formats

Le frère à Maurice

Comme plusieurs d’entre vous, j’ai lu avec intérêt la chronique de mon ancien collègue Bertrand Raymond sur HENRI RICHARD, un des meilleurs joueurs à avoir endossé le chandail tricolore. J’aimerais ajouter mon petit grain de sel.

Victime de la terrible maladie d’Alzheimer, Henri vit «dans sa bulle» et dans ses rêves depuis plusieurs mois.Comme ce fut le cas pour TOE BLAKE et Floyd Curry avant lui. Et des milliers d’autres gens moins connus.

Henri Richard détestait la défaite comme personne d’autre. Il possédait aussi un sens de l’humour extraordinaire.

La belle Lise, son épouse et son amoureuse des 61 dernières années, lui rend visite quotidiennement. Elle voit son homme s’enfoncer dans les ténèbres, mais ne cessera jamais de le réconforter même si cela mine sa propre santé. Ça, c’est L’AMOUR avec un grand A.

Elle n’a pas toujours eu la vie facile avec un joueur de hockey qui possédait un caractère bouillant et détestait la défaite plus que tout autre. Un patineur infatigable qui a participé à 11 conquêtes de la coupe Stanley, un record qui ne sera jamais battu. Un des meilleurs joueurs, livre pour livre, à avoir jamais chaussé les patins. Un guerrier qui, à ses débuts dans la Ligue nationale, a jeté les gants contre trois joueurs des Bruins, le même soir, au vieux Garden de Boston.

Une fois, au salon des Anciens Canadiens, j’ai demandé à Lise: «Depuis combien d’années est-ce que vous êtes ensemble?» Elle m’a répondu, en riant: «Depuis beaucoup trop longtemps!»

J’ai souvent eu envie d’aller voir Henri à la résidence où il est confiné, mais je n’arrive pas à me décider. Je doute qu’il se souvienne de moi. Si oui, il ne tarderait pas à m’oublier, mais ça n’a pas vraiment d’importance.

Lise Richard, à droite, avec Élise Béliveau et Réjean Houle.

Jusqu’à nouvel ordre, je préfère garder le souvenir d’un athlète incomparable et d’un homme qui possédait un sens de l’humour peu ordinaire. D’ailleurs, il se moquait du fait que ses amis l’appelaient «le frère à Maurice». Tout simplement parce qu’il était fier d’être le frangin de «l’idole de tout un peuple». C’est d’ailleurs en voulant suivre les traces de Maurice qu’il est devenu un si grand joueur.

Henri n’avait pas le culte de la vedette et n’était pas prétentieux pour cinq sous. Quand on lui parlait de ses exploits sur la patinoire, il répétait toujours la même chose: «J’ai eu la chance de me retrouver au bon endroit au bon moment».

Il est fortement question qu’on lui rende hommage dans le hall d’entrée de la PLACE BELL, à Laval. S’il y a un joueur de hockey qui mérite un tel honneur, c’est bien lui. Il ne pourrait probablement pas participer à la fête, mais il serait très bien représenté par Lise et leurs enfants.

Henri a peut-être perdu la mémoire, mais les amateurs de hockey d’un certain âge ne l’ont pas oublié. Personne n’a travaillé plus fort que lui pour faire du Canadien une dynastie.

P.S. Lorsque je pense à Henri, je pense aussi à JACQUES DEMERS qui vit des heures pénibles dans un centre hospitalier de la région de Vaudreuil et n’est toujours pas capable de communiquer avec ses proches. Comme disent les Anglais: «Sometimes, life is a bitch!»

LE GROS BILL: 3 ANS

  • Il y a trois ans aujourd’hui, JEAN BÉLIVEAU nous

    Jean Béliveau: dans nos coeurs pour toujours.

    quittait pour un monde supposément meilleur après une longue lutte contre la maladie. Ce jour-là, le Canadien a perdu le plus grand AMBASSADEUR de son histoire. Heureusement, il nous reste trois de ses protégés: YVAN COURNOYER, Guy Lafleur et Réjean Houle.

SAMEDI EXPRESS

  • VENDREDI SOIR DANS LA LNH:
  • TRISTAN JARRY, des Penguins, a bloqué 34 rondelles pour blanchir les Sabres 4-0. SIDNEY CROSBY a obtenu un but et une passe et le jeune JAKE GUENTZEL a ajouté son 12e filet de la saison.
  • Les Kings ont gagné 4-1 à Saint-Louis. TYLER TOFFOLI a été le meilleur avec un doublé et ANZE KOPITAR a réussi son 13e. DARCY KUEMPER a repoussé 39 des 40 rondelles dirigées vers lui.

    Thomas Chabot a marqué son premier but dans la LNH en plus de récolter deux passes et les Sénateurs ont mis fin à une série de 7 défaites.

