formats

Johnny Pesky était une légende à Boston

août
15
par dans Potins

Johnny Pesky, qui vient de mourir à l’âge vénérable de 92 ans, était une véritable légende à Boston à cause de tout ce qu’il a fait pour les Red Sox durant les 60 ou 65 dernières années.

Ancien joueur de champ intérieur, Pesky a porté fièrement les couleurs de l’équipe bostonnaise de 1942 à 1954. Il a connu deux saisons de 200 coups sûrs et il a terminé sa carrière avec une moyenne au bâton de ,307. Il a aussi été gérant des Red Sox au début des années 1960, puis commentateur à la radio après un bref séjour chez les Pirates de Pittsburgh. Durant les dernières années de sa vie, il avait encore son casier dans le vestiaire des Red Sox et tous les joueurs étaient ses amis.

Johnny Pesky

Johnny Pesky, décédé à l’âge de 92 ans,  a marqué l’histoire des Red Sox et il a été impliqué dans un jeu cocasse lors de la Série mondiale de 1946.

En 1946, Pesky a participé à la Série mondiale contre les Cards de Saint-Louis et il a été impliqué dans un des jeux les plus cocasses de toute l’histoire de la classique automnale. Dans le match décisif à Saint-Louis, le rapide Enos Slaughter a marqué du premier but sur un simple de Harry Walker au champ centre-gauche, procurant ainsi la victoire aux Cardinals.

Pesky, qui jouait à l’arrêt-court, a fait de son mieux pour retirer Slaughter au marbre, mais son petit moment d’hésitation a empêché son relais d’arriver à temps. La reprise a été montrée des centaines de fois.

Il y a trois ou quatre ans, j’ai eu le bonheur de m’entretenir avec Pesky dans le vestiaire des Red Sox. Il m’a parlé en long et en large de ses aventures avec Ted Williams, des exploits au bâton de Carl Yastrzemski, de Jim Rice et de Big Papi, de même que du fameux Monstre Vert au champ gauche. Il était une encyclopédie vivante et il possédait une mémoire phénoménale.

En septembre 2008, les Red Sox ont retiré officiellement le numéro 6 de Pesky afin de souligner son immense contribution à l’équipe. Il avait alors 88 ans. Il y a aussi le poteau de démarcation au champ droit qui porte son nom: le «Pesky Pole».

LES ÉCHOS DU MERCREDI

  • GARY BETTMAN prêche pour sa paroisse et DONALD FEHR en fait autant. C’est de bonne guerre, mais ce combat entre DEUX COQS n’annonce rien de bon.
  • Les FOREURS DE VAL-D’OR ont été vendus à un nouveau groupe d’actionnaires pour la somme de 2,8 millions. Parmi les nouveaux propriétaires, il y a le président DANIEL MASSÉ et ALEXANDRE ROULEAU, un ancien joueur des Foreurs originaire de Mont-Laurier.
  • Les funérailles de l’ex-lanceur ANDRÉ PLEAU auront lieu samedi matin (11h.) en la cathédrale de TROIS-RIVIÈRES. La Mauricie vient de perdre un de ses plus grands ambassadeurs.
  • SIMON CHARBONNEAU-CAMPEAU, ex-vedette du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, a capté trois passes pour des gains de 45 verges à son premier match avec les TIGER-CATS DE HAMILTON. Simon est originaire de Saint-Jean-d’Iberville.
  • BOBBY VALENTINE est de plus en plus contesté à Boston. Certains joueurs des Red Sox se sont même permis de le critiquer publiquement. Valentine est victime de sa personnalité et de son ARROGANCE.
  • Le champion défendant VINCENT DUMOUCHEL s’est fait battre 2 et 1 par PATRICK WILSON, du club Royal Montréal, au tournoi match play TBC-Honda à Berthier. La finale aura lieu jeudi.
  • TIGER WOODS est encore premier boursier de la PGA et premier au classement de la coupe FedEx, mais il échangerait tout ça pour une victoire dans un tournoi majeur.
  • JOCELYNE BOURASSA était de retour à Asbestos afin de participer au tournoi invitation organisée par JOSÉE PÉRUSSE. Le Vegas à 2 a été gagné par DENISE ROCH et ÉLIZABETH McDONALD sur les allées du Royal Estrie.
  • L’haltérophile CHRISTINE GIRARD, médaillée d’argent à Londres, sera fêtée à ROUYN-NORANDA mardi prochain.

