formats

CONGESTION AU SOMMET

TROIS CANADIENS SE CLASSENT POUR LA FINALE

Pour une deuxième journée consécutive, les meilleurs golfeurs de la planète ont profité de conditions idéales et ils se sont pas gênés pour attaquer les fanions du club Augusta National en ce vendredi 13. S’il y avait eu de spectateurs, ils auraient crié et applaudi durant toute la journée.

On a finalement complété la deuxième ronde samedi matin et une chose est certaine: il y a congestion au sommet et les rondes du week-end seront excitantes au possible.

Mieux encore, pour la première fois dans l’histoire du Masters, TROIS CANADIENS participeront aux rondes finales: COREY CONNERS, Nick Taylor et MIKE WEIR, champion à Augusta il y a déjà 17 ans. ADAM HADWIN a raté la coupure par un seul coup.

L’excellent JUSTIN THOMAS partage le premier rang avec

Dustin Johnson joue comme un champion. Il sera dur à battre en fin de semaine.

Abraham Ancer, Cameron Smith et le numéro un mondial Dustin Johnson. Ils sont tous à «moins 9». Cependant l’écart est de seulement 4 coups entre les 20 premiers au classement. Dans le groupe des poursuivants, il y a JON RAHM, Justin Rose, Tommy Fleetwood, Patrick Cantley, Brooks Koepka, Danny Willett, Paul Casey, C.T. Pan, Louis Oosthuizen et le vieux PHIL MICKELSON. Tous susceptibles de gagner.

Le champion en titre TIGER WOODS est  seulement 4 coups de la tête. Il sera le point de mire, samedi après-midi, mais il y a «beaucoup de monde» devant lui!

COREY CONNERS est le meilleur Canadien à «moins 5». Il a

Corey Conners a joué 65 en deuxième ronde et il est à seulement 4 coups de la tête. Mike Weir et Nick Taylor ont églement réussi à éviter la coupure.

réussi 5 oiselets sur le neuf de retour pour jouer 65 en deuxième parcours. MIKE WEIR, qui en a arraché durant les dernières années à Augusta, en a surpris plus d’en en parvenant à se classer sur un parcours détrempé. Il est à «moins 1», un coup devant son compatriote NICK TAYLOR.

Le puissant BRYSON DeCHAMBEAU a réussi 12 birdies depuis le début du tournoi, mais il a aussi commis plein de bévues, y compris un triple-bogey sur une balle perdue. Il a réussi à se classer par la peau des fesses en dépit de bogeys sur les deux derniers trous. Il a aussi passé un test pour être certain qu’il ne souffrait pas de la Covid.

Il faut plus que de la puissance de frappe pour triompher à Augusta…

Parmi les champions qui n’ont pu éviter la coupure, il y a MATT KUCHAR, Henrik Stenson, Francesco Molinari, Gary Woodland, Graeme McDowell, Larry Mize, Fred Couples, le jeune MATTHEW WOLFF et l’Australien JASON DAY (78 en deuxième ronde).

Il faut enfin souligner le brio de BERNHARD LANGER. À 63 ans, bien servi par son calme et son expérience, il a réussi à retrancher 3 coups à la normale jusqu’ici. L’Allemand est une «machine de golf». Une vieille machine, mais une machine quand même.

AU 19e TROU

  • BRYSON DeCHAMBEAU a joué de malchance quand il

    Bryson DeChambeau a perdu sa balle au 3e trou et ça lui a coûté un triple-bogey.

    a perdu sa balle sur son coup de départ au 3e trou. Il a dû retourner en-arrière et il a fini par commettre un TRIPLE-BOGEY qui lui a fait très mal, mais il n’a jamais lâché prise.

  • «Mon bois-1 fonctionne à merveille, mais j’en arrache avec mon fer droit, a dit Mickelson. Je devrai corriger la situation au plus vite». Lefty est plus dangereux à 20 pieds du trou que tout près de la coupe.
  • «Les dirigeants du club n’aiment pas nous voir réussir trop de birdies, mais ils ne peuvent pas contrôler la température», a déclaré JUSTIN THOMAS, meilleur que jamais avec ses fers.
  • DUSTIN JOHNSON joue avec une grande confiance et il aime ses chances de l’emporter. Le COLOSSE DE COLUMBIA affiche une plus grande patience et il

    L’imprévisible Rory McIlroy a joué 66 après un affreux 75 en ronde initiale. Il est à 6 coups de la tête.

    montre beaucoup de talent autour des verts. Son beau-père (Wayne Gretzky) a de quoi être fier de lui!

