formats

FAVORIS de tous les temps (suite)

septembre
23
par dans Général

(La suite de la chronique d’hier. Bon week-end, tout le monde)

BOXE

  1. MUHAMMAD ALI. Dans une classe à part.
  2. JOE FRAZIER. Formidable boxeur et faire-valoir du Greatest.

    Joe Frazier avait du coeur au ventre et il a livré 3 furieux combats contre Ali.

  3. SUGAR RAY ROBINSON. Le meilleur de tous les temps, livre pour livre.
  4. ROCKY MARCIANO. Fiche immaculée de 49-0.
  5. SUGAR RAY LEONARD. Un Ali miniature.
  6. ROBERTO DURAN. Des mains de pierre, mais il a boxé dans trop de catégories.
  7. JAKE LaMOTTA: le meilleur encaisseur.
  8. FERNAND MARCOTTE. Courage indomptable.
  9. ÉRIC LUCAS. La même chose.
  10. DAVEY HILTON. Il aurait pu aller tellement plus loin.

    Björn Borg avait seulement 25 ans quand il a accroché sa raquette. Il a été roi à Wimbledon et à Paris.

TENNIS

  1. ROGER FEDERER. Talent, panache et élégance.
  2. BJÖRN BORG. Dommage qu’il se soit retiré à 25 ans. Un éclair dans le ciel du tennis.
  3. RAFAEL NADAL. Un animal dans le feu de l’action.
  4. JOHN McENROE. Il fallait être joliment bon pour battre Borg.

    Roger Federer: talent, panache et élégance.

  5. NOVAK DJOKOVIC. Pas une once de graisse et du feu dans les yeux.
  6. ROD LAVER. Meilleur de son époque. Deux grands chelems.
  7. ROY EMERSON. Très grande et longue carrière.
  8. JIMMY CONNORS. Recordman avec ses 109 victoires.
  9. IVAN LENDL. Une machine.
  10. BOB BÉDARD. Plusieurs fois champion du Canada.

    Tom Brady tente de gagner un 8e Super Bowl à 45 ans.

FOOTBALL

  1. TOM BRADY. La crème de la crème.
  2. JOE MONTANA. Pas loin derrière.
  3. AARON RODGERS. Un bras bionique.
  4. JERRY RICE. Le roi des receveurs de passes.
  5. JIM BROWN. Un véritable bulldozer.

    Jerry Rice: un génie pour attraper le ballon.

  6. LYNN SWANN. Jamais un ballon trop haut pour lui.
  7. BRETT FAVRE. Il se battait jusqu’à la dernière seconde.
  8. GALE SAYERS. Le plus beau porteur de ballon.
  9. WARREN MOON, héros à Edmonton et à Houston.
  10. RUSS JACKSON. Le roi du football canadien.

VÉLO

  1. MIGUEL INDURAIN.
  2. EDDY MERCKX.
  3. JACQUES ANQUETIL.

FORMULE UN

  1. AYRTON SENNA. Talentueux et intrépide.
  2. MICHAEL SCHUMACHER: 7 fois champion du monde.
  3. GILLES VILLENEUVE. Favori d’Enzo Ferrari et casse-cou.

NATATION

  1. MICHAEL PHELPS. L’homme-poisson.
  2. MARK SPITZ. Roi de Munich.
  3. SHIRLEY BABASHOFF. La plus belle
  4. PAUL ASMUTH et PETAR STOYCHEV. Champions sur longue distance.

    Sparky Anderson discute avec Johnny Bench durant la Série mondiale de 1975.

MEILLEUR COACH

  1. SPARKY ANDERSON. Le gars parfait pour diriger la Big Red Machine.
  2. TOE BLAKE. Huit coupes Stanley en 13 ans.
  3. WALTER ALSTON. 23 ans à la barre des Dodgers.
  4. VINCE LOMBARDI. Intransigeant et compétent.
  5. CASEY STENGEL. 10 championnats en 12 ans et un drôle de personnage.
  6. SCOTTY BOWMAN. Longévité et 9 coupes Stanley.
  7. DICK WILLIAMS. Il a gagné presque partout.
  8. JOE TORRE. 5 championnats avec les Yankees, dont quatre en 5 ans.
  9. ALGER ARBOUR. Il dirigeait les Islanders de main de maître.
  10. BILL BELICHICK. Il a su bien entourer son joueur étoile.

LUTTE PROFESSIONNELLE

  1. MAD DOG VACHON. Showman par excellence.

    Mad Dog Vachon a livré des milliers de combats et il en a toujours donné aux spectateurs pour leur argent.

  2. WLADEK KOWALSKI. Le roi des méchants.
  3. ÉDOUARD CARPENTIER. Acrobate et promoteur.
  4. YVON ROBERT. Le lion du Canada.
  5. LOU THESZ. Il grimpait souvent sur le 3e câble.
  6. DON LEO JONATHAN. Imposant, le monsieur.
  7. JOHNNY ROUGEAU. Excellent organisateur.
  8. LITTLE BEAVER. Il savait amuser la foule.
  9. HULK HOGAN. Il a bien joué ses cartes.
  10. EDDIE CREATCHMAN. Le meilleur pour «pomper» les spectateurs.

MEILLEUR DIRIGEANT

  1. BRANCH RICKEY. Le plus rusé de son époque.

    Branch Rickey a révolutionné le baseball quand il a embauché Jackie Robinson.