  • Les Sénateurs ont mis fin à une série de 7 défaites en gagnant un match de fou par la marque de 6-5 à Brooklyn. THOMAS CHABOT a réussi son premier but dans la LNH en plus de récolter deux passes. RYAN DZENGEL a marqué deux buts, dont le filet gagnant en début de troisième. ANDERS LEE en a réssi deux pour les Islanders.
  • Les Devils ont arraché une victoire de 2-1 à Denver pour mettre fin à une série de sept défaites. BRIAN BOYLE a réussi le but gagnant en début de troisième.
  • Les Jets ont défait Las Vegas 7-4. Laine, Ehlers et Scheifele ont sonné la charge.
  • Les Rangers ont eu raison des Hurricanes 5-1. MICHAEL GRABNER a réussi un drôle de tour du chapeau avec deux buts dans un filet désert.
  • Les Blue Jackets ont disposé des Ducks 4-2. JOSH ANDERSON et ARTEMI PANARIN ont récolté 3 points chacun.
  • Les Sharks ont arraché un gain de 2-1 à Sunrise sur un but de CHRIS TIERNEY. L’autre but des visiteurs appartient à JOE PAVELSKI. C’était le 300e de sa carrière. AARON DELL a repoussé 39 tirs pour mériter la victoire.

    Joe Pavelski: son 300e but dans la LNH.

  • TIGER WOODS a réussi un aigle pour jouer 68 à Nassau. Il est en 5e position après 36 trous dans le Hero World Challenge. «Ce n’est que le début, a-t-il dit. J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir».
  • Tout indique qu’AARON BOONE sera le prochain gérant des YANKEES.
  • STEVE BOSSÉ, ancien dur-à-cuire de la Ligue nord-américaine, tente sa chance à la boxe. Il a 36 ans. Dans sa mire, il y aurait JEAN PASCAL, Lucian Bute, Bernard Hopkins et Roy Jones…
  • L’échange qui envoie ADAM HENRIQUE à Anaheim en retour de SAMI VATANEN devrait profiter aux Ducks comme aux Devils.
  • Parmi ceux qui ont assisté au lancement du livre de DANIEL BRIÈRE, il y avait PIERRE BOUCHARD, Max Pacioretty, André Saint-Jacques, André Maltais, Christian Tétreault, GILLES COURTEAU, Michel Langevin, Ron Fournier, André Ruel, Jean-Guy Fugère, Mario Leclerc, Mario Langlois, FRANÇOIS FERLAND et sa belle Élizabeth. Brière aurait aimé en faire plus pour le CANADIEN, mais il était alors en fin de carrière.

    ALAIN CHALUT: quand il a quelque chose en tête, tassez-vous!

  • ALAIN CHALUT et ses associés ont amassé 9,5 millions pour la Fondation de la SANTÉ du Nord de LANAUDIÈRE. Chapeau!
  • Le nouvel aréna des RED WINGS a coûté la jolie somme de 862M$. Ne reste plus qu’à bâtir un bon club de hockey!
  • ROGER MÉNARD, ex-receveur de Marcel Guilbault, passe l’hiver sous le ciel du MEXIQUE et continue de lire «lescoulissesdusport.ca» Merci.

Le mot d’humour

Lucie: «J’ai un mari en or».

Son amie Gisèle: «T’es chanceuse, le mien est en taule!»

Les anniversaires du 2 décembre

  • MONICA SELES, championne de tennis, 44 ans.
  • AARON RODGERS, joueur étoile des Packers, 34 ans.
  • GARY SANCHEZ, receveur des Yankees, 25 ans.

    Aaron Rodgers: son absence fait très mal aux Packers, mais on pourrait le revoir avant longtemps.

  • PAUL HOLMGREN, président des Flyers, 62 ans.
  • MARIO FAUBERT, ex-défenseur des Penguins, 63 ans.
  • JOEL WARD, des Sharks de San Jose, 37 ans.
  • JEAN-FRANÇOIS LEBEL, du club Rivermead, 69 ans.
  • JAY HAAS, vétéran de la PGA, 64 ans.

    Yvon Deblois excellait dans tous les sports.

  • DON STANHOUSE, ex-lanceur des Expos, 66 ans.
  • NATHALIE THÉORÊT, fille d’Edgar et de Mariette.
  • YVON DEBLOIS, mon ancien coéquipier à la balle molle, 70 ans.
  • JEAN-YVES VIGNEAULT, champion golfeur chez les handicapés, 66 ans.
  • RANDY RHINO, ancien des Alouettes, 64 ans.
  • MICHEL HÉBERT, de Saint-Jean-sur-Richelieu, 51 ans.
  • ÉRIC FURLATT, arbitre de la LNH, 46 ans.
  • NICK BUFFONE, du Marché 440 à Laval, 72 ans.
  • MICHEL LEMIEUX, de Deux-Montagnes.
  • DENIS AUCLAIR, de Valleyfield, 55 ans.
  • BILL McCREARY, ancien des Blues, 73 ans.
  • KELLY BUCHBERGER, ancien des Oilers, 51 ans.
  • CHARLIE CHARBONNEAU, de Saint-Canut.
  • CHANTAL VERTU, de Windsor.
  • GILLES LEBLAND, de Mercedes Laval, 77 ans.
  • BRITNY SPEARS, chanteuse, 36 ans.
  • DON KOHARSKI, ancien arbitre de la LNH, 62 ans.
  • RICH et RON SUTTER, ancien des Islanders, 54 ans.
  • YVAN SAINT-GEORGES, des JSH.