formats

La table des légendes

janvier
30
par dans LNH, Potins

La LNH met le paquet pour souligner son 100e anniversaire

Peut-être que je suis vieux jeu, mais ça ne m’excite pas le poil des jambes de voir les millionnaires du hockey jouer des parties amicales à 3 contre 3. Avec zéro intensité et pour une bourse (d’un million de dollars) dont ils n’ont pas besoin.

Dans l’ensemble, le week-end des étoiles a été couronné d’un grand succès.

Toujours est-il que la division Métropolitaine a enlevé le magot en battant la division Pacifique 4-3 dans le troisième match de la journée. Avant la présentation du chèque à Crosby, Ovechkin et leurs compagnons de jeu, le commissaire adjoint Bill Daly a remis les clés d’une camionnette Honda à Wayne Simmonds, auteur du but gagnant et joueur par excellence de la journée. Simmonds est ce genre de joueur qui ne reçoit pas toujours le mérite qui lui appartient, un rouage très important chez les Flyers.

Honnêtement, j’ai eu plus de plaisir à regarder la «table ronde» animée par Ron MacLean, un vieux routier de la télévision qui avait Jacques Plante comme idole de jeunesse. Ses invités étaient Bobby Orr, Wayne Gretzky, Mario Lemieux et Mark Messier. Un beau moment.

Voici ce que j’ai retenu:

Bobby Orr: «Il faut avoir la passion pour devenir un

Bobby Orr a participé à la fête avec Wayne Gretzky et Mario Lemieux. Les trois hommes ont vanté les jeunes étoiles de la LNH.

grand joueur de hockey. Le talent ne suffit pas. C’était vrai dans mon temps et c’est encore la même chose aujourd’hui».

Wayne Gretzky: «Un bon exemple pour appuyer cette théorie, c’est Steve Yzerman. Il a joué sur une seule jambe lorsque nous avons gagné la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2002. Malgré sa blessure, il n’était pas question qu’il rate le dernier match».

Mario Lemieux: «C’est le rôle des meilleurs joueurs de travailler fort pour inspirer leurs coéquipiers».

Bobby Orr: «Un jour, mon père a regardé une partie des Oilers et il m’a dit que Paul Coffey patinait plus vite que moi! Je n’aurais pas pu jouer pour Glen Sather s’il avait un système de jeu!»

Wayne Gretzky: «La première fois que j’ai participé au match des étoiles, c’était à Détroit en 1980. Scotty Bowman m’a fait jouer contre Lafleur, Perreault et Réal Cloutier et je n’ai jamais touché à la rondelle. Après le match, mon père m’en a donné une pour me montrer comment c’était fait!»

D’autres échos du week-end des étoiles

  • C’était amusant de voir Sid The Kid fraterniser avec Alex Ovechkin. En vieillissant, les deux joueurs semblent s’apprécier davantage. Il faut dire les deux hommes sont très différents et pas seulement sur la patinoire. Crosby est plutôt gêné tandis qu’Ovechkin est exubérant.

    Crosby-Ovechkin: un respect mutuel qui s’impose.

  • Tel que prévu, les gardiens de but n’ont pas eu la vie facile. Braden Holtby, Sergei Bobrovsky, Mike Smith ont réussi les meilleurs arrêts et le défenseur Ryan McDonagh a «sauvé les meubles» en fin de journée… Corey Crawford et Devan Dubnyk ont été déjoués cinq fois sur 11 lancers tandis que Carey Price a cédé trois fois sur 6 tirs en sa direction.
  • C’était impressionnant de voir toutes ces vedettes du passé sur la patinoire du Staples Centre. Le commissaire Gary Bettman s’est chargé lui-même de lancer les invitations aux joueurs du Top-100 par téléphone. Il s’était donné 10 jours pour le faire, mais il l’a fait en quatre jours.
  • Wayne Gretzky remplaçait John Tortorella derrière le banc et il a vu son équipe gagner le tournoi. Durant la dernière période, il a demandé une révision sur un jeu serré à la ligne bleue. Il a gagné son point et le but de Ryan Kesler a été annulé.
  • Brent Burns semble être un très gentil garçon, mais il ressemble à l’homme des cavernes. Le joueur étoile des Sharks a vécu un grand moment lorsque Bobby Orr lui a tiré la barbe.

    Gary Bettman s’est chargé lui-même de faire les invitations.

  • Rien de nouveau dans le dossier des Jeux olympiques de 2018. Gary Bettman explique que février n’est pas le bon mois pour interrompre les activités de la LNH pendant trois semaines. Il y a aussi le problème des horaires puisque les Jeux auront lieu en Corée du sud. «Nos clients adorent le spectacle offert par la Ligue nationale», ajoute le commissaire.

Rapido du lundi

  • Alex Galchenyuk ne reviendra pas au jeu avant la fin de la semaine.
  • Dans les journaux de Boston, il est beaucoup question de la place que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre occupent dans l’histoire de la NFL? Est-ce qu’il s’agit de la plus grande dynastie de tous les temps? On peut en débattre très longtemps.
  • Il est évident que l’équipe de Bill Belichick occupe une place de choix avec 7 participations au Super Bowl depuis le début des années 2000. Il s’agit-là d’un exploit tout à fait remarquable. Il faut que Belichick soit un génie du football pour avoir maintenu un tel standard d’excellence année après année.

