formats

Les millions dans le sport

octobre
17
par dans Général

Votre ami Rousseau n’a jamais été jaloux des athlètes professionnels et de leurs contrats faramineux. Jaloux de leur talent peut-être, mais pas de leurs millions. Si les propriétaires sont assez fous pour leur verser autant d’argent, ils seraient complètement fous de dire «non merci».

Cela étant dit, personne n’arrivera à me faire croire que ton meilleur lanceur vaut 25 ou 30 millions par année et ton meilleur frappeur tout autant. Ou encore que ton meilleur patineur

Mookie Betts est un formidable joueur de baseball, mais personne ne me fera croire qu’il vaut 30 millions par année. Quand je pense que Mickey Mantle et Willie Mays jouaient pour 100 000$. Vous allez me dire qu’il ne faut pas comparer les époques, mais il y a des saintes limites.

mérite de toucher 10 millions par année et ton joueur de troisième trio quatre ou cinq millions. Même raisonnement pour les autres disciplines sportives.

Dans un monde où personne ne sait vraiment ce que demain nous réserve, les magnats du sport professionnel sont encore prêts à laisser libre cours à leurs plus folles fantaisies. Sky is the limit pour embaucher les meilleurs joueurs et essayer de mettre la main sur le gros trophée. Qu’il suffise de penser aux masses salariales des Yankees, des Dodgers, des Cowboys de Dallas ou du FC Barcelone.

Un athlète, si bon soit-il, ne mérite pas de gagner 20 fois plus d’argent que le premier ministre ou le médecin le plus compétent. Je comprends le principe de l’offre et la

Ce sont des hommes comme Scott Boras qui font chanter les propriétaires du sport professionnel. Des vampires!

demande, mais il devrait y avoir des balises.

Il fut un temps où les propriétaires avaient le gros bout du bâton et agissaient à leur guise. Ils exerçaient un contrôle total des dépenses et pouvaient même se permettre de couper le salaire d’un joueur de 25% s’il connaissait une sérieuse baisse de régime.

Depuis l’entrée en scène des Marvin Miller, Alan Eagleson, Scott Boras, Ron Shapiro et j’en passe, le portrait a changé de façon radicale. Tant et si bien que des joueurs médiocres n’hésitent pas à se comparer aux meilleurs afin de toucher leur part du gâteau.

Si j’arrive à marquer 15 buts par saison, pourquoi je ne gagnerais pas la moitié du salaire de celui qui en marque une trentaine? Si je suis capable de lancer cinq ou six bonnes

ALBUM SOUVENIR: Les Saguenéens de Chicoutimi ont été une des puissances de la Ligue Senior du Québec durant les années 1950. De gauche à droite: Georges Roy, Pete Taillefer, Gerry Glaude, Stan Smrke et Jean-Paul Lamirande. (Collection P.A. Ouellet)

manches, pourquoi je ne toucherais pas le tiers du contrat de Gerrit Cole ou de Clayton Kershaw? Pis, si ça ne fonctionne pas avec telle ou telle équipe, j’irai cogner à une autre porte. A sucker is born every minute, dit le proverbe.

Évidemment, ce sont les riches contrats de télévision qui permettent aux propriétaires de se montrer si généreux, pour ne pas dire parfaitement imbéciles.

Ce dont on parle rarement, c’est le consommateur, celui qui paye pour tous ces produits qu’on lui vend à la télé. Celui qui doit débourser un prix exorbitant pour son billet d’admission, sa bière, son hot-dog, sa casquette et son coupe-vent.

Vous me direz que je suis mauvais juge parce que moi, en tant que journaliste, je ne payais jamais pour assister aux parties. J’étais plutôt payé pour le faire. Vous savez quoi? Mon salaire était intéressant, mais pas exagéré compte tenu de la mission qu’on me confiait, de l’heure de tombée à respecter et des longs voyages que je devais me taper. On ne vous paye pas quand vous êtes en avion, en autobus ou en taxi! Un métier que je pratique encore aujourd’hui avec la même passion et un budget infiniment plus petit. Parce que j’aime le sport.

