formats

Les anniversaires du dimanche 7 février.

février
7
par dans Anniversaires
  • AARON EKBLAD, jeune défenseur des Panthers, 20 ans.
  • STEVEN STAMKOS, joueur étoile du Lightning, 26 ans.
  • WALLY BUONO, des Lions de Vancouver, 66 ans.
  • YVES RACINE, ex-défenseur du CH et des Red Wings, 47 ans.

    Aaron Eklad, des Panthers, est appelé à devenir une grande vedette dans la LNH.

    Aaron Eklad, des Panthers, est appelé à devenir une grande vedette dans la LNH.

  • BURT HOOTON, ex-lanceur des Cubs et des Dodgers, 66 ans.
  • GIOVANNI ROSSI, champion quilleur, 68 ans.
  • ALEXANDRE DAIGLE, ancien des Sénateurs, 41 ans.
  • PETER BONDRA, ancien joueur étoile des Capitals, 48 ans.
  • LYNDA AUBIN, stock-car, 53 ans.
  • SYLVAIN FILION, trot et amble, 47 ans.
  • GARTH BROOKS, une légende du country music, 54 ans.
  • BEN CHAMPAGNE, ex-champion du club Laval-sur-le-Lac, 73 ans.
  • ROSS LONSBERRY, ancien des Flyers, 69 ans.
  • ROBERTO OSUNA, lanceur des Blue Jays, 21 ans.
  • MARC RÉAUME, ancien des Maple Leafs, 82 ans.
  • ÉRIC BELLEROSE, ancien joueur étoile de la LHJMQ, 44 ans.
  • YVES BILODEAU, ski de fond, 54 ans.
  • JEAN-RÉAL CHARETTE, golfeur de Montréal, 69 ans.
  • JUAN PIZARRO, ex-lanceur des White Sox, 78 ans.
  • DAMASO GARCIA, ancien des Expos, 59 ans.
  • LÉO MARTIMBEAULT, de Saint-Hyacinthe, 69 ans.
  • ANDRÉ TURBIDE, ex-journaliste sportif, 77 ans.
  • LEE FOGOLIN, ancien des Oilers, 61 ans.
  • CHAD GAGNON, hockey senior, 38 ans.
  • CARNEY LANSFORD, ancien des Athletics, 59 ans.
  • DANIELLE RIOPEL, plongeon, 48 ans.
  • NORMAND BÉDARD, de Laval, 64 ans.
  • GINETTE LABRECQUE, de Laval, 55 ans.
 
formats

Old Man River

février
6
par dans NFL, Potins

La grand-messe du football américain

Dieu sait combien de millions d’amateurs de football et de gens qui n’y connaissent absolument rien s’installeront devant leur téléviseur ou un écran géant, dimanche soir, pour assister au 50e Super Bowl.

De préférence avec une bière bien froide et des ailes de poulet… à moins que vous ayiez un budget pour champagne et caviar.

À 39 ans, Peyton Manning peut-il tenir tête à Cam Newton pendant 60 minutes?

À 39 ans, Peyton Manning peut-il tenir tête à Cam Newton pendant 60 minutes?

Inventé au milieu des années 1960 suite à la fusion entre la NFL de Pete Rozelle et la ligue rivale de Lamar Hunt, le Super Bowl est vite devenu la grand-messe du football américain. Avec le temps, la fiesta a pris les allures d’un «show planétaire» avec des commandites et des billets à prix d’or. Une entreprise colossale.

Que nous réserve le match de dimanche à Santa Clara? Selon la majorité des experts, les Panthers de la Caroline sont largement favoris après avoir gagné 17 parties sur 18, cette saison. Ils ont le meilleur quart-arrière de la ligue, un géant capable de vous battre aussi bien avec son bras qu’avec ses jambes, une attaque explosive et une des meilleures défenses du circuit menée par Luke Kuechly. Ils jouent actuellement avec une confiance inébranlable.