    Duke Doucet

    Duke Doucet, du club Summerlea, a confirmé sa présence au tournoi Yvan Lécuyer, dimanche, à Cowansville.

  • DIMANCHE À COWANSVILLE: Les professionnels DUKE DOUCET, Pierre Dugas, Michel Lemay, Daniel Talbot, Serge Picard et Richard Labonté ont confirmé leur participation au tournoi YVAN LÉCUYER, dimanche, dans le décor enchanteur de Cowansville… Yvan pourra compter sur l’appui des compagnies suivantes: McKESSON CANADA, Uniprix, Teva Canada, Pharma Science et Sandoz Canada… RICHARD DE CARUFEL sera présent dans le rôle d’animateur… L’an passé, le tournoi a permis d’amasser plus de 14 000$ pour combattre la SCLÉROSE EN PLAQUES.
  • MAXIMILIEN LESIEUR, un joueur de 20 ans réclamé par le Phoenix de Sherbrooke, a choisi de poursuivre sa carrière avec les Redmen de McGILL. Max a aidé les Cataractes de Shawinigan à gagner la coupe Memorial le printemps dernier.
  • L’increvable GRAHAM COOKE, du club Summerlea, a enlevé les honneurs du championnat provincial de golf senior au club REVERMONT d’Amqui. Il a devancé GREG WILSON, de Whitlock, par cinq coups. GILLES GUILLEMETTE, de Bellechasse, a été le meilleur chez les Super Seniors avec deux rondes de 79.
  • Le HC Carvena de SOREL-TRACY a embauché DOMINIC CHIASSON, Alwin Daunais et le robuste Sébastien Laferrière en vue de la prochaine campagne. L’équipe vous offre des «billets de saison» à 199$.
  • MALIKA BAJJAJE, Jean-Charles Doyon et Claude Pelchat ont fait un succès du Festival des TRADITIONS DU MONDE à Fleurimont.
  • Claude Potvin

    Avec ses nombreux personnages, Claude Potvin était le coeur et l’âme des Quatre Chevaliers O’Keefe, une équipe qui a fait courir les foules aux quatre coins du Québec pendant 38 ans.

  • L’ex-collègue ROBERT CADIEUX n’oubliera jamais les spectacles offerts par les QUATRE CHEVALIERS O’KEEFE. Le regretté CLAUDE POTVIN était le «coeur et l’âme» de la troupe. Il était secondé par des joueurs de talent comme MAURICE CHOQUETTE, Paul Généreux, Paul Lefort, Pierre Brûlé, André Labelle et quelques autres. L’équipe a été fondée par CLAUDE GERMAIN en 1965 et elle a duré 38 ans, faisant courir les foules aux quatre coins de la province.
  • CLAUDE (Mutt) DUSSAULT, qui a longtemps été la voix des courses sous harnais en Estrie, a été fortement impressionné par le nouveau PALAIS DES SPORTS de Sherbrooke. Même chose pour Denis Drolet, Denis Bourque et le maire BERNARD SÉVIGNY.
  • Triste fin d’association entre ÉRIC LUCAS et le Groupe Sportscene.

LE MOT D’HUMOUR

Lee Trevino: «Il y a deux choses qui ne durent pas longtemps:  un pro de golf qui se bat pour réussir la normale et un chien qui court après les automobiles!»

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés  comments 
© 2013 André Rousseau