formats

Gérard s’ennuyait de sa blonde

avril
25
par dans Baseball, Hockey

S’il y a un homme qui se réjouit des succès de GERARD GALLANT derrière le banc des Golden Knights de Las Vegas, c’est GEORGES GUILBAULT, son ancien patron chez les Castors de Sherbrooke.

Chaque fois que son ami Turk ajoute une victoire à sa fiche, Guilbault fête l’événement en s’offrant un petit verre de scotch. Parfois deux!

Gallant avait seulement 16 ou 17 ans lorsque Guilbault s’est

GERARD GALLANT a été un des meilleurs joueurs des Red Wings à la fin des années 1980. Il a même connu 4 saisons de 30 buts sous la gouverne de Jacques Demers.

rendu sur l’Ile-du-Prince-Édouard avec le regretté Guy Saint-Pierre, alors recruteur-chef des Castors, pour convaincre le fougueux patineur (et ses parents) que SHERBROOKE était la ville idéale pour amorcer sa carrière dans le Junior Majeur.

Gallant a fini par dire oui et il est vite devenu un favori de la foule et un des meilleurs attaquants de puissance de la LHJMQ, se permettant même des saisons de 60 et 58 buts. Toutefois, l’aventure a failli avorter dès le départ parce que Gerry s’ennuyait de sa belle Pamela et de son coin de pays.

«Gérard était un joueur de caractère, mais il s’ennuyait terriblement de sa blonde, rappelle Guilbault. Il voulait retourner à Summerside. Pour nous, il n’était pas question de laisser partir un joueur aussi utile. J’ai organisé un meeting d’équipe et il a été décidé que sa blonde pourrait venir le voir une fois par mois!

(À cette époque les joueurs des Castors étaient tous réunis dans ce qui avait été baptisé La Hutte des Castors)

Georges Guilbault s’est rendu sur l’Ile-du-Prince-Édouard pour convaincre Gerard Gallant de porter les couleurs des Castors Juniors.

«Elle se rendait d’abord à Halifax, puis elle prenait le train jusqu’à Drummondville, précise Georgie Boy. Henry Crochetière l’attendait là-bas pour la conduire à l’hôtel New Wellington. Il faut croire qu’ils étaient faits l’un pour l’autre car ils sont encore ensemble!»

UN SI BON COACH

Malgré des chiffres impressionnants dans le circuit Courteau, Gallant n’a été qu’un choix de 6e ronde au début des années 1980. Les Red Wings de Détroit ont décidé de courir un risque avec lui et ne l’ont jamais regretté. Non seulement leur a-t-il donné quatre saisons de 30 buts, mais il n’avait pas froid aux yeux et n’hésitait pas à jeter les gants. En 615 parties dans la grande ligue, Gallant a marqué plus de 200 buts, mais il a aussi passé près de 1700 minutes au cachot.

Gerard Gallant est considéré à juste titre comme un des meilleurs entraîneurs de la LNH.

«Dans le temps, je ne pouvais pas savoir que Gerry deviendrait un des meilleurs entraîneurs de la Ligue nationale, ajoute Guilbault. Je savais cependant qu’il avait beaucoup de caractère et qu’il était un meneur d’hommes. Ses succès en Floride (Panthers) et à Las Vegas ne m’étonnent pas du tout. Il a le tour de rendre ses joueurs RESPONSABLES. Il les laisse foncer en zone ennemie, mais il insiste pour qu’ils reviennent prêter main forte à leurs défenseurs».

DE BONS PROFESSEURS

On dit souvent que les meilleurs coachs ont un excellent sens de l’observation. Il suffit de penser à ALGER ARBOUR et à JACQUES LEMAIRE qui ont beaucoup appris en surveillant de travail de SCOTTY BOWMAN.

Ghislain Delage a été le premier entraîneur de Gallant dans les rangs juniors.