De l’autre côté du terrain, il y aura les Broncos de Denver, champions de la Conférence américaine après avoir écarté les Steelers et les champions en titre. Leurs espoirs reposent sur une défense quasi-impénétrable, dirigée de main de maître par Wade Phillips, un vieux monsieur qui connaît tous les trucs pour embêter l’adversaire.

Pour espérer gagner, les Broncos devront bousculer leurs rivaux, éviter les revirements et tirer profit de leurs chances de marquer. Pour y arriver, ils devront aussi se fier à Peyton Manning, un athlète de 39 ans qui a connu ses meilleurs jours, mais qui rêve se tirer sa révérence après avoir soulevé le trophée Lombardi.

Old Man River peut-il vraiment tenir tête au jeune Cam Newton dans un match d’une telle magnitude? C’est difficile à imaginer. Selon Dan Marino, qui en a vu d’autres, il faudra que les Broncos conservent le ballon le plus longtemps possible. Il faudra aussi que le vieux shérif soit efficace au troisième essai. Sinon…

Manning n’a jamais été mon idole. Je préfère de loin Brady et Rodgers. Il faut cependant reconnaître qu’il a connu une carrière exceptionnelle et il serait amusant de le voir gagner son dernier combat.

Par sentiment, je choisis DENVER pour l’emporter, mais je crains le pire. Si les Panthers parviennent à s’imposer dès le départ, ça risque de devenir un match à sens unique. Croisons-nous les doigts et souhaitons que ce soit excitant jusqu’à la dernière seconde.

STOPPEZ LES PRESSES!

Tomas Plekenec est sorti des boules à mites et il a amassé quatre points dans une éclatante victoire de 5-1 contre les Oilers, samedi après-midi. Il faut aussi souligner le travail de Ben Scrivens qui s’est dressé comme un mur devant son ancienne équipe pour récolter son premier gain dans l’uniforme du CH. Voilà de quoi réjouir les partisans du Canadien, jeunes et moins jeunes.

Tomas Plekanec: deux buts et deux passes dans une victoire de 5-1 sur les jeunes Oilers.

Tomas Plekanec: deux buts et deux passes dans une victoire de 5-1 sur les jeunes Oilers.

C’est un pas dans la bonne direction, mais attendons un peu avant d’affirmer que la situation est corrigée et que le Canadien connaîtra maintenant une heureuse séquence qui lui permettra de terminer la saison en beauté. Voyons d’abord ce que la troupe de Michel Therrien peut faire contre les Hurricanes, dimanche après-midi, et contre Tampa Bay, mardi soir. Tant qu’il y a de la vie…

  • ALEX OVECHKIN a réussi un but à la Maurice Richard en tirs de barrage et les Capitals ont quitté le New Jersey avec un gain de 3-2.
  • À Philadelphie, MATS ZUCCARELLO et DEREK STEPAN ont trouvé le fond du filet en fusillade et les Rangers ont triomphé par un pointage identique.
  • À Détroit, les RED WINGS ont été sans pitié pour les Islanders dans un gain de 5-1. 18e de Larkin et 15e de Tatar. Deux passes pour Datsyuk.