Je ne me berce pas d’illusions. La situation ne changera pas demain matin. Tant mieux pour les athlètes et tant pis pour le consommateur, direz-vous. Je me dis cependant qu’un jour la roue cessera de toujours tourner dans le même sens. Qu’on finira par payer les joueurs à leur juste valeur et qu’on cessera de saigner le client. Utopie?

LES ASTROS RÉUSSIRONT-ILS L’IMPOSSIBLE?

Les Astros de Houston sont en train de répéter l’exploit réussi par les RED SOX de Boston en 2004, soit de gagner la série

George Springer a participé au ralliement des Astros avec un simple bon pour deux points. La série est égale 3-3.

après avoir perdu les 3 premières parties. Ils ont battu Tampa 7-4, hier soir, pour forcer la présentation d’un match numéro 7. La partie s’est jouée en 5e manche lorsque le gérant Kevin Cass a décidé de remplacer le partant BLAKE SNELL (furieux) par le releveur DIEGO CASTILLO, impeccable depuis le début des séries. Cette fois, Castillo a failli à la tâche et les Astros ont marqué 4 points sur des coups sûrs opportuns de Springer, Altuve et Correa pour prendre le contrôle de la situation… Il faut aussi souligner les 9 retraits au bâton de FRAMBER VALDEZ, le partant des Astros, et les 2 circuits de MANUEL MARGOT

Will Smith: le plus gros circuit de sa jeune carrière.

dans une cause perdante.

SMITH CONTRE SMITH

Dans l’autre partie, WILL SMITH a cogné un circuit de 3 points aux dépens de WILL SMITH pour donner une avance de 4-2 aux Dodgers en milieu de rencontre… C’était la première fois que deux joueurs du même nom s’affrontaient dans une série de championnat… COREY SEAGER a ensuite frappé 2 circuits et les Dodgers l’ont

Corey Seager s’inscrit dans la légende des Dodgers. Il a frappé 5 circuits et fait compter 14 points depuis le début des séries. Se prend-il pour Duke Snider?

emporté 7-3 pour forcer la présentation d’un 6e match. Seager frappe pour ,348 depuis le début des séries de championnat avec 5 circuits et 14 points produits. Des sommets pour un joueur d’arrêt-court. Ses exploits ne sont pas sans nous rappeler ceux de DUKE SNIDER, légendaire voltigeur de centre des Dodgers. Le Duke of Flatbush a frappé 4 circuits contre les Yankees dans la Série mondiale de 1952 et il a répété l’exploits 3 ans plus tard… A.J. MINTER a brillé pour les Braves en début de match avec 7 retraits sur des prises… La coiffure de DUSTIN MAY, des Dodgers, est une honte pour le

Joe Thornton terminera sa carrière à Toronto. Avec ou sans barbe?

baseball majeur…. Les Dodgers totalisent 12 circuits depuis le début de la série contre Atlanta, mais ils tirent de l’arrière 2-3.

THORNTON À TORONTO: Ainsi donc, le vieux JOE THORNTON ira finir sa carrière à Toronto. Il n’est pas très rapide, mais il sait encore faire une passe et fabriquer des jeux. À 700 000$ pour un an, c’est un risque bien calculé. Reste à voir s’il pourra inspirer les jeunes joueurs des Maple Leafs.

EN BREF

  • GINO ODJICK, l’ancien matamore du Canadien et des

    Gino Odjick doit encore se battre pour sa vie. Il a 50 ans.

    Canucks, doit encore se battre pour sa vie. C’est ce qu’il a confité à MARC BRASSARD, du journal Le Droit. Gino subira des traitements de radio et de chimio durant les 6 prochains mois. L’ancien protecteur de PAVEL BURE et de DONALD AUDETTE vit à Vancouver où il jouit encore d’une grande popularité.