    Tom Landry a mené les Cowboys à 5 championnats et à deux conquêtes du Super Bowl.

  • Cela dit, ça n’enlève rien aux Packers de Vince Lombardi, aux Steelers de Chuck Noll, aux Dolphins de Don Shula, aux Cowboys de Tom Landry et à ceux de Jimmy Johnson.
  • Bruce Boudreau, qui accomplit une besogne admirable derrière le banc du Wild du Minnesota, s’emballe quand il est question du défenseur Jared Spurgeon.
  • Plus bel espoir: Le voltigeur Andrew Benintendi, des Red Sox de Boston, est le plus bel espoir du baseball majeur selon MLB. com. Il devance le joueur de troisième but Yoan Moncada, des White Sox de Chicago, et le joueur d’arrêt-court Gleyber Torres, des Yankees. Moncada appartenait aux Red Sox, mais il est passé aux White Sox dans la transaction qui a amené le lanceur Chris Sale à Boston.

    Andrew Benintendi, des Red Sox: le plus bel espoir du baseball majeur.

  • Jose Bautista, qui vient de signer un nouveau contrat avec les Blue Jays, est persona non grata à Baltimore. «Bautista est un homme très facile à détester!», disait récemment le joueur de premier but Chris Davis.
  • L’Espagnol Jon Rahm a gagné le tournoi de Torrey Pines avec une ronde finale de 65 et un roulé de toute beauté au dernier trou.
  • Aux Bahamas, Brittany Lincicome a eu le meilleur sur Lexi Thompson en prolongation. Brooke Henderson (279) et Maude-Aimée Leblanc (280) ont été les meilleures Canadiennes.
  • Brendan Shanahan, président des Maple Leafs, semble avoir un penchant pour l’histoire du hockey. Il considère le but gagnant de Bobby Orr (1970) comme la plus belle image du hockey. Au deuxième rang, il place la poignée de mains entre Maurice Richard et le gardien de but Jim Henry, des Bruins de Boston.

    Duke Doucet, du club Summerlea, s’est lié d’amitié avec une oie à Apollo Beach (Floride). On se demande s’il lui a parlé de son opération à la hanche!

  • Dany Dubé, de TVA Sports, se considère chanceux d’avoir eu des professeurs comme Clément Jodoin, François Allaire, Michel Boucher et Yvon Després durant ses années à Trois-Rivières.
  • Bob Cole, de Hockey Night In Canada: «Il n’y a pas de doute que Terry Sawchuk a été un des meilleurs gardiens de but de tous les temps. Marcel Pronovost m’a dit que Sawchuk voulait tellement gagner qu’il était fâché quand il se faisait déjouer durant une séance d’entraînement».
  • Nick Faldo et Jack Nicklaus sont d’accord sur un point: il faut que Tiger joue le plus souvent possible pour retrouver sa magie.

    Terry Sawchuk a connu des saisons extraordinaires devant le filet des Red Wings. Il a terminé sa carrière avec 446 victoires, 103 blanchissages et une moyenne de 2,50. Il a aussi gagné le trophée Vézina 4 fois.

  • Marcel Roberge, de Rouyn-Noranda: «Réjean Houle n’a peut-être pas les statistiques pour être dans le Top-100 de la Ligue nationale, mais il demeure un être humain exceptionnel. Il est notre Jean Béliveau en Abitibi-Témiscamingue».
  • Le Bellemare de Louiseville, champion de la saison régulière, a mis fin à son calendrier en battant La Tuque 4-3. Olivier Jodoin et P.O. Marcoux ont marqué deux buts chacun… Donnacona a blanchi Saint-Léonard 4-0 grâce au brio de Samuel Tanguay devant le filet. On attend le calendrier des séries.
  • Gilles Péloquin et Michel Lamarche rêvent d’assister à une finale Nadal-Federer, l’été prochain, au stade UniPrix.
  • La violence barbare atteint Sainte-Foy…
  • Le grand perdant du week-end: Manuel Valls.
  • La Princesse Diana aura sa statue devant le palais de Kensington. Déjà 20 ans (ou presque) depuis sa mort tragique sous le pont de l’Alma.

Trois présidents au ciel

George Bush Sr., Barack Obama et Donald Trump arrivent au ciel en même temps.

Dieu demande à Bush: «En quoi est-ce que tu crois?»

– «Je crois dans une libre économie et dans un pays fort», répond Bush.

-«Très bien, viens t’asseoir à ma droite», lui dit le Seigneur.

– «Et toi, Barack, en quoi est-ce que tu crois?»

-«Je crois dans la démocratie, le soutien aux pauvres et la paix dans le monde».

-«Très bien, Barack. Viens t’asseoir à ma gauche».

-«Et toi, Donald. En quoi est-ce que tu crois?»

-«Je crois que tu es assis sur ma chaise!»

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
Commentaires fermés sur La table des légendes  comments