Samedi Express

  • Les FLYERS devront se passer de SEAN COUTURIER pendant au moins un mois. Il s’est blessé «au bas du corps» (une expression qui me pue au nez).
  • PHIL MICKELSON a joué 65 en troisième ronde à Scottsdale et il est parmi les meneurs avant la finale.
  • Le jeune défenseur NATHAN BEAULIEU a été mis de côté pour la deuxième fois cette saison. C’est MARK BARBERIO qui a joué à sa place contre les Oilers. Il y a d’autres défenseurs du CH à qui on pourrait faire sauter un tour…
  • JEAN-LUC BRASSARD exige de la transparence et de l’intégrité au sein du Comité olympique canadien. Un voeu pieux?
  • Les ANGLOS veulent la tête de Michel Therrien depuis le jour où il a été embauché pour diriger le Canadien.
  • PIERRE VECHEVAL est à Santa Clara pour analyser le match du Super Bowl à RDS. Il était content de revoir DOUG FLUTIE, son ancien coéquipier chez les Argonauts.
  • JONATHAN TOEWS mène la Ligue nationale avec cinq buts gagnants en prolongation. Parle-moi d’un capitaine!
  • RUMEUR: Youppi aurait demandé à la direction du Canadien de l’échanger à une équipe gagnante!
  • ÉRIC DESLAURIERS prend sa retraite pour devenir recruteur et adjoint aux opérations football chez les ALOUETTES. Il a 34 ans. Wish him well.
  • Vendredi soir, le Lightning a vaincu les Penguins 6-3 sur la patinoire du Times Forum. Deux buts chacun pour Palat et Stralman. Dix victoires en 11 parties pour la troupe de JON COOPER. Crosby a obtenu son 21e dans la défaite des Penguins.
  • À Calgary, le jeune JOONAS KORPISALO a stoppé 30 des 31 rondelles dirigées vers lui pour battre les Flames 2-1. WILLIAM KARLSSON a inscrit les deux buts des Blue Jackets.

    Corey Perry vaut son pesant d'or chez les Ducks d'Anaheim.

    Corey Perry vaut son pesant d’or chez les Ducks d’Anaheim.

  • À Anaheim, COREY PERRY a marqué le gros but en 3e période et les Ducks ont disposé des Coyotes 5-2. Sixième victoire de suite pour l’équipe de BRUCE BOUDREAU.
  • À Winnipeg, les HURRICANES ont pris une avance de 4-0 avant de vaincre les Jets 5-3. JORDAN STAAL et Justin Faulk ont dirigé l’attaque pour les visiteurs.
  • CHARLES CÔTÉ, as golfeur de Thetford-Mines, tente sa chance sur le circuit LATINO-AMERICA. Charles est un produit du Rouge & Or de l’Université Laval.
  • L’excellente saison de JAKE ARRIETA (22-6) lui vaut un contrat de 10,7M$ avec les CUBS.
  • CARL MALLETTE, ancien joueur étoile des Tigres de Victoriaville, est le nouvel entraîneur des Filons de THETFORD-MINES (hockey étudiant).
  • Le match de la COUPE GREY à Montréal en 2018. Why not? Encore faudrait-il que les ALOUETTES y participent.
  • Bravo à FRANÇOIS-XAVIER SEIGNEUR pour ses 30 ans dans l’organisation du Canadien. F.X. est un as du vélo.
  • Les River Kings de CORNWALL sont en train de sauver leur saison dans la LNAH. Cinq victoires en six parties.

    Charles Côté tente sa chance sur le circuit Latino-America.

    Charles Côté tente sa chance sur le circuit Latino-America.

  • Le Blizzard de TROIS-RIVIÈRES a vaincu Sorel-Tracy 4-3. En vedette: JONATHAN BELLEMARE (but gagnant), Carl Gélinas et Thomas Beauregard.
  • DONALD BOURQUE, fidèle ami FB: «Il ne faudrait pas que JEAN BÉLIVEAU jette un regard dans le vestiaire du Canadien à l’heure actuelle. Il n’aimerait pas ce qu’il verrait».
  • Dans la Ligue Senior de la Mauricie, LOUISEVILLE a écrasé Windsor 10-1 et DONNACONA a disposé de Lac-Mégantic 4-3 en prolongation. En vedette: J.P. CAREY, Jonathan Castonguay et Pier-Luc Primard.
  • DOMINIC FUGÈRE, patron du Grand Prix de Trois-Rivières, s’est fiancé avec la belle PASCALE LÉVESQUE.
  • DANNY GROULX, des Eskimos, était à l’honneur lors de l’ouverture officielle du 39e tournoi bantam de WINDSOR. Je vous en parle dans une prochaine chronique.
  • L’EXPO-GOLF aura lieu à la Place Forzani de Laval du 11 au 13 mars.
  • Les ANCIENS CANADIENS jouent à l’aréna de VAUDREUIL, samedi après-midi.
  • VIC THÉRIAULT applaudit les succès de WONDERBOY THOMPSON, nouvelle coqueluche des combats ultimes.
  • J’ai rendu visite à MUTT DUSSAULT et à Spike Bourque dans un centre de soins hospitaliers de Sherbrooke. Ils en avaient long à raconter sur les exploits du légendaire TONY DEMERS dans le vieil aréna du la rue du Parc.
  • GILLES VACHET retrouve son clavier pour le CAFÉ COURSES LAVAL.
  • L’homme d’affaires ALCIDE BOURQUE, de Sherbrooke, vit ses derniers jours à la Maison Aube-Lumière.

