formats

100 ans de hockey

novembre
25
par dans Hockey

Jeudi soir, j’ai regardé avec grand intérêt le documentaire sur le 100e anniversaire de la Ligue nationale de hockey. «Down Memory Lane», disent les anglophones. Toujours amusant de fouiller dans ses souvenirs. Voici ce que j’ai retenu:

1- LES ANNÉES D’OR avec les six équipes originales (1942 à 1967) sont mortes et enterrées depuis 50 ans. À partir de 1949, chaque club jouait 14 parties contre les autres formations. Rien de mieux pour créer de grandes RIVALITÉS. Les joueurs des autres clubs étaient tous des ENNEMIS. Durant les longs voyages en

Ted Lindsay était le leader des Red Wings. On le voit ici dans le territoire du Canadien avec son ami Gordie Howe.

train, il était strictement défendu de quitter son wagon pour aller fraterniser avec les joueurs de l’autre équipe. C’était la GUERRE. Il y avait seulement 120 joueurs dans toute la ligue et il n’était pas question de sauter un match à cause d’une blessure «pas trop grave». Des centaines de joueurs attendaient leur tour dans les circuits inférieurs.

2- GORDIE HOWE n’a pas été baptisé Monsieur Hockey par accident. Il possédait une force herculéenne, pouvait lancer de la droite comme de la gauche et ne se gênait surtout pas pour rudoyer ses rivaux. Cela dit, c’est MAURICE RICHARD qui «faisait vendre» les billets et soulevait les foules partout à travers la ligue avec sa hargne et sa façon unique de trouver le fond du filet.

Bobby Hull était partisan du Canadien durant sa jeunesse. Il adorait leur façon de se passer la rondelle.

3- Durant sa jeunesse en Ontario, BOBBY HULL était rivé devant le petit écran pour surveiller les exploits du CANADIEN DE MONTRÉAL. «C’était un pur plaisir de les voir se passer la rondelle», a-t-il dit. L’homme fort des Blackhawks a réalisé un rêve lorsque son club a éliminé le Canadien au printemps 1961. Le roi du slapshot est aussi devenu la plus grande vedette des années 1960 avant de donner de la crédibilité à l’Association mondiale.

4- Les MAPLE LEAFS de Punch Imlach ont réussi un exploit remarquable en gagnant la coupe Stanley avec une bande de «Has Been», en 1967. Les Bower, Kelly, Sawchuk, Armstrong, Pronovost, Baun, Stanley, Horton, Pulford et compagnie n’ont pas été oubliés. DAVE KEON et FRANK MAHOVLICH non plus. Une défaire qu’Yvan Cournoyer n’a pas encore digérée.

5- LA PREMIÈRE EXPANSION était à la foi inévitable et essentielle pour l’avenir de la ligue. Fort heureusement, l’agrandissement des cadres (de 6 à 12 équipes) a coïncidé avec l’entrée en scène de BOBBY ORR, un patineur exceptionnel qui a révolutionné son sport. Le surdoué de Parry Sound pouvait tout faire «plus vite que les autres». Le meilleur de tous les temps. Number 4 is number 1.

6- Les années 1970 a

Guy Lafleur a gagné tous les trophées. Il était heureux sur la patinoire du Forum.

ppartiennent au CANADIEN DE MONTRÉAL. Une équipe quasi parfaite avec le Big Three, Lafleur, Lemaire, Shutt, Gainey et un super gardien de but (Ken Dryden). Neuf joueurs de cette équipe ont été élus au panthéon. Ils détestaient SCOTTY BOWMAN à s’en confesser, mais ils gagnaient soir après soir. GUY LAFLEUR était évidemment l’attraction numéro. Flower était heureux chaque fois qu’il sautait sur la glace du vieux Forum. Un homme heureux en vaut deux.

7- LES ISLANDERS d’Alger Arbour ont pris la relève avec un club robuste et talentueux: Potvin, Trottier, Bossy, Gillies, Nystrom, Tonelli, Goring, Billy Smith… Cette équipe a gagné 19 séries de suite entre 1980 et 1984, un record qui ne sera jamais battu. Personne ne pouvait enfiler l’aiguille mieux que MIKE BOSSY et Arbour était un fin stratège.

Wayne Gretzky a établi des records qui ne sont pas près d’être battus.

8- LES OILERS ont ensuite fait la loi avec un club «paqueté aux as»: Gretzky, Messier, Kurri, Coffey, Anderson, Fuhr et j’en passe. GLEN SATHER n’avait qu’à les laisser s’amuser. Avec un sens de l’anticipation à nul autre pareil et un «agent de la paix» de la trempe de DAVE SEMENKO, Gretzky a établi des records intouchables. Il était si intelligent avec la rondelle qu’il pouvait préparer un but en se fiant à ce qu’il voyait dans la baie vitrée!

