formats

La soirée de Leon

Draisaitl obtient 3 buts et 2 passes dans un gain à sens unique sur Anaheim

«Nous allons rebondir et retourner à Anaheim pour le match numéro 7», a promis le jeune capitaine Connor McDavid après la défaite crève-coeur encaissée par les Oilers, vendredi soir.

Disons que sa boule de cristal fonctionne plutôt bien. Non seulement les Oilers ont-ils rebondi dimanche soir, mais ils ont infligé un cuisant revers de 7-1 aux Ducks devant une foule survoltée et un Wayne Gretzky au comble de la joie.

Une soirée de rêve pour l’Allemand Leon Draisaitl.

Le plus drôle, c’est que McDavid n’a pas récolté un seul point dans ce triomphe à sens unique. Leon Draisaitl, le centre numéro 2 des Oilers, a sonné la charge avec trois buts et deux passes. Mark Letestu a aussi connu une soirée du tonnerre avec deux buts et autant de passes.

Draisaitl a grandi en Allemagne et il a joué son hockey junior chez les Raiders de Prince Albert. Il a marqué 29 buts et récolté 77 points à sa deuxième saison chez les Oilers. Contre les Ducks, il totalise 10 buts et 11 passes en 11 matchs!

«Nous avons démontré durant toute la saison que nous étions capables de revenir en force, a-t-il déclaré après la partie. On a forcé le jeu et ça nous a souri. On sait aussi que les Ducks seront prêts pour le match décisif. Pour gagner sur leur patinoire, on devra jouer comme on l’a fait ce soir. Quant à moi, c’est la première fois que j’obtiens 5 points dans une partie depuis que je suis en Amérique».

Peu importe ce qui se produira mercredi soir à Anaheim, il est évident que c’est le début d’un temps nouveau à Edmonton. Les Oilers sont jeunes, rapides et capables de bousculer l’adversaire. Ils ont aussi un bon coach (Todd LcLellan) et un très bon gardien en Cam Talbot. C’est une recette infaillible.

P.S. Pensez-vous que David Desharnais et Benoît Pouliot s’ennuient de Montréal?

NASHVILLE EN DEMI-FINALE

  • De retour devant leurs partisans, les Predators de NASHVILLE ne voulaient surtout pas rater l’occasion de

    Ryan Johansen, un ancien des Blue Jackets, a réussi le but qui éliminait les Blues.

    mettre un terme à leur série contre les Blues de Saint-Louis. Ils y sont parvenus avec deux buts en 3e période, l’emportant 3-1. C’est le filet de RYAN JOHANSEN qui a fait la différence… C’est la première fois que le club du TENNESSEE se rend aussi loin dans les séries… Si les BLUES sont en vacances, c’est un peu beaucoup à cause de leur «jeu d’impuissance». En 30 avantages numériques, ils ont marqué seulement 2 fois… Les Predators affronteront maintenant les vainqueurs de la série Edmonton-Anaheim.

PREMIÈRE VICTOIRE DE JOHN DALY

  • JOHN DALY, l’enfant terrible de la PGA, a remporté sa première victoire sur le circuit des Champions avec une

    John Daly: première victoire sur le circuit des Champions.

    ronde finale de 69 au club Woodlands (Texas). Gagnant de deux tournois majeurs au début des années 1990, Big John a terminé sa journée «sur les coudes» (3 bogeys sur les trois derniers trous), mais il avait suffisamment d’avance pour disposer de KENNY PERRY et de TOMMY ARMOUR III par un coup… Visiblement très ému, Daly a déclaré: «Merci aux organisateurs du tournoi (Inspirity) et à tous ceux qui ont continué de CROIRE EN MOI. J’aurais aimé mieux jouer à la fin, mais j’ai gagné et c’est tout ce qui compte»… Daly fait partie du circuit Senior depuis environ un an. En 22 tournois, il n’avait jamais réussi à se classer parmi les 10 premiers. Cette victoire devrait lui donner confiance. Il est capable du meilleur comme du PIRE, mais il demeure un golfeur très populaire… À Wilmington, BRIAN HARMAN a calé un long roulé au 72e trou pour remporter sa 2e victoire sur le circuit de la PGA. Il a devancé DUSTIN JOHNSON et PAT PEREZ par un coup. Comme Phil Mickelson, Harman est un droitier naturel qui joue de la gauche.