Le mot d’humour

La vie se résume à quatre choses: une bouteille de lait, une canette de Coke, un verre de vin et une bouteille de sérum. Si on me donne le choix, je prends le verre de vin!

 

 

 

 
formats

Les anniversaires du samedi 6 février

février
6
par dans Anniversaires
  • RAYMOND LEMAY, ancien président de Blue Bonnets, 89 ans.
  • RÉJEAN LEMELIN, ex-gardien des Bruins, 62 ans.
  • ROBERT SIROIS, ancien joueur des Capitals, 62 ans.
  • BOB FUGÈRE, plusieurs fois champion du club Rivermead.
  • ROBERT DUBUC, l’homme fort de Mercier, 72 ans.
  • YVAN JOLY, ancien du CH, 56 ans.
  • RICHIE ZISK, ancien des Pirates, 67 ans.
  • RICKY BARNES, golfeur de la PGA, 35 ans.
  • FABIAN BRUNNSTROM, ancien des Stars de Dallas, 31 ans.
  • MIKE HOUGH, ancien des Nordiques, 53 ans.
  • LOUIS BÉGIN, ex-joueur étoile des Castors Juniors, 56 ans.
  • RON FLOCKHART, ancien du CH, 60 ans.
  • ISABELLE BLAIS BEISIEGEL, golfeuse professionnelle, 37 ans.
  • DIANE TREMBLAY, fidèle lectrice de Sherbrooke.
  • RICHARD MONTPETIT, de Ville-Émard, 83 ans.
  • PAUL GAGNÉ, hockey, 54 ans.
  • JOHANNE SAWYER, de Montréal.
  • DANIEL BOUTHILLIER, ancien joueur de la Ligue Dépression, 55 ans.
 
formats

Toasts & Café

février
5
par dans Potins

Beaucoup d’action dans la LNH

  • À Ottawa, JORDAN EBERLE (2 buts), Connor McDavid et Benoît Pouliot a amassé sept points dans une victoire facile de 7-2 sur les Sénateurs. QUATORZE POINTS en deux matchs pour le trio des Oilers qui seront au Centre Bell samedi après-midi.

    Jordan Eberle forme un trio du tonnerre avec Connor McDavid et Benoît Pouliot. Ils ont amassé 14 points en deux parties.

    Jordan Eberle forme un trio du tonnerre avec Connor McDavid et Benoît Pouliot. Ils ont amassé 14 points en deux parties.