  • ANDY OGLETREE, champion amateur des États-Unis, a réalisé un rêve en jouant les deux premières rondes avec son idole d’enfance TIGER WOODS.
  • Grâce à un DRÔNE qui se promène un peu partout au-dessus des grands pins, on peut voir des IMAGES INÉDITES du club Augusta National.
  • RORY McILROY a beaucoup mieux joué (66), mais son 75 en ronde initiale pourrait le hanter d’ici la fin du tournoi. Ça lui prend un autre 66 samedi pour aspirer aux grands honneurs.
  • Aucun joueur n’a réussi à devancer le peloton de tête pour se sauver avec la victoire depuis que JACK NICKLAUS a réussi l’exploit en 1986.
  • SANDY LYLE, champion en 1988, a fait jaser avec ses BRETELLES aux couleurs du Masters.
  • Il fallait que BOBBY JONES et l’architecte ALISTER MacKENZIE soient des génies du golf pour bâtir un tel parcours au début des années 1930.
  • BROOKS KOEPKA n’a pas raté la coupure à ses 23 derniers tournois majeurs.
  • Aucun joueur n’a gagné le tournoi à sa première participation depuis FUZZY ZOELLER en 1979.
  • Bonne fin de tournoi.

NICKLAUS ET PLAYER S’INQUIÈTENT

Comme ils le font depuis plusieurs années, JACK NICKLAUS et GARY PLAYER ont visité la salle d’entrevues après avoir lancé le tournoi, jeudi matin. Player, qui n’a jamais rencontré un micro qu’il n’aimait pas, a évidemment été le plus volubile.

En gros, il a dit: «J’admire ce que fait BRYSON DeCHAMBEAU pour atteindre de nouvelles limites. On a ri de moi, il y a 30 ou 40 ans, lorsque j’ai parlé de l’importance de faire des poids et haltères et de surveiller son alimentation. J’ai déjà prédit qu’on finirait par frapper la balle à 400 verges. Si ça continue, ce sera 500 verges! Tant et si bien qu’il faudra modifier la balle de golf si on ne veut pas se retrouver avec des parcours de 8000

Gary Player et Jack Nicklaus: une amitié qui dure depuis 60 ans.

verges».

«J’ai bien connu LEE ELDER, a-t-il ajouté. Je l’ai invité à Johannesbourg en 1969. C’était à l’épque de l’apartheid et on m’a qualifié de traître. Je suis fier d’avoir parlé en sa faveur pour qu’il soit honoré par le club Augusta National. J’ai aussi une pensée pour CHARLIE SIFFORD. Ces gars-là ont fait face à beaucoup d’adversité pour réaliser leur rêve. Je peux aussi vous dire que JACK NICKLAUS est mon meilleur ami, le plus grand gentleman que j’ai rencontré dans le monde du golf».

On a beaucoup parlé de Lee Elder, cette semaine, mais il ne faudrait pas oublier Charlie Sifford, un autre pionnier du golf pour les Afro-Américains.

NICKLAUS: «Avec la technologie nouvelle et leur condition physique, les jeunes frappent la balle plus loin que jamais. Tellement que j’ai été obligé de changer ma philosophie comme architecte de golf. Maintenant, je construis le tertre de départ des membres, puis je recule vers l’arrière pour les longs cogneurs. Moi, je jouais avec des tiges en fer, des lames (blades) et des bois en persimmon. Je dis que ça va coûter trop cher de construire des parcours de 8000 verges. Si on ne fait pas quelque chose pour modifier la balle, les vieux parcours de championnat ne serviront plus à rien. Augusta National peut se permettre d’allonger son parcours, mais c’est un cas particulier».

