faudra attendre qu’il ait complété son contrat en Suisse.
  • Favorisé par une décision douteuse de l’arbitre au troisième but, JOHAN SANTANA est devenu le premier lanceur des Mets en 50 ans d’histoire à lancer un match «sans point ni coup sûr».
  • Mine de rien, ANTHONY CALVILLO amorcera bientôt sa 19e saison avec les Alouettes.
  • Réponse au quiz de la semaine: Bobby Rousseau a deux frères qui ont porté les couleurs du Canadien. GUY ROUSSEAU a mérité une passe sur le 400e but de Maurice Richard au début des années 1950. Quant à ROLLAND ROUSSEAU, il a joué deux matchs à la ligne bleue avec le grand club avant d’être retourné au Royal Senior. Il a terminé sa carrière dans l’uniforme des VICS DE GRANBY.
  • GILLES LAPERRIÈRE, Jean-Luc Racicot, Laurent Laflamme et son frère Gilbert ont participé au tournoi de golf de l’Université du Québec en ABITIBI-TÉMISCAMINGUE au club Dallaire. Présenté dans cinq villes différentes, ce tournoi a permis d’amasser 75 000$ pour l’UQAT.

    Michel Louvain

    Natif de Thetford-Mines, Michel Louvain a fait ses débuts comme chanteur à East-Angus et à Sherbrooke. Il avait 17 ans et les filles étaient folles de lui.

  • Saviez-vous que MICHEL LOUVAIN, originaire de Thetford-Mines, a fait ses débuts comme chanteur à l’hôtel Commercial d’EAST-ANGUS et à l’hôtel Union de SHERBROOKE. C’est ce que nous apprend le journaliste Steve Bergeron dans le cahier week-end de La Tribune. On peut dire que la très longue carrière de notre chanteur de charme se compare à celle de Pat Boone ou de Paul Anka.
  • N’oubliez pas de cliquer souvent sur «lescoulissesdusport.ca» et surtout de le dire à vos amis (es). Merci.
  • Bonne semaine et «God Save The Queen!»

LE MOT D’HUMOUR

Si ta femme t’appelle trop souvent «ma douce moitié», prépare-toi au divorce!

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Bute, Thomas, Talbot et Michel Louvain  comments 
formats

Les anniversaires du lundi 4 juin

juin
4
par dans Anniversaires
  • SANDRA POST, ex-vedette de la LPGA, 64 ans.
  • FRANÇOIS BEAUCHEMIN, des Ducks d’Anaheim, 32 ans.
  • ARNOLD McLEAN, le vieux pro du club Lorraine, 89 ans.
  • GILLES YERGEAU, du club Ki-8-Eb, 64 ans.
  • DERIAN HATCHER, ex-défenseur des Flyers, 40 ans.
  • DONALD FARLEY, ex-champion de ski de fond, 42 ans.
  • TONY PENA, ex-receveur des Pirates, 55 ans.
  • JOHN McNAMARA, ancien gérant des Reds de Cincinnati, 80 ans.
  • PHIL LINZ, ancien des Yankees, 73 ans.
  • TONY MORENO, ancien des Braves de Plessisville, 69 ans.
  • CLAUDE PARENT, retraité des Laurentides, 73 ans.
  • ART MAHAFFEY, ex-lanceur des Phillies, 74 ans.
  • DIANE LUSSIER, de Soccer-Laurentides.
  • TERRY KENNEDY, ex-receveur des Padres, 56 ans.
  • SANDRA HAYNIE, ex-golfeuse de la LPGA, 69 ans.
  • LAURIE BOSCHMAN, ancien joueur des Jets de Winnipeg, 52 ans.
  • YANICK MICHAUD, baseball junior, 39 ans.
  • JEAN-YVES LESSARD, de Saint-Jean-d’Iberbille, 69 ans.
  • DUCK PLOUFFE, de Gatineau.
  • MICHEL BOLDUC, de Sports-Québec.
  • KURT STILWELL, baseball, 47 ans.
  • GERMAIN PÉPIN, de Victoriaville, 83 ans.
  • RÉJEAN DESJARDINS, des JSH, 70 ans.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Les anniversaires du lundi 4 juin  comments 
formats

Woods rejoint Nicklaus avec un coup miracle

juin
3
par dans Golf

Tiger Woods affichait son sourire de champion quand il a quitté le 18e vert pour accepter les félicitations du grand Jack Nicklaus, héros de son enfance, dimanche après-midi.

Un coup d’approche miraculeux au 16e, dans le genre de celui qu’il a réussi à Augusta en 2005, et un autre birdie au dernier trou lui ont permis de jouer 67 et de remporter sa cinquième victoire dans le tournoi Memorial.

Tiger Woods

Tiger Woods était fou de joie après avoir gagné le tournoi Memorial à Muirfield Village. C'était sa cinquième victoire dans le tournoi de Jack Nicklaus et la 73e de sa carrière. Ça promet pour le prochain Omnium des Etats-Unis à San Francisco.

C’était la 73e victoire de sa carrière et il rejoignait ainsi Nicklaus au deuxième rang dans le grand livre de la PGA. Ils ne sont devancés que par le regretté Sam Snead qui revendique 82 triomphes. Derrière Tiger et Jack, on retrouve deux autres géants du golf: Ben Hogan (64 victoires) et Arnold Palmer (62).