  • À Washington, ALEX OVECHKIN, de retour au jeu après une suspension d’un match pour avoir raté le rendez-vous des étoiles, a inscrit son 29e but de la campagne en fin de partie et les Capitals ont eu raison des Islanders 3-2. BRADEN HOLTBY a enregistré sa 30e victoire contre seulement cinq défaites. Moyenne d’efficacité de ,929.
  • Au Madison Square Garden, les RANGERS ont effacé un déficit de 0-2 pour vaincre le Wild du Minnesota 4-2. 18e but de DERICK BRASSARD et 16e de J.T. MILLER.
  • JONATHAN TOEWS a brisé l’égalité, 29 secondes avant la fin de la prolongation, pour donner une victoire de 5-4 aux BLACKHAWKS à Glendale. C’était son deuxième but du match et son 21e de la saison. PATRICK KANE a réussi son 31e et le jeune ARTEMI PANARIN a récolté trois passes.
  • À Vancouver, le jeune JOONAS KORPISALO a stoppé 37 rondelles dans un gain de 2-1 pour les Blue Jackets. ALEX WENNBERG a tranché en tirs de barrage.
  • À Los Angeles, les DUCKS ont pris une avance de 3-0 et ils ont finalement battu les Kings 4-2. Getzlaf et Perron ont marqué pour les visiteurs. 23e de TYLER TOFFOLI dans une cause perdante. Les Ducks ont une fiche de 12-3-1 depuis le congé de Noël et plus personne ne demande la tête de BRUCE BOUDREAU.
  • Les MAPLE LEAFS ont battu les Devils 3-2 en tirs de barrage. P.A. PARENTEAU, à son mieux dans ce genre de situation, a permis à MIKE BABCOCK de savourer la victoire à son 1000e match dans la Ligue nationale.
  • À Nashville, les FLYERS ont poursuivi sur leur lancée en battant les Predators 6-3. Deux buts chacun pour WAYNE SIMMONDS et CLAUDE GIROUX. Simmonds en a maintenant 18 et Giroux 16.
  • À Sunrise, les PANTHERS ont éclipsé les Red Wings 6-3. JAROMIR JAGR a terminé la soirée avec un but et deux passes. VINCENT TROCHEK a marqué deux fois (16 et 17) et Alexander Barkov a ajouté son 15e. Le jeune DYLAN LARKIN a réussi deux buts pour les visiteurs. Ça lui en fait 17. Les hommes de GERARD GALLANT présentent un dossier de 23-6-1 dans leurs 30 dernières parties. Vachement impressionnant.

    Jaromir Jagr: comme le bon vin.

    Jaromir Jagr: comme le bon vin. Il aura bientôt 44 ans et il joue comme un gars de 25 ans.

  • Les SHARKS, nettement meilleurs à l’étranger qu’à la domicile, ont battu les Blues 3-1 à Saint-Louis. Le but gagnant appartient au vétéran JOE THORNTON.
  • À Buffalo, les BRUINS ont disposé des Sabres en tirs de barrage. C’est le jeune RYAN SPOONER qui a fait la différence.
  • Quand on pense aux étoiles du hockey à DRUMMONDVILLE, on pense tout de suite à MARCEL DIONNE, Yvon Lambert et Yvan Cournoyer, mais il y a d’autres joueurs qui ont fait leur marque dans notre sport national. C’est notamment le cas de BRUCE CLINE qui vient d’être admis au Temple de la renommée de la Ligue américaine. L’ancien ailier droit s’est rendu récemment à Syracuse avec son amie Huguette Carbonneau, de Boucherville, et ses trois enfants (Allan, Debra et Linda) pour recevoir cet hommage parfaitement mérité.

    Bruce Cline a connu des saisons de 38, 39 et 40

    Bruce Cline a connu des saisons de 38, 39 et 40 buts avec les Indians de Springfield au début des années 1960.

  • Originaire de Massawipi, BRUCE CLINE a été un des meilleurs joueurs de la Ligue américaine entre 1955 et 1968. Il a gagné trois coupes Calder à Springfield et une autre à Providence. Il a aussi porté les couleurs des Bears de Hershey et des Bisons de Buffalo en plus de jouer une trentaine de parties avec les Rangers de NEW YORK en 1956-57. Parmi ses compagnons de jeu, il y a eu des joueurs comme JOHNNY BOWER, Bill Sweeney, Paul Larivée, Camille Henry, Ivan Irwin, Mike Nykoluk, MARCEL PAILLÉ, Baba Dufour, André Gill, Don Marcotte, Jerry et Zelio Toppazzini. C’était à l’époque où seulement 110 ou 120 joueurs atteignaient la Ligue nationale.