LES YANKEES BALAYENT LES CUBS

  • Duel du tonnerre entre les Yankees et les Cubs, dimanche

    De retour chez les Yankees, Aroldis Chapman a flanché en fin de 9e manche, accordant trois points aux Cubs. Les Yankees ont finalement gagné en 18e manche sur un roulant au champ intérieur.

    soir, à Wrigley Field. Le match a duré 6 heures et 5 minutes et les YANKEES l’ont finalement emporté en 18e manche. AARON HICKS leur a donné la victoire en croisant le marbre sur un roulant à l’arrêt-court frappé par STARLIN CASTRO… Les lanceurs des deux équipes ont réussi 48 retraits sur des prises, un record des ligues majeures… En fin de 9e manche, les Cubs ont réussi un tour de force: marquer 3 points contre l’excellent AROLDIS CHAPMAN pour forcer la prolongation… J’ai tenu le coup jusqu’à la fin de la 12e manche et j’ai vu KYLE SCHWARBER plonger dans les gradins du champ gauche pour capter une fausse balle… J’ai aussi apprécié les performances des releveurs WADE DAVIS, Tyler Clippard et Card Edwards Jr…. Le balayage à Chicago ne pourra qu’augmenter la confiance des BABY BOMBERS. Ce retour en force des Yankees est excellent pour le baseball.

  • Au Minnesota, les RED SOX ont frappé 5 circuits pour démolir les Twins 17-6. MITCH MORELAND et SANDY LEON ont fait compter 4 points chacun et l’excellent gaucher CHRIS SALE a réussi 10 retraits sur des prises en route vers la victoire.

    Giancarlo Stanton: deux longs circuits contre les Mets dans un gain de 7-0.

  • À New York, GIANCARLO STANTON a frappé deux longs circuits et produit 4 points pour mener les Marlins à un gain de 7-0 sur les Mets. Jose Urina et trois releveurs ont limité les Mets à un seul coup sûr.
  • À Tampa, les Blue Jays ont gagné 2-1 sur un circuit de DARWIN BARNEY. L’autre point des visiteurs a été le résultat d’un simple de RUSSELL MARTIN.
  • À Baltimore, les Orioles ont blanchi Chicago 4-0 pour balayer la série.
  • Les CARDS ont eu besoin de 14 manches pour vaincre les Braves 6-4. TOMMY PHAM a frappé deux circuits et produit 3 points pour les visiteurs. MATT CARPENTER a ajouté son 7e.
  • Les Brewers ont claqué trois longues balles dans un gain de 6-2 sur les Pirates. ERIC THAMES a réussi son 12e et Travis Shaw son 7e.
  • À Cincinnati, SCOTT FELDMAN a lancé toute la partie (c’est rare de nos jours) pour blanchir les Giants 4-0.
  • Les Phillies ont disposé de Washington 6-5 en 10 manches. AARON ALTHERR a frappé un circuit bon pour 3 points.
  • JOSE ALTUVE a aussi cogné un circuit de trois points dans la victoire des Astros (21-11) sur les Angels.

RAPIDO DU LUNDI

  • LES MARQUIS DE JONQUIÈRE sont champions de la Ligue nord-américaine pour la 3e fois depuis 2013. En finale, les hommes de Richard Martel ont balayé l’Assurancia de Thetford-Mines en quatre parties.

    Richard Martel a mené les Marquis de Jonquière au championnat de la Ligue nord-américaine.

  • Claude Raymond a reçu un prix hommage lors du 53e gala de la Chambre de Commerce du Haut-Richelieu. Le maire Michel Fecteau lui a remis une plaque-souvenir pour son implication auprès des jeunes dans son coin de pays. Le gala était animé par Mélanie Maynard.
  • Scott Darling, qui jouait dans l’ombre de Corey Crawford à Chicago, touchera 4M$ par année pour protéger la cage des Hurricanes avec Cam Ward ou Eddie Luck.
  • Un immense défi attend Emmanuel Macron: redresser la France par le centre au sein de l’Union Européenne. Good luck, buddy!
  • Novak Djokovic tente de relancer sa carrière avec un nouveau coach et une nouvelle équipe.
  • Michel Rousseau, fidèle lecteur de cette chronique, suggère une suspension de 10 matchs et une amende de 5000$ aux joueurs de hockey qui provoquent une commotion cérébrale avec un coup de bâton. C’est un problème majeur que la LNH a beaucoup de mal à régler.
  • Jeremy Jacobs, propriétaire des Bruins, s’oppose fermement à la participation de la LNH aux prochains Jeux olympiques. Il trouve que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Jacobs en mène large dans le circuit Bettman.
  • Romain Saint-Cyr, de Shawinigan, conserve précieusement une photo vieille de 50 ans où il pose avec Maurice Richard, Claude Dolbec et le Père Aquin.
  • Michelle Gendron prend une retraite bien méritée après 35 ans à la Société des Jeux du Québec.
  • Jacques Pilon est le nouveau pro du Vieux Lennox, à l’ombre de l’Université Bishop’s.