Quand on lui a demandé si cette victoire était vraiment particulière, Woods a répondu: «Je suis évidemment content de rejoindre Jack pour le total de victoires. À 36 ans, je pense que ce n’est pas si mauvais! Je suis fier de ce que j’ai accompli depuis le début de ma carrière et je crois avoir plusieurs autres belles années devant moi».

Woods a surtout aimé la façon dont il a frappé la balle durant toute la ronde finale. Il jouait avec confiance. «J’ai aussi calé quelques coups roulés et je pense que c’est bon signe pour le prochain Omnium des Etats-Unis à San Francisco», a-t-il ajouté.

Après ses problèmes de santé et le scandale sexuel qui a éclaboussé sa vie personnelle, Woods semble sur le point de relancer sa carrière. Cette victoire dans le tournoi de son ami Nicklaus a fait plaisir à des millions de téléspectateurs.

Sans rien leur enlever, ce n’est pas avec Jason Dufner, Spencer Levin ou Rory Sabbatini qu’on va faire grimper les cotes d’écoute. Le golf a encore besoin de Tiger pour assurer sa popularité.

À San Francisco, Woods sera en quête d’une 15e victoire dans les tournois majeurs. Il lui en manque quatre pour égaler la marque de Nicklaus. Ce chiffre 18 signifie davantage que tous les millions qu’il a pu empocher depuis qu’il joue au golf.

On a aussi hâte de voir si le jeune Rory McIlroy pourra se ressaisir après avoir raté la coupure à trois reprises durant les dernières semaines. Il sera le champion défendant à San Francisco.

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Woods rejoint Nicklaus avec un coup miracle  comments 
formats

Prochain coach du Canadien:Therrien 86 Crawford 14

Selon toute vraisemblance, à moins que Marc Bergevin ne soit un grand cachotier, Michel Therrien ou Marc Crawford deviendra le 16e entraîneur du Canadien depuis le départ de Scotty Bowman en 1979.

L’heureux élu sera aussi le neuvième entraîneur du Tricolore depuis la conquête de la coupe Stanley par l’équipe de Jacques Demers en 1993. Côté stabilité, on repassera!

On ne saura peut-être jamais jusqu’à quel point Bob Hartley figurait dans les plans de Marc Bergevin avant d’accepter l’offre de son ami Jay Feaster à Calgary. Pour ce qui est de Patrick Roy, mes sources indiquent qu’il n’a jamais été vraiment considéré malgré son excellent boulot à la barre des Remparts de Québec. Peut-être a-t-on peur qu’il ne veuille en mener trop large? Allez donc savoir.

Étant donné qu’on veut nommer un coach capable de s’adresser aux partisans du Canadien dans les deux langues officielles du pays, la liste des candidats est très courte.

Selon un sondage mené par le Réseau des Sports, 86 pour cent des amateurs se disent en faveur de Michel Therrien, ce qui ne laisse que 14 pour cent des votes à Marc Crawford. Ça vaut ce que ça vaut, mais il est évident que Therrien serait un choix beaucoup plus populaire.

Michel Therrien

Michel Therrien jouit de l'appui des partisans du Canadien. Est-ce que Marc Bergevin lui accordera le privilège de revenir dans la Ligue nationale par la grande porte?

Les deux hommes ne sont pas parfaits, mais ils sont passionnés de hockey. Therrien a fait du très bon travail à Pittsburgh avant d’être remplacé par Dan Bylsma. Il a connu deux saisons de 47 victoires et son club a atteint la finale de la coupe Stanley en 2008. Il connaît bien la ligue et il est beaucoup plus expérimenté qu’à l’époque où il dirigeait le Canadien (au début des années 2000). Il connaît aussi le marché de Montréal et ses exigences. On raconte également qu’il entretient de très bonnes relations avec le nouveau directeur général du Canadien.

Dans une province où le hockey est une véritable religion, l’entraîneur du Canadien est cité plus souvent que le premier ministre, ce qui n’est peut-être pas une vilaine chose en soi! Therrien le sait et il s’arrangerait sûrement pour composer avec la situation.

Crawford a eu beaucoup de succès au Colorado, mais sa feuille de route a été beaucoup moins reluisante à Los Angeles et à Dallas. Curieusement, on se souvient surtout de lui pour avoir ignoré Wayne Gretzky en fusillade aux Jeux olympiques de Nagano.

Marc Crawford

Marc Crawford a connu beaucoup de succès à Denver et à Vancouver, mais sa fiche à Los Angeles et à Dallas est beaucoup moins reluisante. Au total: 549 victoires, 421 défaites et 103 parties nulles.

Il faut quand même donner à Crawford le mérite qui lui revient. Il présente une fiche gagnante dans la LNH: 549 victoires, 421 défaites et 103 parties nulles pour une moyenne d’efficacité de ,556. Dans les séries, son dossier est de 43 victoires et 40 défaites. Il a gagné le trophée Jack Adams en 1995 et la coupe Stanley l’année suivante. Ça fait quand même une mèche.

Peu importe la décision de Marc Bergevin, il ne faut pas oublier une chose: le prochain entraîneur devra s’armer de patience avec un club en reconstruction. Jusqu’à nouvel ordre, il entreprendra la prochaine campagne avec un trio numéro, une défense chancelante et un gardien de but qui doit trimer dur soir après soir pour garder son équipe dans la partie.

Bergevin dit qu’il n’est pas pressé pour prendre sa décision, mais il devra se brancher un jour. Le Canadien pourrait-il se présenter à la séance de repêchage sans entraîneur?

 

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Prochain coach du Canadien:Therrien 86 Crawford 14  comments