Le CH fait jaser

  • MIKE BOSSY à TVA Sports: «Les joueurs du Canadien travaillent fort, mais ils travaillent MAL. Ils font des erreurs à répétition et CAREY PRICE n’est pas là pour les corriger».

    Mike Bossy: «Les gars travaillent fort, mais ils travaillent mal».

    Mike Bossy: «Les gars travaillent fort, mais ils travaillent mal».

  • MARIO TREMBLAY est étourdi par le nombre de gaffes commises par les DÉFENSEURS DU CANADIEN depuis quelques semaines.
  • SERGE SAVARD: «Tant qu’il y a de l’espoir, il faut tout donner. Premier objectif: éliminer les REVIREMENTS et accorder moins de buts». L’ancien capitaine ne croit pas que la DÉGRINGOLADE soit attribuable à l’absence d’un seul joueur (Price). Il faut que TOUT LE MONDE pousse dans la même direction, ce qui n’est visiblement pas le cas actuellement.

Vendredi en vrac

  • BUBBA WATSON a été hué par les spectateurs au 16e trou, en première ronde du tournoi Waste Management à SCOTTSDALE. La veille, il avait critiqué les modifications apportées au terrain par TOM WEISKOPF. Bubba a répondu aux huées avec un oiselet.
  • Bravo à SERGE HACHÉ, préposé à l’équipement des Olympiques de Gatineau, pour ses 2000 matchs dans le hockey junior majeur. Il fait partie d’un club sélect avec RENALD NEPTON, des Saguenéens, et BRIAN SAINT-LOUIS, de Baie-Comeau. Haché a vu les Olympiques gagner cinq coupes du Président et une coupe Memorial. Grand amateur de baseball, il a un faible pour les RED SOX de Boston. Il est aussi partisan des BRUINS, sans doute à cause de Claude Julien, son ancien patron.
  • SERGE HACHÉ trouve que le hockey est plus rapide aujourd’hui en raison des bâtons et des patins plus légers, mais aussi parce que les joueurs sont en meilleure condition physique. Il estime d’autre part que les jeunes d’aujourd’hui ont du mal à gérer L’ADVERSITÉ. Ils veulent avoir du succès tout de suite. Merci à Jean-François Plante, du journal Le Droit, pour l’excellent reportage.

    Norm Connelly, de Kirkland Lake, voit le jeune Connor McDavid dans sa soupe. Il pose ici avec son grand ami Gilles Laperrière, de Rouyn-Noranda.

    Norm Connelly, de Kirkland Lake, voit le jeune Connor McDavid dans sa soupe. Il pose ici avec son vieux copain Gilles Laperrière, Monsieur Hockey à Rouyn-Noranda.

  • Mon ami NORM CONNELLY, de Kirkland Lake, est vite devenu un fan du jeune CONNOR McDAVID. Selon l’ex-agent Labatt en Abitibi, McDavid a tout ce qu’il faut pour devenir une TRÈS GRANDE VEDETTE dans la Ligue nationale. Avec ses feintes à la GILBERT PERREAULT, il pourrait devenir un dieu à Edmonton.
  • GALA DU MÉRITE ESTRIEN: Les athlètes LÉO GRANDBOIS (biathlon), SARAH-MAUDE BLANCHARD (patinage artistique), ALEX BOISVERT-LACROIX (patinage de vitesse) et JOSÉE BÉLANGER (soccer) étaient à l’honneur lors du 35e gala du Mérite Sportif Estrien à l’hôtel Delta de SHERBROOKE… Parmi les lauréats, il y avait aussi JEAN-PHILIPPE JONCAS et SANDRINE CHARRON (entraîneurs), JEAN-PHILIPPE SYLVAIN (arbitre), William Côté et Johannie Lamoureux (athlètes de la relève), le joueur de tennis VINCENT LEFEBVRE le duo VANESSA GRENIER-MAXIME DESCHAMPS (patinage artistique)… On a également souligné les exploits des COUGARS DU COLLÈGE CHAMPLAIN (football), le travail du Club d’athlétisme de Sherbrooke, d’Erika Charron (bénévole en biathlon) et de RENÉ POMERLEAU, organisateur du TriMemphré de Magog… Enfin, le Victor Spécial a été remis à JACQUES PETIT.

