formats

Lemaire: «Serge était comme un mur à la ligne bleue»

S’il y a deux hommes qui se connaissent très bien, c’est SERGE SAVARD et JACQUES LEMAIRE. Ils ont joué ensemble pendant presque 15 ans avec le Canadien Junior, les Apollos de Houston et le grand Canadien. Ils ont aussi gagné 8 coupes Stanley, dont 5 sous la férule de Scotty Bowman durant les années 1970. Ça tisse des liens.

Plus tard, Lemaire est devenu le bras droit et l’homme de confiance du Sénateur dans l’organisation du CH. Il aurait pu être l’entraîneur

Jacques Lemaire et Serge Savard ont gagné 8 coupes Stanley avant de travailler ensemble au deuxième étage.

des Glorieux jusqu’à sa mort, mais il n’appréciait pas tellement les «obligations médiatiques» qui vont avec une telle fonction. Il a donc choisi de céder sa place à Jean Perron et de travailler avec son vieux pote au deuxième étage. Il a participé indirectement à deux conquêtes de la coupe (1986 et 1993) avant de lever les feutres pour le New Jersey où il a enlevé les grands honneurs avec un système de jeu très étanche et un certain Martin Brodeur.

Hier matin, j’ai joint Lemaire entre deux rondes de golf sur la côte ouest de la Floride où il passe ses hivers avec son épouse Michelle.

«Serge a été un très grand joueur de défense, m’a-t-il dit en marge du lancement de sa biographie. Il était très intelligent et il avait le physique de l’emploi. Il savait comment neutraliser l’adversaire et relancer l’attaque avec une feinte ou une passe

Le Big 3: un trio inoubliable.

précise. La baie vitrée était sa dernière option. Il y avait aussi sa fameuse tourniquette où il était avantagé par sa stature.

«Il était comme un mur à la ligne bleue. À son apogée, il était le meilleur de la ligue défensivement. Le gars parfait pour «tuer une punition» ou protéger une avance».

Le nom de Savard sera toujours associé à ceux de Guy Lapointe et de Larry Robinson. Le BIG 3 a probablement été le meilleur trio de défenseurs de toute l’histoire du hockey. Pointu était le plus talentueux, mais les deux autres n’étaient pas piqués des vers.

Après avoir subi deux fractures à la jambe, Savard a vu l’arrivée de Robinson comme un cadeau du ciel. Il a sagement décidé de «rester en arrière» et de laisser Big Bird foncer en zone ennemie. Un duo idéal. Lapointe, lui, faisait bien paraître tous ceux qu’on faisait jouer avec lui en plus de supporter l’attaque à cinq.

EXCELLENT JUGEMENT

«J’ai eu beaucoup de plaisir avec Serge sur la patinoire, mais aussi au deuxième étage, ajoute Lemaire. Son bon jugement était sa plus grande qualité comme directeur général. Il savait analyser les

Ronald Corey: une décision qui fait encore jaser.

forces et les faiblesses de ses joueurs. Il savait aussi bien s’entourer. Il écoutait ce qu’on avait à lui raconter, notamment en ce qui concerne la séance de repêchage, puis il rendait sa décision. Ça ne prenait pas deux jours. Il connaissait son affaire et il savait où il s’en allait».

Bien sûr, le grand Serge n’a pas fait que des bons coups. S’il a eu la main heureuse avec des joueurs comme Bobby Smith, Brian Bellows et Vincent Damphousse, il a fendu l’air quand il a envoyé John LeClair et Éric Desjardins à Philadelphie en retour de Mark Recchi, un joueur qu’il voyait dans sa soupe. Il a aussi mordu la poussière en échangeant Chris Chelios aux Blackhawks en retour de Denis Savard, mais ça, c’est une autre histoire.

Ses relations avec RONALD COREY ont été longtemps au beau fixe, mais elles se sont détériorées avec le temps. Comme un mariage qui tourne au vinaigre.

«Ronald a été extraordinaire pour le Canadien et Serge aussi. Ce sont des choses qui arrivent. J’ai hâte de lire le livre!», conclut Lemaire.

On pourrait s’étendre sur le sujet ad vitam aeternam. Avec le recul, je pense que Corey a réussi son meilleur coup le jour où il a embauché Savard et qu’il a commis sa pire gaffe le jour où il l’a congédié. En tant que président du club, il avait parfaitement le droit de montrer la porte à son d.g. s’il jugeait que c’était la meilleure chose à faire. Par contre, tu ne congédies pas un homme de cette envergure sans avoir soigneusement préparé la relève. Cela dit en tout respect pour Réjean Houle qui a été jeté dans la fosse aux lions sans aucune expérience et qui a fait de son mieux dans des circonstances très difficiles.