  2. DON SHULA. Roi du football à Miami.
  3. SAM POLLOCK. Neuf coupes en 14 ans.
  4. GEORGE HALAS. Papa Bear.
  5. PAUL BROWN. Un géant de la NFL.
  6. GLEN SATHER. Bâtisseur des Oilers.
  7. WALTER O’MALLEY. Il a vu juste en déménageant ses Dodgers à L.A.
  8. PUNCH IMLACH. Quatre coupes Stanley à Toronto.
  9. MAURICE FILION. L’homme derrière le Nordiques.
  10. BILL TORREY. Quatre coupes avec les Islanders.

    Gérard Côté: 4 fois champion du Marathon de Boston.

Mentions honorables à Serge Savard et Harry Sinden.

COURSE À PIED

  1. ÉMILE ZATOPEK. Plus grand olympien.
  2. USAIN BOLT. Le plus rapide de tous les temps.
  3. GÉRARD CÔTÉ. Quatre fois champion du Marathon de Boston.

PUJOLS: 700 CIRCUITS

Le puissant ALBERT PUJOLS a frappé 2 circuits dans une victoire de 11-0 sur les Dodgers devant plus de 50 000 spectateurs et il est

Albert Pujols entre dans légende avec son 700e coup de circuit.

devenu le 4e joueur de l’histoire du baseball à atteindre le cap des 700 circuits. En carrière, le colosse de SANTO DOMINGO présente une moyenne au bâton de ,296 avec 700 CC et 2208 points produits. Des chiffres qui lui assurent une place de choix à COOPERSTOWN… BARRY BONDS (762), Hank Aaron (755) et Babe Ruth (714) sont les trois autres joueurs qui ont frappé plus de 700 circuits…. Cette saison, Pujols a cogné 21 longues balles et il a fait compter 58 points en 101 parties. Il a 42 ans.

  • À New York, les Yankees ont battu Boston 5-4 sur un simple de JOSE TREVINO en fin de 8e manche. AARON JUDGE, en quête de son 61e circuit de la saison, a été limité à un simple en 4 visites au bâton. ALEX VERDUGO a produit 3 points pour les visiteurs.
  • Les Blue Jays ont encore perdu contre Tampa, cette fois par la marque de 10-6. RANDY AROZARENA a réussi son 20e circuit et il a fait compter 6 points.
  • Les Mets ont gagné 9-2 à Oakland. EDUARDO ESCOBAR a réussi un grand chelem et CHRIS BASSITT a obtenu sa 15e victoire.
  • Les Guardians ont eu recours à 5 lanceurs dans un gain de 6-3 contre Texas.
  • Les Phillies ont écrasé les Braves 9-1. RHYS HOSKINS a frappé son 29e circuit et il a produit 4 points pendant qu’AARON NOLA obtenaite 9K.
  • Baltimore a blanchi Houston 6-0. Un 12e circuit pour le jeune ADLEY RUTSCHMAN.

EN BREF

  • RENÉ NOËL sera fété au club de golf LE MIRAGE, samedi soir. Un honneur hautement mérité.
  • BAISER AUSTRALIEN: c’est l’équivalent d’un french kiss, mais beaucoup plus bas!
  • À LA MAISON DE RETRAITE, Gertrude dit à Pauline: «Quand j’étais jeune, le médecin me demandait de retirer tous mes vêtements. Maintenant, il me demande seulement de sortir la langue. Je veux bien croire que la médecine a fait des progrès, mais il y a des limites!»
  • LES IMAGES ÉMANANT DE LA RUSSIE sont choquantes. Le monde ne changera-t-il jamais?

ANNIVERSAIRES du 24 septembre

  • MEAN JOE GREENE, ancien des Steelers, 76 ans.
  • RAFAEL PALMEIRO, ex-vedette des Orioles, 58 ans.

    Yvon Després a joué pour les Indiens de Québec durant sa jeunesse.

  • RICHARD DEMERS, professionnel de golf.
  • YVON DESPRÉS, ancien d.g. des Patriotes de TR, 84 ans.
  • KEVIN MILLAR, ancien des Red Sox, 51 ans.
  • HUBIE BROOKS, ancien des Mets et des Expos, 66 ans.
  • ANDRÉ NOLS, vétéran golfeur de Jonquière, 65 ans.
  • MARC-ANDRÉ MAJOR, ex-lanceur de Valleyfield, 43 ans.
  • SÉBASTIEN LAJOIE, journaliste de Sherbrooke, 49 ans.
  • F.P. SANTANGELO, ancien des Expos, 55 ans.
  • CÉLINE SAVOIE, artiste-peintre.
  • TIM ECCLESTONE, ancien des Blues, 75 ans.
  • ÉRIC PEDNEAULT, de Molstar, 54 ans.

    Notre Dodo nationale fête ses 90 ans.

  • STÉPHANE MALTAIS, d.g. du club de golf Saguenay.
  • GIOVANNI IADELUCA, soccer.
  • JOCELYN MÉTRAS, ami Facebook.
  • DOMINIQUE MICHEL, notre Dodo nationale, 90 ans.
  • LUC PICARD, comédien, 61 ans.
  • TERRY METCALF, ex-étoile de la NFL, 71 ans.
  • JEAN-GUY LAPIERRE, ancien des Saguenéens et des Castors Juniors, 80 ans.
  • DOUG ARMSTRONG, d.g. des Blues, 58 ans.
  • LOUIS LAVOIE, de Sherbrooke, 43 ans.
  • MARC-ANDRÉ DENIS, partisan des Alouettes, 43 ans.
  • STÉPHANE ROUSSEAU, ami Facebook, 49 ans.
  • JOE PERRETTA, de St-Léonard, 61 ans.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur FAVORIS de tous les temps (suite)  comments