  • L’excellent XANDER SCHAUFFELE a 3 coups d’avance sur le Britannique TYRRELL HATTON après 36 trous à Las Vegas. RORY, Fowler, Koepka, Sergio, Rahm et Jason Day sont très loin de la tête. Le parcours du club SHADOW CREEK est de toute beauté.
  • GUY LAPOINTE, ancien membre du Big Three, va de mieux en mieux. Le cancer a disparu, mais il ne goûte plus les aliments. Il a hâte de prendre sa prochaine bière avec YVON LAMBERT!
  • Le gouvernement LEGAULT vole au secours du circuit COURTEAU avec un don de 12 millions de dollars. Une question de vie ou de mort pour plusieurs équipes.

GALLAGHER FAIT JASER

BRENDAN GALLAGHER est sous contrat pour les 6 prochaines années et il touchera la jolie somme de 39 millions.

Brendan Gallagher a le CH tatoué sur le coeur. De là à valoir autant d’argent???

Voici quelques réactions:

GERRY GUY, de Laval: «Si Jonathan Drouin vaut 5,5 millions, Gallagher vaut facilement un million de plus».

GILLES GENDRON, ancien roi de Blue Bonnets: «Gally vaut pas mal plus cher que Drouin».

FABIEN PERRAS, ancien joueur du Saint-François de Sherbrooke: «Parfaitement d’accord avec M. Gendron».

SERGE COMEAU, fidèle lecteur: «Si des 2 de pique valent autant d’argent, il faudrait donner combien à un Guy Lafleur? 25 millions?»

MARC DE FOY, ancien collègue de travail: «Molson et Bergevin n’ont pas le droit de rater les séries l’an prochain avec les joueurs qu’ils viennent d’embaucher».

Faire les séries: comme si c’était la fin du monde!

J’AI SOUVENIR ENCORE: En 1995, GRAND MÉNAGE au Forum de Montréal alors que le président RONALD COREY

Il y a 25 ans aujourd’hui, Ronald Corey secouait le monde du hockey en congédiant Serge Savard, André Boudrias, Jacques Demers et Carol Vadnais. Le CH ne revendique aucun grand triomphe depuis cette date fatidique.

congédie SERGE SAVARD, André Boudrias, Jacques Demers et Carol Vadnais. Seul Demers restera dans l’organisation. Le Canadien n’a pas gagné grand-chose depuis cette date…. En 1970, le ministre du Travail PIERRE LAPORTE est exécuté par des membres du FLQ. Une page noire dans l’histoire du Québec… En 1989, un violent tremblement de terre secoue la région de SAN FRANCISCO et fait une soixantaine de morts. La Série mondiale entre les Giants et les Athletics est repoussée d’une couple de semaines… En 2000,

Patrick Roy s’est couvert de gloire dans la LNH. On le voit ici dans chandail des Gouverneurs de Sainte-Foy, au début de sa carrière.

PATRICK ROY passe devant le légendaire TERRY SAWCHUK avec la 448e victoire de sa carrière…. En 2010, canonisation du FRÈRE ANDRÉ… En 1982, ouverture du SPECTRUM sur la rue Sainte-Catherine… En 1994, FELIPE ALOU, des Expos, est élu gérant de l’année dans la Ligue nationale avec 27 votes sur 28… En 1990, les Sabres retirent le numéro 11 de GILBERT PERREAULT, meilleur joueur de l’histoire de la concession… En 1945, le dictateur JUAN PERON s’empare du pouvoir en ARGENTINE…. En 1974, les ATHLETICS D’OAKLAND sont champions de la Série mondiale pour une 3e année de suite… En 1978, NEIL DIAMOND et BARBRA STREISAND enregistrent la chanson You don’t bring me flowers anymore… En 1979, WILLIE STARGELL, auteur de 3 coups de circuit, est élu joueur par excellence de la Série mondiale…. En 2004, ISABELLE BRASSEUR et LLOYD EISLER donnent leur spectacle d’adieu

Willie Stargell: un des frappeurs les plus puissants de l’histoire du baseball.

