formats

Bumgarner a sauvé la Série mondiale

octobre
31
par dans Baseball

«Il n’y a rien comme le septième match de la Série mondiale. C’est un cadeau du ciel, tant pour les amateurs que pour les joueurs», disait le voltigeur Hunter Pence avant la dernière partie à Kansas City. Il a drôlement raison.

Plutôt «ordinaire» dans son ensemble, la plus récente Série mondiale a été sauvée par le brio de Madison Bumgarner au monticule. Il a non seulement battu les Royals à trois reprises, mais il a limité ses rivaux à un seul petit point en 21 manches. Le gaucher de 25 ans nous a offert une performance dont on parlera encore dans 40 ou 50 ans. Sa domination a été totale. Du grand art.

De par ses exploits, Bumgarner entre dans la légende du sport national des Américains. Voici quelques exemples de joueurs qui ont marqué l’histoire des Séries mondiales dans un 7e match:

1946: ENOS SLAUGHTER marque du premier but sur un coup sûr d’Harry Walker pour donner la victoire aux Cards de Saint-Louis contre Boston.

1952: BILLY MARTIN sauve la mise avec un catch désespéré près du monticule et les Yankees battent encore une fois les Dodgers.

1955: Le jeune gaucher JOHNNY PODRES blanchit les Yankees 2-0 sur leur terrain et met fin au long calvaire des Dodgers.

Lew Burdette a blanchi les Yankees 5-0 devant plus de 61 000 spectateurs au Yankee Stadium.

Lew Burdette a blanchi les Yankees 5-0 devant plus de 61 000 spectateurs au Yankee Stadium.

1957: LEW BURDETTE, des Braves de Milwaukee, blanchit les Yankees 5-0 devant plus de 61 000 spectateurs.

1958: BOB TURLEY venge les Yankees dans un gain décisif de 6 à 1.

1960: BILL MAZEROSKI claque un circuit en solo contre Ralph Terry et les Pirates sont champions après avoir subi des défaites de 10-0, 12-0 et 16-3.

1962: BOBBY RICHARDSON capte le coup en flèche de Willie McCovey avec deux coureurs en position de marquer et les Yankees battent les Giants 1-0 au Candlestick Park.

1964: Malgré la fatigue, BOB GIBSON tient le coup jusqu’à la fin et bat les Yankees 7-5 au stade Busch. Les circuits de Mantle, Boyer et Phil Linz n’ont pas suffi.

1965: SANDY KOUFAX revient sur la butte après seulement deux jours de repos et blanchit les Twins 2-0 avec sa formidable balle rapide.

1967: BOB GIBSON bat facilement Jim Lonborg, des Red Sox, pour enlever sa troisième victoire de la série.

1968: MICKEY LOLICH lance un match de cinq coups sûrs et les Tigers l’emportent 4 à 1. Cette fois, Gibson est le lanceur perdant.

1971: STEVE BLASS donne le championnat aux Pirates avec l’aide de Roberto Clemente.

1973: Les Athletics, en route vers trois championnats d’affilée, viennent à bout des Mets malgré les exploits au bâton de RUSTY STAUB. On assiste au dernier tour de piste de Willie Mays.

1975: Un simple de JOE MORGAN permet à la Big Red Machine de vaincre Boston dans une série très chaudement disputée, mais on se rappelle davantage du dramatique circuit de CARLTON FISK, la veille.

Willie Stargell était le grand leader des Pirates en 1979.

Willie Stargell était le grand leader des Pirates en 1979.

1979: WILLIE STARGELL est le grand héros des Pirates qui effacent un déficit de 1-3 pour vaincre Baltimore. We are family.

1982: Le receveur DARRELL PORTER mérite le titre de MVP dans la victoire des Cards contre Milwaukee.

1986: RAY KNIGHT mène les Mets au championnat, quelques heures après l’incroyable bévue de Bill Buckner, des Red Sox, sur un faible roulant de Mookie Wilson.

1991: JACK MORRIS, des Twins, blanchit les Braves pendant 10 manches et l’emporte 1-0 contre John Smoltz.

2001: LUIS GONZALEZ réussit un petit coup sûr contre Mariano Rivera en brisant son bâton et les Diamond’Backs l’emportent contre les Yankees.

2002: JOHN LACKEY triomphe de Barry Bonds et des Giants 4-1 pour donner aux Angels le seul championnat de leur histoire.

2011: DAVID FREESE s’illustre au bâton dans la victoire des Cards contre les Rangers du Texas.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn

Une réponse

  1. .

    áëàãîäàðåí!!…