Durant sa carrière de joueur, Gallant a eu de très bons professeurs: GHISLAIN DELAGE et André Boisvert chez les Juniors, puis des hommes de hockey comme DAVE KING et JACQUES DEMERS chez les pros.

À Columbus, à Long Island et en Floride, il a approfondi ses connaissances en côtoyant DOUG MacLEAN (un autre gars de l’Ile-du-Prince-Édouard), TED NOLAN et DALE TALLON. Il a aussi travaillé avec MICHEL THERRIEN à Montréal.

Mettez tout ça ensemble, ajoutez ses expériences personnelles, et ça vous donne le Gérard Gallant 2018, un grand cru. Un des meilleurs entraîneurs de la ligue, sinon le meilleur.

P.S. En fouillant dans Wikipédia, j’ai appris que c’est le même GERARD GALLANT qui a dévisagé BORJE SALMING avec un coup de patin accidentel durant un match Toront0-Détroit. La blessure avait nécessité 200 points de suture et une chirurgie.

DÉCÈS DE JACQUES DESLAURIERS

Mon ami Gerry Guy, de Laval, m’apprend le décès de

Jacques Deslauriers a joué deux parties avec le CH durant la saison 1955-56.

JACQUES DESLAURIERS, ex-défenseur du Royal Senior et des Braves de Valleyfield. Il avait 89 ans. Une force de la nature, Jacques a aussi joué à Cincinnati, Dallas, Rochester et Chicoutimi entre 1948 et 1963. Il y a plusieurs années, j’ai eu le plaisir de jouer au golf avec lui et ROGER BÉDARD sur un parcours du sud de la Floride. Jacques était un monsieur avec un grand M. Mes sympathies à toute sa famille.

EN BREF

  • J’ai assisté mardi soir au match entre le Titan d’Acadie-Bathurst et les Tigres de VICTORIAVILLE. Les échos dans une prochaine chronique.
  • Les BLUE JACKETS ont perdu leur série contre

    Pierre-Luc Dubois a mérité le titre de centre numéro un chez les Blue Jackets de Columbus.

    Washington, mais il y a trois points positifs à retenir: 1) Ils ont trouvé leur joueur de centre numéro un en PIERRE-LUC DUBOIS; 2) ARTEMI PANARIN est en plein le genre de joueur pour faire courir les foules; 3) SETH JONES sera bientôt un sérieux candidat au trophée Norris.

  • J’apprends aussi le décès de BILL BRAZEAU, ancien policier et ex-journaliste dans la région de SAINT-HILAIRE. Mes condoléances à toute la famille.
  • LES ÉCHOS DU BASEBALL: CURTIS GRANDERSON a frappé un circuit aux dépens de l’as releveur CRAIG KIMBREL en fin de 10e manche pour procurer un gain de 4-3 aux Blue Jays

    Didi Gregorius mène le bal chez les Yankees avec 8 circuit et 27 points produits. Il chausse les souliers de Derek Jeter avec brio.

    contre Boston… DIDI GREGORIUS s’affirme de plus en plus chez les YANKEES. Il a frappé son 8e circuit dans un gain de 8-3 sur Minnesota et il domine les majeures avec 27 points produits… Le puissant KYLE SCHWARBER, des Cubs, a cogné deux longues balles dans une victoire de 10-3 à Cleveland… LORENZO CAIN, des Brewers, a salué son retour à Kansas City avec un circuit… Les Angels ont disposé des Astros 8-7. ANDRELTON SIMMONS a été l’étoile de la rencontre avec deux circuits et 5 pp. MIKE TROUT a frappé son 10e pour les perdants. C’est un sommet dans les majeures. DIDI GREGORIUS, Charlie Blackmon et Bryce Harper suivent avec 8.