au Centre Bell…. En 1993, MARIE CARMEN quitte le gala de l’ADISQ avec 3 Félix…. En 1971, les PIRATES gagnent la Série mondiale contre Baltimore. En vedette: ROBERTO CLEMENTE et le lanceur STEVE BLASS…. En 1973, LANNY McDONALD, des Maple Leafs, marque son premier but dans la LNH…. En 1962, les BEATLES passent à la télévison pour la première fois… En 1992, JARI KURRI, des Kings, atteint le plateau des 500 buts… En 1957, ALBERT CAMUS reçoit le Prix Nobel de littérature… En 1933, le physicien ALBERT EINSTEIN fuit le régime nazi et s’installe aux États-Unis… En 1960, les METS de New York et les ASTROS de Houston sont admis dans la Ligue nationale…

Albert Einstein a été forcé de fuir de régime nazi.

En 2001, la nouvelle ville de THETFORD-MINES regroupe aussi Black Lake, Robertsonville et Pontbriand…. En 1969, Mgr GUY BÉLANGER est nommé évêque de VALLEYFIELD… En 1937, la station CHLN entre en ondes à TROIS-RIVIÈRES…. En 1931, AL CAPONE est condamné à 11 ans de prison pour évasion fiscale… En 1902, la première

Sylvia Kristel, alias Emmanuelle, nous a quittés en 2012. Elle avait seulement 60 ans.

CADILLAC sort d’une usine de Détroit… En 1888, première publication du magazine NATIONAL GEOGRAPHIC…. Nous ont quittés le 17 octobre: TURK BRODA, gardien de but des Maple Leafs; DANIELLE DARRIEUX, actrice française; JOEY BISHOP, comédien et membre du célèbre Rat Pack; SYLVIA KRISTEL, alias Emmanuelle; GORD DOWNIE, chanteur, musicien et parolier; BEN WEIDER, culturiste, homme d’affaires et auteur; PIERRE LAPORTE, ministre dans le cabinet Bourassa; LAURA SECORD, héroïne de la guerre canado-américaine de 1812; FRÉDÉRIC CHOPIN, pianiste-compositeur.

P.S. Souvenirs recueillis par MM. Goulet et Champoux.

LE MOT D’HUMOUR

La danse en ligne aurait été inventée par des femmes qui attendaient pour aller au petit coin.

ANNIVERSAIRES du 17 octobre

  • ERNIE ELS, champion golfeur, 51 ans.

    Ernie Els a gagné 2 fois l’Open de Grande-Betagne et il a été 2 fois champion de l’Omnium américain.

  • FRANCIS BOUILLON, ex-défenseur du Tricolore, 45 ans.
  • FRANCE SAINT-LOUIS, pionnière du hockey féminin, 62 ans.
  • KEN MORROW, champion olympique et ex-défenseur des Islanders, 64 ans.
  • MARC BIGRAS, sportif de Montréal, 59 ans.
  • DAVE CUTLER, ancien des Eskimos, 75 ans.
  • JAKE DeBRUSK, des Bruins, 24 ans.
  • RAPHAËL LAPIERRE-MESSIER, as golfeur de Saint-Jean-

    Raphaël Lapierre-Messier, excellent golfeur de la Montérégie.

    sur-Richelieu.

  • BERT WILSON, ancien des Rangers, 71 ans.
  • RICK BLIGHT, ancien des Canucks, 65 ans.
  • NATHALIE TAUZIAT, championne de tennis, 53 ans.
  • ANDRÉ LACHANCE, trot et amble, 73 ans.
  • BERNARD VERDON, de Laval, 74 ans.
  • MARCEL SUPRENANT, trot et amble.

    Ken Morrow, médaille d’or à Lake Placid, a aidé les Islanders à gagner la coupe Stanley 4 années consécutives.

  • NORMAND TÉTREAULT, d’Acton Vale, 72 ans.
  • BILLY ROY, ancien des Alouettes, 78 ans.
  • GLENN BRAGGS, baseball, 58 ans.
  • FRANCINE DEMERS, de Laval.
  • MARCEL BOUVIER, de la rue Saint-Hubert, 70 ans.
  • DENISE LAMARRE, des JSH.