formats

Ça parle au diable: Frenchie fête ses 80 ans

Voyage éclair à Saint-Jean-sur-Richelieu pour les 80 ans de mon ami Claude Raymond.

Comme tous ses parents et amis, j’ai du mal à croire que Frenchie soit rendu à un âge aussi honorable. Il me semble qu’hier encore, jeune blanc-bec, j’allais le trouver au parc Jarry pour qu’il me présente à son coéquipier Rusty Staub. Ça fait quand même 47 chandelles!

Claude Raymond prend de l’âge, mais il a encore le coeur jeune. (Photo Le Canada Français)

Après avoir saisi le micro que lui tendait son fils Claude-Marc, l’ancien pompier des Expos a dit à la centaine d’invités: «Vous me prenez vraiment par surprise. Je ne m’y attendais pas du tout. Je vous avertis: je ne veux pas qu’on me fête à 90 ans. Attendez donc que j’aie 100 ans!»

Attention, c’est pas si loin que ça, 20 ans!

Je pourrais vous parler de Claude durant des heures et des heures. Nous avons fait des dizaines de voyages ensemble. En avion, en autobus, en auto ou en cart de golf. Toujours avec le même plaisir et une passion commune pour le sport national des Américains.

Claude Raymond, l’orgueil du Haut-Richelieu, n’a pas été seulement un excellent lanceur de relève, membre de l’équipes d’étoiles de 1966 et ancien coéquipier des Hank Aaron, Warren Spahn, Lew Burdette et Eddie Mathews. Il a été et demeure un formidable ambassadeur pour un sport qu’il affectionne depuis l’époque où il était «batboy» pour les Canadiens de Saint-Jean.

Après une carrière qui s’est terminée trop vite à son goût (à 34 ans), il s’est efforcé de devenir un bon communicateur à la radio et à la télévision même s’il n’avait pas la verve ou le timbre de voix d’un Richard Garneau ou un René Lecavalier.

Avec ses amis de Saint-Jean, il a aussi créé un tournoi de golf qui existe depuis plus de 45 ans et une fondation qui a soutenu des centaines de jeunes sportifs et artistes de la Montérégie. Son implication communautaire est belle à voir. Chapeau!

Vous savez ce que j’aime le plus chez Claude? C’est son enthousiasme et sa joie de vivre. Il mord dans la vie à pleines dents et il est toujours prêt à aider les autres.

Claude est un gars du peuple. Il ne s’est jamais pris pour un autre même s’il est un peu le Maurice Richard de son sport. C’est comme La Poune: il aime son public et son public l’aime! Quand il se retrouvait dans un gala avec Henri Richard et Elmer Lach, il s’amusait à dire: «Henri porte le numéro 16A, Elmer le 16B et moi le 16C»,

Enfin, un gros bouquet de fleurs à sa chère Rita qui lui a donné deux beaux enfants (Nathalie et Claude-Marc) et n’a jamais cessé de l’épauler dans ses aventures. Derrière chaque grand homme, on le sait, il y a une grande femme.

Frenchie, reste avec nous autres encore longtemps!

ÉCHOS DE LA SOIRÉE: Le monde du baseball était

Jacques Doucet s’est fait un devoir de participer à la fête en l’honneur de son ancien compagnon de voyage.

représenté par JACQUES DOUCET, Denis Boucher, Alex Agostino et leurs épouses (Corrie, Isabelle et Danielle)… Boucher est recruteur pour les Yankees depuis 8 ans et Agostino remplit le même rôle chez les Phillies depuis 12 ans. Il suffit de les entendre parler pour réaliser à quel point ils aiment le baseball…

GHISLAIN ARSENAULT, du Village olympique, est un ami de longue date de Frenchie. L’ancien déménageur a participé à la fête avec son fils Benoît, un des gros canons de la compagnie Fidelity, et leurs conjointes (Rita et Catherine)… Le pâtissier ALAIN BISSONNETTE est inconsolable depuis que sa marge d’erreur (au golf) a grimpé à 11. JACQUES TRAHAN a pour mission de lui faire entendre raison!… La belle NATHALIE COUTURE, conjointe de Claude-Marc Raymond, était de la fête avec ses parents (France et Philippe) et ses deux fils (Adam et Benjamin). Nathalie est professeure à LaPrairie… Le Fonds Claude Raymond était représenté par MARC LABBÉ

Benoît Arsenault a fait sourire Claude Raymond en lui disant: «80, c’est la vitesse de ta balle rapide en 2017!»