9- Les BIG BAD BRUINS auraient dû gagner plus que deux coupes Stanley, mais ils ont trop souvent fait preuve d’indiscipline en dehors de la patinoire. En première période, au vieux Garden, ils fonçaient comme des chiens enragés.

10- Les BROAD STREET BULLIES ont joué avec succès la carte de l’intimidation pendant quatre ou cinq ans. Ils avaient aussi quelques joueurs de talent (Clarke, Barber, MacLeish…) et le meilleur gardien de la ligue: BERNARD PARENT.

11- MARIO LEMIEUX a été aussi bon, sinon meilleur de Gretzky même s’il a accumulé moins de points. Son immense talent et sa très longue portée lui ont permis d’endormir des centaines d’adversaires. Durant ses années avec le jeune JAROMIR JAGR, il offrait un spectacle fantastique.

Mario Lemieux valait à lui seul le prix d’entrée.

12- Les trois coupes Stanley des DEVILS sont le résultat d’un système de jeu hermétique et d’un gardien de but extraordinaire: MARTIN BRODEUR.

13- Les Red Wings de STEVE YZERMAN ont aussi leur place au firmament du hockey. «Stevie Y.» était bien entouré avec le RUSSIAN FIVE, Shanahan, Murphy et quelques autres. Scotty en a profité pour ajouter 3 coupes à son palmarès.

14- Depuis 12 ans, c’est un faux duel entre SIDNEY CROSBY et ALEX OVECHKIN. Deux joueurs totalement différents. Crosby a évidemment la pôle avec ses 3 bagues. Ovechkin, lui, est une machine à compter des buts.

14- La renaissance des BLACKHAWKS a marqué les années 2010. Ils sont beaux à voir  aller lorsque Toews, Kane, Keith et Seabrook mettent la pédale au fond.

15- Dans la liste des meilleurs gardiens, il ne faut surtout pas oublier JACQUES PLANTE, Terry Sawchuk, Glenn Hall, PATRICK ROY et Dominik Hasek.

16- J’aurais aimé qu’on nous parle davantage de DOUG HARVEY, Toe Blake, Punch Imlach, Ted Lindsay, GILBERT PERREAULT, Marcel Dionne, Jean Ratelle, Henri Richard et RAYMOND BOURQUE.

17- GARY BETTMAN ne fera jamais l’unanimité, mais la croissance constante des REVENUS lui vaut la confiance propriétaires. Ses WINTER CLASSICS sont un grand succès.

OVECHKIN REJOINT BOSSY

  • ALEX OVECHKIN a réussi son 15e but dans la victoire de 3-1 des Capitals contre Tampa. Il a ainsi rejoint MIKE

    Alex Ovechkin rejoint Mike Bossy avec son 573e but.

    BOSSY sur la liste de tous les temps avec 573 filets. Namestnikov (10e) a marqué le seul but du Lightning.

  • Les Golden Knights de LAS VEGAS ont résisté à la poussée des Sharks pour l’emporter 5-4 en prolongation. C’est JONATHAN MARCHESSAULT qui a rompu l’égalité avec son 7e but de la saison. WILLIAM KARLSSON a marqué deux fois et JAMES NEAL a ajouté son 12e. Huit de suite à domicile pour la troupe de GERARD GALLANT.
  • Les Rangers ont disposé des Red Wings 2-1 en prolongation sur un but de MATS ZUCCARELLO. HENRIK LUNDQVIST a eu le meilleur sur Jimmy Howard en repoussant 40 rondelles.

    Jonathan Marchessault donne la victoire aux Golden Knights.

  • Les Predators ont gagné 2-0 à Saint-Louis. RYAN JOHANSEN (1-1) a participé aux deux buts des visiteurs. PEKKA RINNE a bloqué 34 tirs pour mériter son 45e jeu blanc et devancer son compatriote MIIKKA KIPRUSOFF.
  • À Dallas, TYLER SEGUIN a réussi le tour du chapeau dans un gain de 6-4 sur Calgary. Radulov a inscrit son 8e. SEAN MONAHAN a été le meilleur des Flamers avec deux buts (13e et 14e).
  • Les Maple Leafs ont pris une avance de 3-0 et ils ont finalement battu les Hurricanes 5-4. Le but gagnant appartient à PATRICK MARLEAU (9e). FREDERICK ANDERSEN a repoussé 43 rondelles.

