formats

McIlroy refuse de se comparer à Tiger Woods

AUGUSTA, Georgie— Rory McIlroy a le sourire d’un adolescent, les jambes et les épaules d’un jeune homme de 22 ans et une très bonne tête sur les épaules.

Le golfeur d’Irlande du Nord, dauphin de Darren Clarke et de Padraig Harrington, était prêt à faire face aux nombreuses questions des journalistes mardi matin. Il a rempli sa mission à la perfection avant d’aller peaufiner son jeu dans le terrain d’exercice.

Rory McIlroy

Rory McIlroy a beaucoup appris de sa défaite à Augusta l'an passé.

«Il m’a fallu environ deux semaines pour digérer ma défaite de l’an dernier au tournoi des Maîtres, a-t-il dit d’entrée de jeu. De toute évidence, je n’étais pas encore prêt à gagner un tournoi majeur, mais j’ai beaucoup appris dans la défaite. Deux mois plus tard, j’ai eu la chance de me reprendre en gagnant l’Omnium des Etats-Unis. Il faut être dans sa bulle pour gagner un tournoi de cette envergure, mais il faut aussi être capable de relaxer et d’apprécier chaque moment. Le golf reste un jeu».

On se souviendra que McIlroy se dirigeait vers la victoire quand il a vu le ciel lui tomber sur la tête au 10e trou. Il a raté complètement son coup de départ et n’a jamais été capable de récupérer. Il a finalement joué une ronde de 80 et il a dû se contenter d’une égalité en 15e place.

«Aujourd’hui, je peux en rire, a-t-il ajouté. Après tout, ce n’est pas la fin du monde. Je ne savais pas qu’on pouvait frapper la balle si près de ces pavillons blancs!

«J’étais en Malaysie quelques jours plus tard lorsque j’ai reçu un coup de téléphone de Greg Norman. Il voulait me remonter le moral et cet appel m’a fait le plus grand bien. S’il y en a un qui a vécu des mésaventures à Augusta, c’est bien lui. Il savait exactement les sentiments qui m’habitaient. Je dois cependant préciser que je n’étais pas encore né lorsque Norman a connu des ennuis!»

EXERCICE D’HUMILITÉ

De nombreux journalistes souhaitent la naissance d’une grande rivalité entre Tiger Woods et le jeune McIlroy. Ils ont souhaité la même chose en 1999 lorsque Sergio Garcia s’est présenté à l’avant-scène, mais le duel n’a jamais eu lieu et Sergio est toujours en quête de son premier titre majeur.

On verra maintenant si McIlroy peut relever un aussi grand défi et si Tiger est capable de maintenir la cadence après avoir connu des ennuis de toutes sortes.

«J’apprécie tous les commentaires élogieux à mon endroit, mais je me fiche des pronostics des preneurs aux livres et je n’ai aucune envie de me comparer à Tiger Woods, a dit McIlroy. J’espère seulement être capable de suivre ses traces et de répéter quelques-uns des exploits qu’il a réussis durant les 15 dernières années. Ce gars-là a gagné l’Open des Etats-Unis sur une seule jambe (en 2008) et il est peut-être le meilleur golfeur de tous les temps.

«Tiger a traversé une période difficile durant les deux dernières années. Ça prend du temps pour se remettre d’une blessure à un genou. Les gens ont la mémoire courte et la critique facile. Il semble maintenant avoir retrouvé ses moyens et c’est une excellente nouvelle pour le monde du golf.

«Je suis optimiste parce que je pense être un bien meilleur golfeur que l’an passé. Je suis plus à l’aise et plus confiant avec mon «putter». J’ai aussi plus d’expérience dans mon sac. Mon seul objectif pour la semaine est de faire de mon mieux en espérant que ce soit suffisant pour tenir tête à un joueur de la trempe de Tiger. Mon jeu se porte bien et mon attitude est excellente, mais il y a loin de la coupe aux lèvres.

«Il y a plus de 90 joueurs ici et plusieurs d’entre eux se croient capables de remporter la victoire. Tout ce que je peux faire, c’est me concentrer sur ma propre partie. Je ne peux rien changer dans le jeu des autres», a-t-il conclu.

Ce jeune homme n’a pas fini de nous surprendre.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur McIlroy refuse de se comparer à Tiger Woods  comments