EN BREF

  • La tournoi bénéfice de GOLF QUÉBEC avait lieu hier au club LE MIRAGE et il a produit une recette de 81 000$ pour la

    GUY LAFLEUR a reçu son congé du CHUM, hier, et il poursuivra sa convalescence à son domicile. On sait qu’il se remet de 5 pontages coronariens.

    relève. On a aussi réservé une belle ovation à DIANE DUNLOP-HÉBERT, dernière récipiendaire du prix PIERRE-NADON pour son implication dans le monde du golf.

  • Les YANKEES ont vaincu les Twins 5-1 pour balayer la série et passer en finale de la Ligue américaine. Les Bombardiers du Bronx ont marqué 23 points en trois matchs contre seulement 7 pour les Twins…. Du haut des ses 6 pieds 4 pouces, AROLDIS CHAPMAN a mis fin aux espoirs des Twins en fin de rencontre…. Les Twins montrent un dossier de 2-16 contre les Yankees dans les séries championnat!
  • Les Cards ont eu raison des Braves en prolongation pour niveler les chances dans la série de championnat. Le vétéran YADIER MOLINA a produit le point égalisateur en fin de 8e manche et le point gagnant avec un ballon sacrifice en fin de 10e.
  • Les Nationals sont sortis de leur torpeur et ils ont vaincu les Dodgers 6-1 pour forcer eux aussi la présentation d’un match décisif. RYAN ZIMMERMAN a réussi un long circuit bon pour 3 points et ANTHONY RENDON a produit les 3 autres points des «Anciens Expos». MAX SCHERZER a été dominant au monticule, limitant les visiteurs à seulement 4 coups sûrs.
  • Les Rays de TAMPA ont cogné 4 circuits et ils ont vaincu les

    Il y a 33 ans cette semaine, le jeune Steve Yzerman était nommé capitaine des Red Wings par l’entraîneur Jacques Demers. «Stevie Y.» est aujourd’hui d.g. des Red Wings.

    Astros 10-3 pour éviter le balayage. KEVIN KIERMAIER a réussi le gros coup, une claque de 3 points en début de rencontre. ZACH GREINKE, victime de 3 longues balles, a été le lanceur perdant.

  • Mon bon ami JEAN LAROSE, du quartier Ahuntsic, se remet d’une deuxième opération à un oeil. Il espère recommencer à jouer au tennis, le mois prochain.
  • DANS LA LNH: Les Blues ont remporté une victoire de 3-2 à Toronto sur un but d’ALEX PIETRANGELO au dernier tiers. C’était aussi son 400e point dans la Ligue nationale.
  • Les Blue Jackets ont eu raison des Sabres 4-3. ALEXANDRE TEXIER a réussi le but gagnant en prolongation.
  • Le match de championnat de la LBMQ a lieu ce soir à SHAWINIGAN. Ni les Cascades ni les Blue Sox n’ont gagné devant leurs partisans depuis le début de la série. Thetford-Mines vise un 7e championnat en 8 ans.
  • EVGENI MALKIN est blessé «au bas du corps».
  • À 70 ans, CLAUDE SAUCIER connaît ses meilleurs moments à

    Claude Saucier: plus populaire que jamais.

    la radio à la barre de l’émission C’EST SI BON.

  • WILLIAM DION, champion de curling et ancien botteur du Vert & Or, est nouveau membre de l’Ordre de DRUMMONDVILLE. Il est le petit-fils du regretté CONNIE DION, Monsieur Hockey à Asbestos.
  • Le déséquilibre entre les CARABINS, le ROUGE & OR et les autres équipes de football universitaire est scandaleux.
  • RYAN FRANCIS, des Eagles du Cap-Breton, est le joueur de la semaine dans la LHJMQ. Il a récolté 2 buts et 7 passes.
  • Les héros de la semaine dans la NFL: CHRISTIAN McCAFFREY (Caroline), AARON JONES (Packers), TEDDY BRIDGEWATER (Saints) et DESHAUN WATSON (Texans).
  • BOB BOUCHARD, professeur de golf en Mauricie, est sur la liste des blessés.
  • Les SÉNATEURS vont retirer le numéro 4 de CHRIS PHILLIPS. La cérémonie aura lieu le 18 février.

SOUVENIRS, SOUVENIRS: En 1963, JOHN FERGUSON dispute son premier match dans le chandail du CH. Jouant à la gauche de JEAN BÉLIVEAU et BERNARD GEOFFRION, il obtient 2 buts et une

Jean Béliveau et John Ferguson ont joué ensemble pendant 8 ans et ils ont gagné 5 coupes Stanley.

passe sur la patinoire du Boston Garden en plus de livrer un combat à sa première présence sur la patinoire…. En 2016, CÉLINE présente son 1000e spectacle au Caesars Palace… En 1953, les ROYAUX DE MONTRÉAL gagnent la Petite Série mondiale pour la 3e et dernière fois. Parmi les étoiles de l’équipe, il y a SANDY AMOROS, Tom Lasorda et Rocky Nelson… En 1967, CHE GUEVARRA est blessé et capturé en Bolivie. Il sera exécuté le lendemain… En 1978, GILLES VILLENEUVE gagne le Grand Prix du Canada sur FERRARI…. En 1956, premier épisode des Belles Histoires des Pays d’en Haut à Radio-Canada… En 1999, selon un sondage publié à Londres, IMAGINE est la meilleure chanson de tous les temps… En 1998, le hockey de la LNH est de retour à OTTAWA pour la première fois en 58 ans. Les Sénateurs battent le Canadien

Joe Sakic dans le chandail des Nordiques.