    Tyler Seguin: tour du chapeau.

  • Les Blue Jackets ont défait les Sénateurs 5-2. CAM ATKINSON a dirigé l’attaque avec 2 buts.
  • Les Coyotes ont eu raison des Kings 3-2 en prolongation sur un but de CHRISTIAN FISCHER.
  • les Bruins ont vaincu les Penguins 4-3 sur un but de DAVID PASTRNAK. Une autre victoire pour ANTON KHUDOBIN (7-0-2). Crosby a obtenu un but et une passe et Krejci a fait de même pour Boston.
  • NIKOLAJ EHLERS (2-1) et Bryan Little (1-2) ont mené les Jets à une victoire de 4-1 à Anaheim. FRANÇOIS BEAUCHEMIN a réussi le seul but des Ducks.
  • Les Sabres ont mis fin à une série de 7 défaites en battant les Oilers 3-1. JACK EICHEL (but gagnant) et KYLE OKPOSO (1-1) se sont mis en évidence. Les Sabres sont au Centre Bell, ce soir.
  • TAYLOR HALL (1-2) a été le héros des Devils dans un gain de 3-2 sur Vancouver.
  • Les Islanders sont venus de l’arrière pour vaincre les Flyers 5-4. NICK LEDDY a réussi le but gagnant en prolongation. Couturier a réussi son 13e et Giroux son 10e.
  • Enfin, Minnesota a eu raison de Colorado 3-2 en tirs de barrage. Coyle et Stewart ont marqué en fusillade.

UN RECORD: En marchant dans la campagne de North Hatley, vendredi, j’ai vu 15 chevreuils dans le même champ. De toute beauté. Puis, je me suis mouché et ils ont disparu dans la forêt!

Le mot d’humour

Le pharmacien dit à sa cliente: «Madame, vous devez comprendre que pour obtenir des anti-dépresseurs, ça vous prend la bonne prescription. Votre certificat de mariage et la photo de votre mari ne suffisent pas!»

Les anniversaires du 25 novembre

  • GUY V. ROBILLARD, ancien producteur de TVA, quatre fois 20 ans.
  • BUCKY DENT, ancien héros des Yankees, 66 ans.
  • GILBERT DELORME, ex-défenseur du CH et des Nordiques, 55 ans.

    Gilbert Delorme a hâte de voir le CH retrouver ses lettres de noblesse.

  • ANDY OCCHIONERO, ex-lanceur étoile des Royaux de D’Ville, 75 ans.
  • DAVID SKITT, du groupe Sport Box Enterprise, 43 ans.
  • JEAN GAGNON, ex-hockeyeur de Québec, 61 ans.
  • BOB KELLY, ancien dur-à-cuire des Flyers, 67 ans.
  • MIKE O’CONNELL, ex-défenseur des Bruins, 62 ans.
  • PIERRE MARCOTTE, ex-animateur et ex-propriétaire du resto Hélène de Champlain, 79 ans.
  • JIM NORRIS, professionnel de golf du West Island, 71 ans.
  • RICHARD PAUL, ancien du National Junior, 73 ans.
  • JOE GIBBS, ancien coach des Redskins, 77 ans.

    Andy Occhionero (à gauche) avec ses amis Gilles Robichaud et P.A. Senécal.

  • JEAN BOURGEOIS, hockey senior, 53 ans.
  • PAUL DESHAIES, retraité de l’Université de Sherbrooke, 72 ans.
  • THÉRÈSE BENOÎT, de Magog, 70 ans et quelques poussières.
  • BERNIE KOSAR, ancien des Browns de Cleveland, 54 ans.
  • NOLAN HENKE, vétéran de la PGA, 53 ans.
  • DONAVAN McNABB, ex-vedette des Eagles, 41 ans.
  • GREGORY HAVRET, golfeur français, 41 ans.
  • DANIEL IMBEAU, sportif du quartier Ahuntsic, 50 ans.
  • PIERRE BUGEAUD, de La Malbaie, 51 ans.
  • PHILLIP GRUBAUER, hockey, 26 ans.
  • ART SHELL, ancien des Raiders, 71 ans.
  • TAVO ALVAREZ, ex-lanceur des Expos, 46 ans.
  • ANDRÉ MARCEAU, golfeur de Laval, 89 ans.
  • SÉBASTIEN BENOÎT, animateur et fan de hockey, 45 ans.
  • CRIS CARTER, ancien des Vikings, 52 ans.
  • JEFF NORTON, ancien des Sharks, 52 ans.
  • GILLES DEBLOIS, de Windsor.