  • ROB GRONKOWSKI confirme son retour au jeu chez les PATRIOTS la saison prochaine. Excellente nouvelle pour les amateurs de football américain.
  • J’ai dû mal à croire que PATRICK ROY acceptera de se taper encore tous ces voyages en AUTOBUS pour diriger les Remparts.
  • Pas plus que deux jours de beau temps d’affilée. Ça pourrait nous énerver!
  • Mon fils ALEXANDRE vous invite à jouer au golf sur le magnifique parcours du CHÂTEAU CARTIER (Aylmer) durant six prochains mois. Ça commence vendredi.

    Hugo Girard, conférencier.

  • HUGO GIRARD sera le conférencier invité au déjeuner-causerie du club MÉDAILLE D’OR, vendredi matin, au Centre Claude-Robillard. Faut être là dès 8h.15.
  • J’ai reçu un coup de fil de TONY MARROCCO, ancien joueur de baseball Senior et ex-président de la Ligue des Sages à Saint-Léonard. Tony ne l’a pas eu facile au niveau de la santé durant les deux dernières années. Il vit maintenant à SAINT-JÉRÔME avec sa fille et il a du mal à croire qu’il a

    L’Ile-du-Prince-Édouard: à voir absolument.

    quatre fois 20 ans!

  • Bravo à MONIQUE LEFEBVRE pour son travail inlassable dans le DÉFI SPORTIF ALTER GO durant les 35 dernières années.
  • Le club ROYAL MONTRÉAL accueillera le tournoi bénéfice de GOLF-QUÉBEC. La fête aura lieu le 2 octobre sous la présidence d’honneur de TED FLETCHER.
  • GOLF PEI vous offre des forfaits pour les vacances de la construction (24 juillet au 4 août). Si vous ne le savez pas encore, L’ILE-DU-PRINCE-ÉDOUARD est le paradis des golfeurs. Info: golfpei.com

Le mot d’humour

Tu sais lorsque tu fais cuire un bon steak sur le charcoal et que tu commences à saliver? Je me demande si les végétariens ont la même sensation quand ils coupent le gazon!

Les anniversaires du 25 avril

  • VLADISLAV TRETIAK, fameux gardien de l’Armée

    Vladislav Tretiak a tout gagné devant le filet de la Russie, sauf la Série du siècle.

    Rouge, 66 ans.

  • ROGER RAYMOND, professeur de tennis émérite, 67 ans.
  • PATRICE FORCIER, d.g. du club de la Vallée du Richelieu, 58 ans.
  • MARIE-MICHÈLE GAGNON, championne de ski alpin, 29 ans.
  • YVES COURTEAU, ex-vedette des Voisins de Laval, 54

    Patrice Forcier avec une légende du golf au club de la Vallée du Richelieu.

    ans.

  • ELEXEI EMELIN, des Predators de Nashville, 32 ans.
  • DENIS LUSSIER, de Lake Place Condos à West Palm Beach, 74 ans.
  • AL PACINO, brillant acteur américain, 78 ans.
  • JOE BUCK, la voix du baseball au réseau FOX, 49 ans.
  • STU COWAN, du journal The Gazette, 55 ans.
  • DENIS GROULX, sportif de Vaudreuil-Dorion.
  • TRAVIS FRYMAN, ancien des Indians, 49 ans.
  • BRYCE LIBERTY, ancien de la Ligue Dépression, 71 ans.
  • MARC DURAND, journaliste de Radio-Canada.

    Joe Buck est allé à la bonne école: celle de son papa, ancienne voix des Cards de Saint-Louis.

  • MARTIN DEMERS, Jean-Marc Lacroix et Craig MacDonald, de Montréal.
  • LEEROY BROWN, de Saint-Nicéphore.
  • TALIA SHIRE, comédienne, 72 ans.
  • CHRISTIAN SOUCY, de Windsor, 57 ans.
  • JOCELYNE LIZOTTE et Manuel Breton, des JSH.
  • LYNE VALLIÈRES, du Comité des Jeunes de Rosemont.
 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur Gérard s’ennuyait de sa blonde  comments