5-3…. En 1970, ALEXANDRE SOLJENITSYNE gagne le prix Nobel de littérature… En 2005, SID THE KID marque son premier but dans la LNH…. En 1957, JERRY LEE LEWIS enregistre Great Balls of Fire…. En 1988, JOE SAKIC inscrit son premier but dans le chandail des Nordiques… En 1999, AUGUSTO PINOCHET est extradé vers l’Espagne par la justice britannique…. En 1975, BRYAN TROTTIER joue son premier match avec les Islanders… En 1963, neuf membres du FLQ sont condamnés à des peines d’emprisonnement totalisant 57 ans… En 1973, le CARREFOUR DE L’ESTRIE ouvre ses portes… En 1946, GORDIE HOWE signe son

Whitey Ford et son grand ami Mickey Mantle.

premier contrat avec les Red Wings…. En 1961, WHITEY FORD, des Yankees, blanchit les Reds et porte à 32  son nombre de manches consécutives sans accorder de point en Série mondiale… En 1982, premier match des JETS DE SHERBROOKE dans la Ligue américaine… En 1956, DON LARSEN lance le seul match parfait de l’histoire des Séries mondiales et bat les Dodgers 2-0…. En 1958, le premier simulateur cardiaque est installé sur la personne de ARNE LARSSON…. En 1984, BILL DAVIS, premier ministre de l’Ontario, quitte la vie politique… En 1875, TÉLESPHONE FOURNIER devient le premier juge francophone à la Cour Suprême… En 1871, le grand incendie de CHICAGO fait plus de 200 morts et détruit 17 450 édifices… Nous ont quittés le 8 octobre: Y.A. TITTLE, joueur étoile des Giants de New York; PAUL DESMARAIS, fondateur de Power Corporation; JACQUES RICHARD, joueur étoile des Remparts et des Nordiques; WILLY BRANDT, politicien allemand; ROBERT RIVARD, alias Beau-Blanc.

Une création de MM. Goulet et Champoux

LE MOT D’HUMOUR

À Boston, deux déménageurs discutent en transportant un piano au 30e étage d’un building dont l’ascenseur vient de tomber en panne.

Au bout d’une heure, Chuck dit à Phil: «J’ai pour toi une bonne et une mauvaise nouvelle».

-«Commence donc par la bonne nouvelle».

-«Mon cher ami, nous sommes rendus au 20e étage».

-«Et la mauvaise?»

-«On s’est trompé d’immeuble!»

ANNIVERSAIRES du 8 octobre

  • HENRI CHATELAIN, vétéran de la PGA du Québec, quatre fois 20 ans.
  • FRED STOLLE, légende du tennis, 81 ans.

    Claudia Beauchesne sous le ciel de Jupiter.

  • CLAUDIA BEAUCHESNE, la belle Floridienne, 50 ans.
  • STÉPHANE TURCOT, de TVA Sports.
  • MATT DAMON, acteur américain, 49 ans.
  • TOMMY ARMOUR III, vétéran de la PGA, 60 ans.
  • MIKE WEGENER, ancien des Expos, 73 ans.
  • PIERRE-YVES CLÉMENT, du Journal de Montréal, 51 ans.
  • ALAIN SÉGUIN, sportif de Valleyfield, 79 ans.
  • TIMO MEIER, des Sharks de San Jose, 23 ans.
  • ENOS CABELL, ancien des Astros, 70 ans.
  • MATT BIONDI, champion de natation, 54 ans.
  • MARIE-ANDRÉE MASSON, adepte du ski de fond, 56 ans.
  • BUDDY BRUNET, de Saint-Jérôme.
  • SONIA BOLDUC, journaliste de Sherbrooke.
  • BRYAN LITTLE, ancien des Expos, 60 ans.
  • YVON D’ABATE, d’Anjou, 81 ans.
  • JEAN-MARC RICHARD, ancien des Nordiques, 53 ans.
  • STELLA MARSOLAIS, de Montréal.
  • JACQUES PICARD, de Vaudreuil-Dorion, 59 ans.
  • FRANÇOIS PÉRUSSE, humoriste, 59 ans.
  • JOHN MURRAY, du club Kanawaki, 56 ans.
  • MIKE MORGAN, baseball, 60 ans.
  • ROLAND BORDELEAU, des JSH.