Le CLUB NAUTIQUE du Vieux Saint-Jean a été rénové et c’est maintenant un endroit de toute beauté. Bravo à LUCE GOINEAU et à toute son équipe… JACQUES DOUCET n’avait pas mis les pieds au Club Nautique depuis la belle époque des Beau Marks!… JULIE PELLERIN, du Café Saint-Paul, a présenté une peinture à Claude. C’est une oeuvre magnifique de SYLVIE SAUVÉFERNAND LACHANCE, grand manitou des Pharmacies Jean-Coutu à Saint-Jean, sera de retour comme président d’honneur du tournoi de golf CR en juillet.

PENGUINS: MEA CULPA

Souvent accusés de s’effondrer dans les séries de la coupe Stanley, les Capitals de Washington ont renversé la vapeur dans la série contre Pittsburgh et ils auront le privilège de jouer le match décisif devant leurs partisans, mercredi soir.

Nicklas Backstrom a donné une avance de 3-0 aux Capitals dès le début de la 3e période. C’en était fait des Penguins.

Les hommes de Barry Trotz ont gagné un match à sens unique (5-2), hier soir. Ils ont dominé les Penguins dans tous les départements et ne se sont surtout pas gênés pour bousculer Sidney Crosby. Ce dernier a même été chanceux de ne pas se blesser sérieusement quand il a donné tête première contre la rampe en première période. Sid The Kid joue trop souvent avec l’énergie d’un plombier. À la longue…

En tout cas, les Penguins n’ont qu’eux-mêmes à blâmer pour cette défaite gênante à domicile. Après 40 minutes de jeu, ils n’avaient que 8 tirs en direction de Braden Holtby. Inacceptable! À cela, on peut ajouter que Marc-André Fleury a connu de meilleures soirées. Il a mal paru deux buts buts. Il en a donné 9 dans les deux derniers matchs.

On peut aussi se demander si l’absence du défenseur étoile Kris Letang n’est pas en train de couler les Penguins. Sans lui, ils n’ont pas le même punch que l’an passé.

Tout est possible dans un match numéro 7, mais les Penguins devront travailler très fort pour prolonger leur saison. Les Capitals sont gonflés à bloc et ils ont le vent dans les voiles. S’il fallait qu’Ovechkin se réveille…

DÉCÈS DE DAVID MOLSON

DAVID MOLSON, qui a été président du Canadien de

David Molson et son épouse Claire lors de l’inauguration du «nouveau» Forum de Montréal, à l’autmone 1968.

Montréal de 1964 à 1971, vient de mourir à l’âge de 88 ans. Durant son règne, il a vu l’équipe gagner 5 coupes Stanley. Il a aussi supervisé la rénovation du Forum de Montréal. Nos condoléances à la famille Molson.

EN BREF

  • DÉCÈS DE GEORGE ARNOLD: Bob Bouchard nous apprend le décès de George Arnold, un pionnier du golf en Maurice. George a été longtemps le professionnel en titre au Ki-8-Eb et il avait une passion pour l’enseignement du golf. Il est mort à 84 ans. Mes sympathies à la famille.
  • Bravo à Eugénie Bouchard pour sa très belle victoire contre Sharapova à Madrid. Tant mieux si ça peut relancer sa carrière, mais je demeure sceptique.

    Eugénie: une belle victoire à Madrid contre son ancienne idole.