    Si le gala du Mérite Sportif Estrien existe depuis 35 ans, c'est un peu beaucoup grâce à Jean Arel.

    Si le gala du Mérite Sportif Estrien existe depuis 35 ans, c’est un peu beaucoup grâce à Jean Arel.

  • CE SOIR À RICHMOND: L’ouverture officielle du 53e tournoi MOUSQUIRI a lieu ce soir dans le vieil amphithéâtre de Richmond. Avant la première mise au jeu, on présentera le trophée René-Thibault à l’homme d’affaires LOUIS CLOUTIER, fondateur de Thermo 2000. Âgé de 86 ans, M. Cloutier a été impliqué dans toutes sortes d’organismes. Il est le fier grand-papa de MARIE-PIER CLOUTIER, des Stingers de Concordia.
  • Parmi les anciens récipiendaires du prix René-Thibault, il y a SYLVAIN LEFEBVRE, Ian Hume, Michelle Nadeau, Dusty Jones, Daniel Ménard, Jean-Paul Deslauriers, MARC-ANDRÉ MARTEL, Bob Dalton, Georges-Henri Poulin, Sylvain Daigle, Jean-François Plante et RÉAL VEILLEUX.
  • À Windsor, DANNY GROULX, des Eskimos d’Edmonton, procédera à l’ouverture du tournoi national bantam.
  • JOHNNY GOMES, qui a aidé les Red Sox à gagner la Série mondiale en 2013, a décidé de poursuivre sa carrière au JAPON où il touchera un salaire de base de 2M$. Il a 35 ans.
  • Les séries de championnat de la Ligue Senior de la Mauricie débutent ce soir à LOUISEVILLE et à DONNACONA.

En classe

Le professeur à ses élèves: «Donnez-moi votre prénom et dites-moi ce que votre père fait dans la vie».

Le premier se lève et dit: «Je m’appelle Luc et mon papa est pompier».

Professeur estomaqué.

Professeur estomaqué.

Le deuxième: «Je m’appelle Paul et mon papa est chef-cuisinier».

Le troisième: «Je m’appelle Jules et mon papa est danseur dans un club réservé aux homosexuels».

Silence de mort dans la classe. Le professeur change de sujet pour alléger la tension. Après la classe, il va voir Jules et lui dit: «C’est bien vrai cette histoire à propos de ton papa?»

- «Non, monsieur. Mon papa joue pour le Canadien de Montréal et j’étais gêné de vous le dire!»

Le mot d’humour

Chérie, est-ce qu’on change de position ce soir?

- «Oui, mon amour. Tu resteras debout près de la planche à repasser pendant que je m’écraserai sur le divan pour regarder la télévision!»

 

Inscrivez-Vous, Commentez et Partagez!

Inscrivez-vous au blogue (haut de page) et commentez ensuite mes articles (au bas droit de chaque article).
N.B. Aucun bulletin d'information sur le blogue n'est expédié aux abonnés.

Cliquez "J'aime" quand un article vous plaît, même chose pour ma page Facebook que je vous encourage aussi à suivre et partager.
N'hésitez pas à me transmettre un courriel (haut de page) ou un message Facebook pour toute question ou suggestion.

J'apprécie grandement votre support.

Merci à tous!

© 2013 André Rousseau