RIEN N’EST PLUS VIVANT QU’UN SOUVENIR: En 1971, GERRY CHEEVERS amorce une série de 32 parties sans défaite

Gerry Cheevers a gagné 2 coupes Stanley devant le filet des Bruins. Il était un grand ami de Carol Vadnais.

devant le filet des BRUINS. Un record qui tient encore… En 2003, PAUL MARTIN est le nouveau chef du PLC. Il succède à son «ami» JEAN CHRÉTIEN… En 1984, BUCK RODGERS est nommé gérant des EXPOS. Le 4e en cinq ans… En 1982, le syndicaliste LECH WALESA est libéré après avoir passé 11 mois dans un camp de chasse près de la frontière de l’URSS…. En 1965, GILLES LAMONTAGNE est élu maire de QUÉBEC… En 1922, naissance de la BBC…. En 2016, le journaliste PIERRE NADEAU est honoré à l’Assemblée nationale… En 2010, SEBASTIAN VETTEL est champion mondial de F-1 à 23 ans… En 1938, les NAZIS chassent les JUIFS des universités allemandes… En 2016, ROGATIEN VACHON entre au Panthéon du hockey avec ERIC

Rogatien Vachon: une carrière bien remplie pour l’ancien p’tit gars de Palmarolle.

LINDROS, Pat Quinn et Sergei Makarov…. En 1977, premier épisode de PASSE-PARTOUT… En 2002, YVES LAMBERT et MICHEL BORDELEAU quittent le groupe La Bottine Souriante… En 1973, REGGIE JACKSON est un choix unanime comme joueur par excellence de la Ligue américaine… En 2011, FRANÇOIS LEGAULT annonce la création de la CAQ…. En 1957, HANK AARON, des Braves, est préféré à STAN MUSIAL et RED SCHOENDIENST pour le titre de MVP…. En 1962, les Libéraux de JEAN LESAGE sont reportés au pouvoir avec 63 députés contre 31 pour l’Union nationale… En 1991, JIMI HENDRIX est immortalisé sur Hollywood Boulevard… En

François Legault annonce la création de la CAQ.

1970, SANTANA chante Black Magic Woman…. En 2001, PATRICK ROY signe sa 200e victoire devant le filet de l’Avalanche… En 1940, la ville de COVENTRY est rasée à feu et à sang par les bombardiers allemands… En 1982, JEAN DRAPEAU reçoit un 8e et dernier mandat à la mairie de Montréal… En 1985, ROLLIE FINGERS est libéré par les Brewers de Milwaukee. Il rentre à la maison avec 341 sauvetages et trois ou quatre bagues de championnat… En 1851, publication du roman MOBY DICK…. Nous ont quittés le 14 novembre: ANDRÉ CAILLOUX, alias Grand-Père Cailloux; GEORGES COURCHESNE, archevêque de Rimouski; JOSEPH ALLARD, violoneux canadien né aux États-Unis.

Une création de MM. Goulet et Champoux.

LE MOT D’HUMOUR

Jack Nicklaus: «Il faisait presque noir quand j’ai frappé ma balle, jeudi matin. Une bonne affaire car personne n’a vu où je l’ai frappée!»

ANNIVERSAIRES du 14 novembre

  • TAYLOR HALL, des Sabres de Buffalo, 29 ans.

    Taylor Hall a souvent changé d’adresse durant les dernières années.

  • CURT SCHILLING, ex-lanceur des Phillies, des Red Sox et des D’Backs, 54 ans.
  • BRUCE CLINE, ancien joueur étoile de la Ligue américaine, 89 ans.
  • FRANCISCO LINDOR, joueur étoile des Indians, 27 ans.
  • BRYAN WATSON, ex-défenseur du CH, 78 ans.
  • ROD SEILING, ancien des Rangers, 76 ans.
  • NICOLAS COLSAERTS, golfeur de la Belgique, 38 ans.
  • AARON BROTEN, ancien des Devils, 60 ans.
  • SYLVIO BÉLANGER, professionnel de golf, 72 ans.
  • DON LEVER, ancien des Canucks, 68 ans.

    Bruce Cline, de Drummondville, a été un joueur étoile dans la Ligue américaine.

  • BERNARD VAILLANCOURT, de Sélection Lévis, 62 ans.
  • XAVIER NADY, ancien des Yankees, 42 ans.
  • YVES MAYRAND, juge et sportif, 85 ans.
  • AUDREY LAVALLÉE, de Laval, 50 ans.
  • ALAIN GOUPIL, journaliste de Sherbrooke, 57 ans.
  • JEAN-RENÉ GIGUÈRE, trot et amble, 90 ans.
  • SIMON BEAUDRY, fils de Michel Beaudry, 36 ans.
  • WILLIE HERNANDEZ, ex-releveur des Tigers, 66 ans.
  • JEAN-FRANÇOIS MERCIER, de Sherbrooke.
  • LUCIE CORRIVEAU, de Windsor.
  • MARTIN DEMERS, des JSH, 39 ans.