  • Les Blue Jays ont doublé les Indians 4-2. Goins et Smoak ont produit deux points chacun. Edwin Encarnacion, à son premier match à Toronto dans le chandail des Indians, a été limité à deux simples.
  • Les Yankees ont remporté une 6e victoire de suite en battant les Reds 10-4 à Cincinnati. Gregorius, Sanchez et Gardner ont dirigé l’attaque.
  • Chris Taylor a réussi un grand chelem en première manche et les Dodgers ont malmené les Pirates 12-1. Alex Wood (11 retraits au bâton en 5 manches) a mérité la victoire.
  • Les Cards ont gagné 9-4 à Miami. En plus de lancer 6 manche, Carlos Martinez a aidé sa cause en produisant 4 points.
  • Jed Lowrie a frappé un circuit en fin de 11e manche et les Athletics ont vaincu les Angels 3-2. C’était son deuxième circuit du match.
  • Les Giants ont encaissé une autre défaite face aux Mets. Ils jouent pour ,333.

    Nouveau duo France-Québec. (Photo Facebook)

  • À Baltimore, les Orioles ont vaincu les Nationals 6-4 pour enlever la première manche de la Beltway Series.
  • Si vous me donnez le choix entre Coiteux et Couillard, je prends Coiteux.
  • Jesen Therrien, lanceur de Montréal-Nord, semble avoir un bel avenir dans l’organisation des Phillies. Il joue à Redding, Pennsylvanie, dans la classe AA. Aux dernières nouvelles, il totalisait 26 retraits au bâton en 15 manches et deux tiers.
  • Paul Ménard, de Châteauguay, préside Hockey-Québec depuis environ 7 mois. Son prédécesseur Sylvain Lalonde travaille maintenant pour le Regroupement Sport-Loisirs.

Le mot d’humour

-Docteur, ça coûte combien, votre remède pour guérir ma belle-mère?

-Entre 3000 et 4000$.

-Laissez donc faire. Le directeur des pompes funèbres m’a fait une meilleure offre!

LES ANNIVERSAIRES DU 9 MAI

  • STEVE YZERMAN, directeur général du Lightning, 52 ans.
  • DANIEL TALBOT, champion golfeur, 64 ans.
  • PRINCE FIELDER, des Rangers du Texas, 33 ans.
  • JOHN MAHAFFEY, vétéran de la PGA, 69 ans.

    Steve Yzerman a connu une grande carrière à Détroit avant de devenir le patron du Lightning.

  • MARC LABRECQUE, de RDS, 55 ans.
  • SHAWN O’SULLIVAN, ancien boxeur, 55 ans.
  • BRANDON WEBB, ex-lanceur des D’Backs, 38 ans.
  • TONY TWIST, ancien des Blues, 49 ans.
  • STÉPHANE YELLE, ancien de l’Avalanche, 43 ans.
  • MARK TINORDI, ancien des North Stars, 51 ans.
  • GILLES W. AUMONT, de Joliette, 79 ans.
  • JOE CIRELLA, ancien des Rangers, 54 ans.
  • JIM DENT, vétéran de la PGA, 78 ans.
  • SAM MEJIAS, ancien des Expos, 64 ans.
  • BILL HOGABOAM, ancien des Red Wings, 68 ans.
  • RÉAL SAUVÉ, de Nissan Canada, 71 ans.
  • SERGE LEDOUX, de Verdun, 69 ans.
  • GILLES BEAUCAGE, de Précision Acura à Sherbrooke.
  • MICHEL CYR, des Braves du Coin.
  • MARC LAVIGNE, de Châteauguay, 49 ans.
  • SOPHIE DESLONGCHAMPS, de Blainville.
  • CHRISTIAN AREL, de Big Foot, 48 ans.
  • SERGE LEBLANC, du tournoi Bienfaisance Laval, 51 ans.
  • LOUISE GAGNÉ et JOHANNE ROUSSY, du Journal de Montréal.
  • JOCELYNE LAFOND, du quartier Hochelaga.
  • OHMAR MORRIS et ELENA RUBERTO, des JSH.