Le mot d’humour

C’est le Newfie qui téléphone au président Trump pour lui annoncer que Terre-Neuve a décidé de déclarer la guerre aux États-Unis.

Les deux hommes argumentent pendant plusieurs minutes, puis se lancent des injures et des menaces. De toute évidence, la puissance militaire des Newfies n’a rien à voir avec celle des USA.

Le lendemain, le Newfie téléphone de nouveau à la Maison Blanche et dit à Trump: «Nous avons tenu une réunion à la taverne du coin et nous avons finalement décidé de ne plus vous déclarer la guerre. À bien y penser, nous n’avons pas assez de nourriture pour deux millions de prisonniers!»

LES ANNIVERSAIRES DU 8 MAI

  • NADIA SAINTE-MARIE, professionnelle de golf, 50 ans.
  • ADRIAN GONZALEZ, joueur étoile des Dodgers, 35 ans.
  • FRANÇOIS BESSETTE, de Boom-FM et RDS, 54 ans.
  • FRANK HOWARD, ex-puissant frappeur des Dodgers et des Senators de Washington, 81 ans.

    François Bessette, de Saint-Jean-sur-Richelieu, est Monsieur Sourire.

  • MARCEL GUILBAULT, ex-lanceur dans l’organisation des Phillies, 77 ans.
  • ADRIAN McPHERSON, ancien des Alouettes, 34 ans.
  • RAPHAËL JACQUELIN, golfeur français, 43 ans.
  • JEAN PARAY, chanteur, 57 ans.
  • ANDRÉ THIVIERGE, propriétaire de la Patinoire de Deux-Montagnes, 65 ans.
  • ANDRÉ BÉRUBÉ, de Drummondville, 64 ans.
  • PETER McNAB, ancien joueur des Bruins, 65 ans.
  • CHANTAL CHARTIER, de Chambly, 50 ans.
  • NATHALIE ROY, députée de Montarville.
  • PIERRE BRILLANT, ancien joueur des Reds de Providence, 85 ans.

    Frank Howard, un géant de 6 pieds 7 pouces, 260 livres, a frappé 382 circuits dans les majeures. Il a aussi mordu la poussière 1460 fois.

  • PAULE BEAUGRAND-CHAMPAGNE, journaliste et éditrice.
  • TERRY BAKER, ancien des Alouettes, 55 ans.
  • EDGAR FRUITIER, mélomane averti, 87 ans.
  • PIERRE PINEAU, du club de golf Boucherville, 65 ans.
  • GORDON CAHILL, football, 77 ans.
  • ED JOYAL, ancien des Red Wings, 77 ans.
  • SYLVIE BOIVIN, de Sainte-Marthe-du-Lac.
  • RICK ZOMBO, ex-défenseur des Red Wings, 54 ans.
  • RONNIE LOTT, ancien des 49ers, 58 ans.
  • JOHN MAINE, ex-lanceur des Mets, 36 ans.
  • FRANÇOIS COURNOYER, baseball amateur, 45 ans.
  • PIERRE MILETTE, de Trois-Rivières, 53 ans.

    Gilles Villeneuve n’avait peur de rien. Il pose ici avec le légendaire Enzo Ferrari à Marinella.

  • ANDRÉ TÉTREAULT, de Saint-Hyacinthe, 73 ans.
  • CHRIS KIRK, golfeur de la PGA, 32 ans.
  • VERNA GLAUDE, professionnelle de golf.
  • LISE DESROCHES, du tournoi Pee-Wee Olympique, 55 ans.
  • MICHELE VACCA, de Montréal-Concordia.
  • ED CHADWICK, ex-gardien des Maple Leafs, 84 ans.

P.S. Il y a 35 ans aujourd’hui, Gilles Villeneuve trouvait la mort sur le circuit de Zolder.